Faux départ pour Iannone? L'explication

Le coup d'envoi du Grand Prix d'Italie a laissé perplexes bon nombre d'observateurs, à la vue de ce qui avait toutes les allures d'un faux départ pour le poleman Andrea Iannone. Pourtant, seul Karel Abraham s'est vu infliger un passage par la voie des stands (ride-through) pour s'être élancé trop tôt. Si le pilote Ducati a, lui, échappé à toute sanction, c'est qu'il n'a pas pris de faux départ, du moins pas selon la définition qu'en donnent les textes du MotoGP.

Il a eu beaucoup de chance que le feu se soit justement éteint durant ce très court laps de temps.

Mike Webb, Directeur de Course

Le règlement sur ce point ayant évolué cette saison, un pilote n'est plus sanctionné pour avoir simplement fait bouger sa moto avant l'extinction des feux, mais pour être en mouvement au moment où ceux-ci s'éteignent. Le règlement prévoit par ailleurs que le Directeur de Course soit l'ultime juge d'un éventuel avantage pris et que le bénéfice du doute serve le pilote, d'où l'absence de sanction dans ce cas présent.

"Iannone s'est élancé exactement au moment où les feux rouges se sont éteints," indique Mike Webb, directeur de course, à Crash.net. "Nous avons sur chaque ligne [de la grille de départ] des caméras qui filment à 500 images par seconde. Sur l'une des images, les feux sont rouges et il est dans son emplacement. Sur la suivante, les feux sont éteints et il est lancé. [...] Il a eu beaucoup de chance que le feu se soit justement éteint durant ce très court laps de temps."

Andrea Iannone a passé les premiers virages du Grand Prix d'Italie en tête, avant d'être dépossédé du commandement par Jorge Lorenzo avant la fin du premier tour. Il a terminé à la deuxième position, à 5.5s du vainqueur.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Course
Circuit Mugello
Pilotes Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités
Tags andrea iannone, ducati, faux départ, grand prix italie, motogp, mugello, pole position