Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Fernández assure qu'il va rester chez Tech3 en 2024

Augusto Fernández confirme que, comme son coéquipier Pol Espargaró, il a bel et bien un contrat avec KTM pour 2024 et qu'il est prévu qu'il reste chez Tech3. Le casse-tête reste donc entier face à l'arrivée annoncée de Pedro Acosta en MotoGP...

Augusto Fernandez, Tech3 GASGAS Factory Racing

Photo de: Alexander Trienitz

Le MotoGP est rentré de vacances avec une situation toujours complexe à gérer sur le front des contrats du côté de KTM. Les quatre pilotes en place semblent donner satisfaction au groupe et reçoivent les marques de sa confiance, mais Pedro Acosta, actuellement en Moto2, entend faire valoir un accord avec le constructeur qui lui promettait un passage dans la catégorie reine en 2024.

Sachant que Brad Binder, Jack Miller et Pol Espargaró ont tous trois un engagement couvrant la saison prochaine, Augusto Fernández s'est un temps cru sur la sellette. Il a pourtant obtenu un nouvel accord pour 2024, dont le grand patron Stefan Pierer témoignait pendant la pause et que le pilote a confirmé à son arrivée à Silverstone, jeudi.

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Augusto Fernández a affirmé qu'il resterait bel et bien chez Tech3 la saison prochaine, l'équipe précisant que le plan était de continuer à l'aligner aux côtés de Pol Espargaró.

"C'est fait", a déclaré Fernández à Motorsport.com, avouant son soulagement maintenant que son avenir est assuré. Interrogé pour savoir si la perspective d'une promotion de Pedro Acosta l'avait affecté, le pilote espagnol a répondu : "On y pense et on est inquiet, mais maintenant c'est fait, alors [je suis] super content de rester ici." Et d'ajouter : "Je suis content de rester avec les mêmes personnes, car ça aide beaucoup."

Seul rookie de la catégorie reine cette année, Fernández a obtenu pour meilleur résultat une quatrième place au Mans. Son adaptation et son attitude lui valent les louanges de Tech3 et de KTM, et il se projette à présent sur les objectifs qu'il entend atteindre l'an prochain, fort de cette première année d'expérience sur laquelle il pourra capitaliser.

"D'abord, on a un gros boulot à faire sur cette seconde moitié de l'année, alors on va voir comment on termine. Je pense qu'on peut faire de bonnes choses pendant cette seconde moitié [de saison], on peut se rapprocher de l'équipe officielle KTM et des meilleurs pilotes, et ensuite on verra l'année prochaine."

Espargaró s'écartera s'il n'est pas performant

En confirmant la prolongation du contrat d'Augusto Fernández le mois dernier, Stefan Pierer avait assuré que tout allait "se mettre en place" bien que KTM ait désormais cinq pilotes pour quatre motos. Au sujet de Pol Espargaró, le patron de Pierer Mobility avait indiqué : "Si ses performances sont aussi bonnes qu'attendues, il fera une saison complète l'année prochaine. Nous avons un contrat avec lui."

Le Catalan, qui fait cette semaine son retour après quatre mois de convalescence, a réagi à ces propos jeudi, à Silverstone, assurant qu'il ne les trouvait pas surprenants et qu'il serait le premier à s'écarter s'il n'était plus assez compétitif.

J'ai signé un contrat pour 2023 et 2024 mais je suis le premier à vouloir être performant et si je ne le suis pas, je partirai.

Pol Espargaró

"C'est clair : on est tous ici pour être performants, ce n'est pas une surprise", a commenté Espargaró. "Ça fait environ dix ans que je suis en MotoGP et j'ai toujours su clairement que si je voulais rester en MotoGP, je devais être performant. C'est la seule solution. Et dans ma situation en particulier, avec un retour d'une grosse blessure sans avoir beaucoup roulé, il y a des doutes, c'est certain, mais ils sont là pour tout le monde, moi y compris. Je suis le premier à vouloir retrouver ma condition normale."

"J'ai signé un contrat pour 2023 et 2024 mais je suis le premier à vouloir être performant et si je ne le suis pas, je partirai. J'adore cette usine, je suis un des pilotes de cette usine mais je sens vraiment que je fais partie de cette famille et je n'hésiterai pas à partir si les résultats ne sont pas bons, parce que je veux voir l'usine briller."

Pol Espargaro, Tech3 GASGAS Factory Racing

Pol Espargaró a un contrat, mais sait devoir être performant pour rester en poste.

"J'ai un contrat qui couvre aussi 2024, donc je ne suis pas inquiet à ce sujet", a ajouté le pilote espagnol au site officiel du MotoGP. "Mon attente est juste de démontrer que je peux être ici, je veux être ici. Si je ne suis pas assez rapide l'année prochaine, alors il est certain que je partirai. J'adore cette usine, j'adore KTM et GasGas, et ils méritent de bons résultats, alors si les résultats ne viennent pas je serai le premier à m'en aller et à laisser les jeunes, comme Pedro et Augusto, se construire."

"Pour moi, le plus important à l'heure actuelle c'est de voir cette moto gagner, ils le méritent. Ils ont investi d'énormes efforts pour placer cette moto sur le podium et j'espère que ça viendra avec moi, mais si ça n'est pas le cas, alors il faudra que quelqu'un d'autre le fasse et je serai content."

À date, le problème reste donc identique pour KTM : comment placer l'ensemble de ces pilotes sur la grille alors que la marque n'aligne pour le moment que quatre motos ? Si Pedro Acosta semble promis à une place chez Tech3, il faudra que le constructeur trouve une nouvelle équipe partenaire.

Des démarches ont été entreprises en ce sens, comme l'a confirmé Lucio Cecchinello pendant l'été, témoignant d'une discussion avec Francesco Guidotti. Seulement le propriétaire du team LCR a réaffirmé sa loyauté à Honda, avec qui il dit vouloir honorer son contrat, qui court jusque fin 2024.

On pense que KTM a également approché Gresini Racing avant la pause estivale, mais Ducati semble en passe de prolonger son contrat avec l'équipe italienne. Quant à grossir le peloton actuel du MotoGP, cela ne semble pas une perspective possible puisque la Dorna a refusé que les places laissées vacantes par Suzuki puissent être rachetées.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent La nouvelle approche de Márquez : "On ne se précipite pas"
Article suivant Pour Yamaha, "le temps était venu" de se séparer de Morbidelli

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse