Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Réactions
MotoGP GP de Saint-Marin

Fernández enfin performant sur une MotoGP : "Raúl arrive !"

En difficulté depuis ses débuts en MotoGP, Raúl Fernández s'est enfin offert son premier top 10 au Grand Prix de Saint-Marin. L'Espagnol estime que ce résultat marque "le début de l'histoire avec Aprilia" et qu'il est le fruit d'un regain de confiance.

Raul Fernandez, RNF MotoGP Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Raúl Fernández n'avait jamais fait mieux que 10e en MotoGP avant Misano. Il n'avait jamais réussi à se classer parmi les dix premiers l'an passé, au cours d'une première saison difficile sur la KTM de l'équipe Tech3, et a dû attendre Silverstone pour obtenir cette position, avec l'Aprilia aux couleurs de RNF. Le GP de Saint-Marin lui a permis de faire encore mieux.

Douzième sur la grille de départ, sa performance en qualifications, il s'est classé au 11e rang en course sprint et a pris la huitième place le lendemain, juste derrière Marc Márquez et surtout au contact de Maverick Viñales et Miguel Oliveira, qui disposent également de l'Aprilia, le tout en faisant mieux qu'Aleix Espargaró, vainqueur une semaine plus tôt à Barcelone. Cette prestation a naturellement donné le sourire à Fernández.

"Je suis très heureux", s'est félicité l'Espagnol. "On a eu un week-end normal. On a vu qu'on avait le potentiel pour faire quelque chose de bien. C'était une course incroyable, très physique, surtout dans la première partie, quand j'étais derrière les Ducati. C'était très dur de gérer la partie rapide de la piste parce que la moto bougeait beaucoup, c'était également dur de gérer la température à l'avant."

"Je suis quand même très heureux parce que c'est la début de l'histoire avec Aprilia. Je pense qu'on en avait plus en nous. À certains moments, j'ai vu qu'on pouvait peut-être se battre pour être la meilleure Aprilia mais quand je suis revenu sur Marc, c'était difficile de le doubler et le pneu était à la limite. J'ai eu une alerte à l'avant, la température était trop haute à l'avant. Je me suis dit qu'il fallait me calmer, prendre de l'expérience et ce qui est bien, c'est qu'on en a plus."

"Raúl arrive, mais c'est sûr que je ne suis pas à 100% pour le moment. Jour après jour, je sens que j'arrive."

Raul Fernandez, RNF MotoGP Racing

Raúl Fernández

Fernández espère en effet que Misano marquera un tournant pour lui et qu'il sera désormais régulièrement dans la lutte avec les autres pilotes Aprilia : "Ce qui est important c'est que maintenant, je suis plus ou moins au niveau des autres Aprilia. Je peux aider Aprilia à progresser et je vais essayer de me battre pour être le meilleur Aprilia à toutes les courses, ou proche d'eux."

Je sens que je suis au meilleur endroit possible, chez Aprilia avec Razlan [Razali]. Ils croient beaucoup en moi. Je ne sais pas pourquoi, sincèrement !

Raúl Fernández

Si cette éclosion au premier plan a été possible, c'est grâce à une nouvelle approche selon le pilote, qui a essayé de se détacher de la pression ces dernières semaines. "Depuis la pause estivale, les choses ont beaucoup changé", a précisé Fernández au site officiel du MotoGP. "Le premier changement a été dans mon entraînement, ma façon de me préparer. La deuxième chose est que j'ai essayé de changer de mentalité. Le plus important, c'est de commencer à retrouver le plaisir sur la moto, plus que changer la moto ou mon état d'esprit. Je peux prendre du plaisir. Raúl est de retour."

"Je sens que c'est à 90% parce qu'Aprilia me soutient tous les jours, Razlan [Razali, le patron de l'équipe] me soutient tous les jours. S'ils n'étaient pas comme ça avec moi, je n'aurais peut-être pas fait ce comeback."

Brillant vice-Champion du Moto2 en 2021, pour son unique saison à cet échelon, Fernández n'avait depuis pas réussi à confirmer les espoirs placés en lui mais Razlan Razali, qui espérait le recruter dès la saison 2022 et a finalement pu le faire cette année, n'a jamais douté de son talent.

"Je sens que je suis au meilleur endroit possible, chez Aprilia avec Razlan. Ils croient beaucoup en moi. Je ne sais pas pourquoi, sincèrement ! Peut-être grâce à ma saison en Moto2 parce que l'année dernière a été difficile. Il ne me mettent jamais la pression, ils ne disent jamais rien sur les résultats. C'était peut-être la clé pour progresser. Je suis très heureux de cette situation mais je veux des résultats, je suis le premier à les vouloir. La confiance est venue, mon style est de retour et c'est peut-être la voie à suivre."

Raul Fernandez, RNF MotoGP Racing

Raúl Fernández

Et si ces progrès se sont concrétisés à Misano, Raúl Fernández est en fait dans un bon rythme depuis Silverstone mais a par la suite connu deux abandons pour cause de problème technique, au niveau des freins en Autriche et du holeshot device avant en Catalogne.

"Lors des deux derniers week-ends, on a eu beaucoup de soucis dans les courses. On peut très bien travailler, sentir que l'on peut être très bon, mais ça ne compte pas si on ne finit pas le premier tour. Ce qui est important, c'est que c'est un résultat pour tout le monde, pour l'équipe, pour les sponsors, c'est clair. OK, on peut très bien travailler mais si on ne finit pas la course, même pour moi, on peut se dire 'peut-être que j'aurais pu me battre pour...' mais on ne finit pas."

Des bonnes sensations confirmées lors du test

Le test qui s'est tenu au lendemain du GP de Saint-Marin a par ailleurs permis à Fernández de s'assurer qu'il était sur la bonne voie : "Sincèrement, je suis très heureux parce qu'on a confirmé que les bonnes sensations étaient là. On n'a pas testé beaucoup de choses, on s'est concentrés sur notre moto parce que c'est celle qu'on aura toute la saison. Je suis content, sincèrement. On a vu des choses importantes, qu'on était sur la bonne voie. "

"Je me suis senti vraiment bien sur la moto et c'était vraiment important parce que ce n'était pas jute parce que le week-end était [à Misano], c'est que le travail qu'on a fait lors des dernières courses a été vraiment bon. Je suis très content de ça, on a nettement amélioré le rythme."

Fernández peut même se montrer ambitieux pour les prochaines courses puisque Misano était l'un des circuits les moins favorables à la RS-GP : "Misano a été très bon mais sincèrement, ce n'est pas la meilleure piste pour Aprilia et c'est une chose dont je suis très content parce qu'au final, si ce n'est pas la meilleure piste pour notre moto et qu'on est là, c'est qu'Aprilia progresse et que je peux progresser."

"Peut-être qu'on a vu quelque chose ou que j'ai pris la confiance", a précisé Fernández. "On ne pense pas selon les circuits, on pense pour le meilleur Raúl, ou mon meilleur Raúl."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Les spéculations amusent Márquez et suscitent l'intérêt chez Ducati
Article suivant Binder piégé par la montée en température de son pneu avant

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse