MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Une offre de pilote d'essais pour Yamaha pose un dilemme à Folger

partages
commentaires
Une offre de pilote d'essais pour Yamaha pose un dilemme à Folger
Par :
Co-auteur: Gerald Dirnbeck
19 août 2019 à 07:57

Le pilote allemand dit hésiter entre accepter une offre de Yamaha pour rester pilote d'essais du programme MotoGP ou tenter de faire en 2020 son retour à temps plein en Moto2.

Après avoir manqué la saison 2018 pour des raisons médicales, l'ancien pilote Tech3 Jonas Folger a été engagé par Yamaha afin de pour prendre en charge sa nouvelle équipe de test européenne. Depuis, le pilote allemand a donc réalisé des essais privés pour le compte d'Iwata, mais il a aussi fait son retour à la compétition en Moto2, remplaçant au sein du team Petronas le titulaire Khairul Idham Pawi, blessé depuis Jerez. En MotoGP, en revanche, Yamaha n'a pas fait jouer son option pour que Folger dispose de wild-cards cette année en catégorie reine.

Lire aussi:

À ce stade, l'Allemand indique à Motorsport.com disposer d'une offre de la part de Yamaha afin de conserver ce rôle de pilote d'essais en 2020, alors que la marque japonaise prévoirait un plus gros programme de tests en Europe après une année 2019 transitoire, et pourrait cette fois lui garantir quelques participations à des Grands Prix. Le pilote n'a toutefois pas encore décidé s'il préférerait accepter cette proposition ou plutôt la décliner au profit d'un retour à temps plein en Moto2.

"Yamaha me veut en tant que pilote d'essais pour l'année prochaine", explique Jonas Folger à Motorsport.com. "Il faut que je réfléchisse à ce qui est mieux pour moi : soit être pilote de course à plein temps, soit être pilote d'essais avec des wild-cards, comme le fait Stefan [Bradl] avec Honda. Cela serait très tentant pour moi, parce que beaucoup choses peuvent se passer de travers en Moto2. En Moto2, le risque est simplement plus élevé de ne pas pouvoir évoluer aux avant-postes, même en faisant tout ce que je peux. Et ensuite, bien entendu, il sera difficile de redevenir pilote d'essais."

"Il faut maintenant que je décide ce qui est mieux pour moi, entre soit prendre plus de risques, trouver une place en Moto2 et essayer de courir à nouveau aux avant-postes, soit devenir pilote d'essais pour Yamaha et avoir l'opportunité de faire mes preuves avec des wild-cards en MotoGP deux ou trois fois par an", résume l'ancien pilote Tech3, qui a pris 13 départs en catégorie reine en 2017 avec pour meilleur résultat une deuxième place dans un GP d'Allemagne mémorable.

Jonas Folger, SIC Racing Team

Un retour en Moto2 plus difficile que prévu

Sur les cinq courses auxquelles Jonas Folger a participé en Moto2 cette année en remplacement de Pawi, il n'a pas réussi à marquer de points, son meilleur classement étant une 17e place obtenue à Assen et au Sachsenring. "Je savais que ce ne serait pas facile, mais je ne pensais pas que ce serait si dur pour moi. Ça a été un revers pour moi", admet-il. "Je manque d'expérience, parce que j'ai été absent de la compétition pendant trop longtemps. Il faut que je réapprenne le mode course, parce que la vitesse est toujours là, de la mi-course jusqu'à la fin. Si je faisais plus de courses, ça reviendrait petit à petit."

Pour le prochain Grand Prix, en Grande-Bretagne, c'est Bradley Smith qui assurera l'intérim de Pawi, mettant un terme à la série de remplacements de Jonas Folger. L'Allemand sait aussi qu'il n'est pas le premier choix de Petronas pour 2020. L'équipe malaisienne semble en effet être proche d'un accord avec Luca Marini, actuellement engagé au sein du team Sky VR46. Quant au second guidon, qui devient nécessaire dans la catégorie, il pourrait revenir à Hafizh Syahrin, qui a perdu sa place en MotoGP et a vu s'envoler l'opportunité de courir pour Tech3 en Moto2 avec le départ de l'équipe française du championnat.

"Il serait logique de négocier avec Petronas et nous l'avons déjà fait", indique Folger. "Après toutes ces courses, cela n'est bien sûr pas facilité. Je suis honnête, je ne suis pas le premier choix. J'ai des offres, mais avant toute chose il faut que j'attende que les top pilotes aient trouvé leur place et ensuite ce sera mon tour."

Article suivant
Smith de retour en Moto2 à Silverstone

Article précédent

Smith de retour en Moto2 à Silverstone

Article suivant

Être le frère de Marc Márquez, "plus préjudiciable que bénéfique"

Être le frère de Marc Márquez, "plus préjudiciable que bénéfique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Jonas Folger
Équipes Yamaha Factory Racing , SIC Racing Team
Auteur Jamie Klein