Forcada avec Dovizioso, pour "ne pas chambouler trop de choses"

En rejoignant Yamaha, Andrea Dovizioso hérite d'un atout majeur, l'expertise de Ramón Forcada. Reste à voir toutefois si le binôme sera maintenu en 2022 ou non, ce qui n'est à ce jour pas clair.

Forcada avec Dovizioso, pour "ne pas chambouler trop de choses"

Franco Morbidelli a retrouvé le paddock MotoGP ce week-end, mais pas dans son stand habituel. S'il était particulièrement souriant au moment d'entrer sur le circuit de Misano jeudi, ça n'est pas seulement parce qu'il faisait son retour de blessure après une longue convalescence, mais aussi car les événements de l'été lui ont ouvert les portes de l'équipe officielle Yamaha.

Cette perspective était inespérée jusqu'à présent puisque Fabio Quartararo et Maverick Viñales étaient sous contrat jusque fin 2022 avant l'explosion du conflit entre l'Espagnol et le constructeur. Morbidelli, lui, avait la garantie de disposer d'une M1 de même spécification que celle des pilotes factory l'an prochain, mais il était destiné à conserver sa place dans l'équipe satellite.

Ce transfert engendre malgré tout une perte pour le pilote italien, celle de son très réputé chef mécanicien, Ramón Forcada. L'ingénieur célèbre pour avoir notamment accompagné Jorge Lorenzo dans ses titres avec Yamaha a été un atout majeur dans la progression de Morbidelli, qui n'a eu de cesse d'encenser ses qualités, son expérience unique et les conseils précieux qu'il a pu lui livrer depuis 2019.

Pour son retour à la compétition ce week-end, c'est à Silvano Galbusera qu'est associé le #21. L'ancien chef mécanicien de Valentino Rossi a pris en charge depuis l'an dernier l'équipe de test de Yamaha et avait été placé aux côtés de Viñales au printemps ; il conserve donc sa place dans le stand.

Interrogé sur cette décision jeudi, Franco Morbidelli a expliqué : "Ce week-end et jusqu'à la fin de la saison, je vais travailler avec Silvano. J'ai beaucoup apprécié de travailler avec Ramón, j'ai beaucoup appris à ses côtés, mais on a décidé de ne pas chambouler trop de choses, parce qu'il y a déjà eu beaucoup de changements et de mouvements dans cette équipe et dans l'autre. On était donc tous d'accord pour que les choses restent aussi stables que possibles".

Lire aussi :

Qu'en sera-t-il de la saison prochaine ? À ce stade, la composition des équipes techniques n'est pas finalisée contractuellement et il est donc prématuré de confirmer la position qu'occupera l'ingénieur espagnol en 2022. "On verra", a indiqué Morbidelli, gardant la porte ouverte à des retrouvailles pour la saison prochaine. Mais Andrea Dovizioso s'est, lui, montré beaucoup plus affirmatif dans l'autre sens. "Le team de cette année sera le même l'année prochaine", a en effet déclaré le pilote italien en retrouvant la presse quelques instants plus tard.

En attendant, le nouveau pilote Petronas SRT va en tout cas pouvoir profiter des meilleurs conseils possibles à l'heure de prendre ses marques avec la Yamaha, qu'il n'a plus pilotée depuis neuf ans. Jusqu'à présent, il n'avait fait que croiser Forcada, lors de son premier test MotoGP, chez Honda en 2004. "Tout le monde parle super bien de Ramón et c'est vraiment un champion en tant qu'ingénieur, il a beaucoup d'expérience, surtout avec cette moto. Compte tenu du fait que j'arrive en cours de championnat, c'est donc parfait pour moi pour avoir une idée claire de la situation de Yamaha", estime-t-il.

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Related video

Joan Mir demande à Suzuki de donner la priorité à 2021
Article précédent

Joan Mir demande à Suzuki de donner la priorité à 2021

Article suivant

EL2 - Zarco emmène un triplé Ducati sous la pluie

EL2 - Zarco emmène un triplé Ducati sous la pluie
Charger les commentaires