Forcada : "Quartararo s'est préparé mentalement pour ne pas échouer"

Ramón Forcada nous explique ce qui a, selon lui, permis à Fabio Quartararo de remporter le titre.

Forcada : "Quartararo s'est préparé mentalement pour ne pas échouer"

Lorsqu'il a scellé sa victoire au championnat, lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne le 24 octobre, Fabio Quartararo était le seul pilote à avoir marqué des points à chacune des seize courses disputées jusqu'alors cette saison. Son premier score vierge allait intervenir à l'épreuve suivante, à Portimão, où il a abandonné sur chute pour la première fois de l'année, ce qui poussera Lin Jarvis à estimer qu'il a fait "une Joan Mir" puisqu'il a ainsi suivi l'exemple de son prédécesseur au championnat.

Sa régularité tout au long de l'année a assurément été l'une des clés de ce couronnement pour le pilote français. Mais selon Ramón Forcada, qui fut le chef mécanicien de Franco Morbidelli chez Petronas SRT, l'équipe avec laquelle Quartararo a fait ses débuts en MotoGP, il s'y était préparé, y compris mentalement en demandant une aide extérieure.

On se souvient en effet que, dès sa deuxième saison parmi l'élite, Quartararo s'est trouvé en lutte pour le titre après avoir remporté ses premières victoires et à la suite de la blessure de Marc Márquez. Des erreurs et une certaine irrégularité lui ont cependant nui, au point que c'est son coéquipier, Franco Morbidelli, qui a pris l'ascendant à la fin de la saison jusqu'à terminer deuxième du championnat. Une fois passé dans l'équipe officielle Yamaha en 2021, le Niçois a remporté le titre dès sa première tentative au sein de cette nouvelle structure, désormais beaucoup plus stable.

Lorsque Motorsport.com a interrogé Ramón Forcada sur la saison de Fabio Quartararo, le technicien a estimé que rien n'était dû au hasard. "Il a fait une saison très intelligente, en contrôlant et en terminant toutes les courses. C'est quelque chose que nous avions vu en 2020 [chez Joan Mir] et qui est très important étant donné la situation du championnat", a expliqué l'Espagnol. "Il a fait ce qu'il devait faire, c'est-à-dire remporter le championnat du monde."

Devoir le faire, c'est une chose, mais y parvenir est assurément un défi de taille… "Il a compris deux choses", a estimé Ramón Forcada. "La première : comment piloter la Yamaha, et son avantage est qu'il n'avait pas piloté d'autre moto auparavant, parce qu'il venait du Moto2. Il n'avait donc pas de mauvaises habitudes, contrairement par exemple à Dovi, qui arrive avec une série de mauvaises habitudes prises avec une autre moto. Fabio a très bien compris comment faire fonctionner le Yamaha."

Mais au-delà des secrets de pilotage de la Yamaha, le Français a pu compter selon Forcada sur un autre facteur décisif : "Mentalement, il s'est préparé pour ne pas échouer. Au final, c'est le problème de nombreux pilotes. Si l'on regarde les résultats de 2020 hors erreurs [donc sans comptabiliser les chutes et les abandons, ndlr], beaucoup de pilotes auraient pu gagner le championnat cette année-là. L'important, c'est de ne pas échouer. Fabio l'a compris et il a demandé une aide extérieure pour y parvenir, ce qui me semble parfait. Si vous mettez tout cela ensemble, cela vous permet d'être champion."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Marini parmi les favoris pour 2022 ? Rossi jugé "optimiste"
Article précédent

Marini parmi les favoris pour 2022 ? Rossi jugé "optimiste"

Article suivant

Des progrès pour les troubles de la vision de Marc Márquez

Des progrès pour les troubles de la vision de Marc Márquez
Charger les commentaires