La France au plus haut, l'Espagne au plus bas depuis 2006

Alors que l'Espagne réalise son plus mauvais début de championnat depuis 2006 en MotoGP, la saison de la France est déjà la meilleure de son Histoire.

La France au plus haut, l'Espagne au plus bas depuis 2006

Le MotoGP est-il entré dans une ère française ? Force est de constater en tout cas que le pays vit sa période la plus faste. Après sept Grands Prix disputés en ce début de saison, Fabio Quartararo est en tête du championnat et Johann Zarco complète ce qui est pour le moment un doublé, à 14 points de son compatriote.

Lire aussi :

Depuis le coup d'envoi de cette campagne, le pilote au numéro 20 a fait résonner trois fois la Marseillaise, trois victoires auxquelles il a ajouté un autre podium. Quant à son acolyte du team Pramac, il compte pas moins de quatre deuxièmes places à ce stade de la saison. On peut ajouter cinq pole positions pour Quartararo et quatre départs de la première ligne pour Zarco, mais aussi deux meilleurs temps en course chacun.

Ces chiffres font déjà de la saison actuelle la meilleure de l'Histoire dans la catégorie reine pour la France. Depuis la création du Championnat du monde en 1949 jusqu'à l'arrivée de Quartararo en MotoGP en 2019, le pays n'avait remporté que trois victoires, soit précisément le même nombre que celles décrochées par le Niçois en 2020 ainsi qu'à ce stade de la saison 2021. En termes de podiums, le record de la France était les sept réalisations obtenues par Quartararo lui-même l'année de ses débuts, alors que le binôme tricolore en est déjà à huit cette année.

Toutes les victoires de la France en 500cc/MotoGP

Année Grand Prix Pilote 
1954 France Pierre Monneret
1985 Allemagne de l'Ouest Christian Sarron
1999 Valence Régis Laconi
2020 Espagne Fabio Quartararo
2020 Andalousie Fabio Quartararo
2020 Catalogne Fabio Quartararo
2021 Doha Fabio Quartararo
2021 Portugal Fabio Quartararo
2021 Italie Fabio Quartararo

L'évolution ultra rapide de Quartararo et le transfert de Zarco dans le clan Ducati ont indéniablement fait beaucoup de bien aux statistiques françaises. À l'inverse, l'Espagne voit sa courbe de résultats plonger, et les départs successifs de Dani Pedrosa et de Jorge Lorenzo, puis la longue absence de Marc Márquez et son retour dans des conditions imparfaites se ressentent très fortement.

Bien que le titre 2020 soit malgré tout revenu à l'Espagne, grâce à l'éclosion de Joan Mir, cela ne s'est pas vraiment ressenti dans les chiffres réalisés par le pays, puisque seuls trois succès ont été fêtés la saison dernière : le seul qu'ait obtenu le Champion du monde, ainsi que ceux de Maverick Viñales et d'Álex Rins.

L'année 2021 n'a pas commencé beaucoup mieux, et ce même si c'est Viñales qui a été le premier à s'imposer. Au cours des sept Grands Prix disputés, l'Espagne n'a placé que deux autres pilotes sur le podium, Joan Mir (deux fois) et Jorge Martín (une fois). L'an dernier, les chiffres étaient déjà plus encourageants après les sept premières courses, car Viñales avait alors gagné une fois et avait signé un autre podium, Mir en comptait trois et Pol Espargaró deux. Pour trouver trace de statistiques moins bonnes pour l'Espagne, il faut remonter à 2006, année où le débutant Dani Pedrosa a obtenu une victoire et deux podiums lors des sept premières manches.

Après le sacre de Casey Stoner en 2011, l'Espagne a remporté dix titres consécutifs en MotoGP grâce au binôme Lorenzo-Márquez, puis à l'arrivée de Mir. Pour la première fois depuis une décennie donc, cette série menace bel et bien de se briser. Il serait toutefois prématuré de dresser des conclusions au bout de sept courses à peine, et même si le meilleur Espagnol actuellement classé se trouve à 37 points du leader, car l'an dernier ce même pilote a su inverser la tendance pour finalement coiffer la couronne alors qu'il a compté jusqu'à 48 points de retard.

Mais les Français prouvent course après course qu'ils ont su peaufiner leur copie et l'on peut être certains qu'ils ne laisseront pas passer leur chance si leur saison se poursuit sur cette lancée. Après avoir déjà signé un doublé historique en course à Doha, Quartararo et Zarco savent que leur public compte sur eux pour succéder à Jean-Louis Tournadre, Christian Sarron, Olivier Jacque, Arnaud Vincent et Mike Di Meglio, et surtout rapporter à la France un premier titre dans la catégorie reine… et pourquoi pas, conserver jusqu'au tomber de rideau le doublé actuel pour entrer un peu plus encore dans l'Histoire !

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Márquez a eu une discussion "importante" avec Doohan
Article précédent

Márquez a eu une discussion "importante" avec Doohan

Article suivant

Barcelone, "une étape décisive" pour Ducati qui la craignait pourtant

Barcelone, "une étape décisive" pour Ducati qui la craignait pourtant
Charger les commentaires