Morbidelli en appelle à Yamaha après une course gâchée

Franco Morbidelli s'est retrouvé en grande difficulté pendant la première course disputée à Losail, en proie à un problème provoquant un comportement très étrange de sa Yamaha.

Morbidelli en appelle à Yamaha après une course gâchée

La contre-performance de Franco Morbidelli lors de la première épreuve de la saison s'est révélée si colossale qu'elle ne pouvait s'expliquer uniquement par les aléas classiques des courses. Et il s'avère en effet que c'est un problème technique qui a condamné la performance du vice-Champion du monde. Qualifié septième, il n'était déjà plus que 16e à la fin du premier tour et allait encore glisser, impuissant, jusqu'à voir l'arrivée avant-dernier, hors des points.

Lire aussi :

"On a eu un problème sur la grille et on a décidé de faire la course malgré tout", expliquait le pilote italien dimanche soir. "C'est un problème que l'on a besoin de mieux analyser. Je pense que c'est arrivé aussi d'autres fois pendant le week-end, mais en course on a vu clairement que quelque chose n'allait pas et malheureusement il m'a fallu faire une course aussi mauvaise."

"Ça a été une course difficile", résumait Morbidelli dans un doux euphémisme. "J'étais pratiquement dernier. Mais par respect pour mon équipe et pour les personnes qui travaillent avec moi, je voulais finir la course et je le voulais aussi pour mieux identifier le problème. C'était ma motivation."

Le pilote Petronas a expliqué avoir eu à faire avec deux sortes de problèmes, dont le lien éventuel doit encore être précisé. D'une part, de grandes difficultés à se montrer performant de nuit, contrairement aux séances disputées de jour durant lesquelles sa compétitivité ne semblait pas altérée. C'est d'ailleurs lui qui a signé le meilleur temps des EL1 et des EL3 durant ce premier week-end de compétition.

"Que ce soit pendant les tests et pendant ce week-end de course, il s'est passé quelque chose qui est à mon avis inexplicable, à savoir que quand il fait très chaud et que les températures sont normales, je suis très compétitif, je me sens assez bien et je n'ai pas trop de mal à être rapide, alors que de nuit je commence à avoir beaucoup de mal pour piloter et je dois commencer à prendre beaucoup de risques pour faire mes chronos. Alors que, de jour, je suis aussi rapide, voire plus, que les premiers, je deviens plus lent : mon potentiel s'inverse quand les températures baissent."

Lire aussi :

À cela est venu s'ajouter ce qui semble être un véritable dysfonctionnement de son holehost device, le système qui permet d'abaisser l'arrière de la Yamaha sur la grille de départ afin de faciliter son envol. "Il y a eu un problème sur la grille, quelque chose d'étrange, d'inexplicable", soulignait en effet Morbidelli qui, bien que très prudent dans ses explications, a fini par pointer du doigt le fautif : "On a vu sur la grille que notre holeshot device s'activait seul, de façon inexplicable, donc l'amortisseur se dégonflait petit à petit. On l'a résolu et en course le holeshot device semblait bien fonctionner, c'est vrai, mais les sensations au guidon n'étaient malgré tout pas bonnes du tout, donc il y a quelque chose qui ne va pas. On va essayer de résoudre cela."

"L'effet que je ressens, c'est comme si l'amortisseur arrière n'avait pas un comportement normal, comme s'il était dégonflé et n'avait pas d'hydraulique, comme s'il lui manquait quelque chose. L'autre effet, c'est que je devais rouler très lentement pour rester en piste", décrivait le pilote. "On n'en connaît pas encore la cause, il faut que l'on étudie bien cela. Ce qu'il y a de bien, c'est qu'il y a des moments de la journée où je ne semble pas avoir ce problème. [La course] ce sont des données supplémentaires que l'on doit étudier et qui vont nous aider, je l'espère, à résoudre ce problème le plus vite possible."

"Il y a sûrement quelque chose qui ne va pas et qu'on doit régler dès que possible", ajoutait encore Morbidelli, précisant tout de même qu'il attend à présent l'aide de Yamaha dans l'espoir que le problème soit réglé en quelques jours, puisqu'un deuxième Grand Prix doit se dérouler sur la même piste et dans les mêmes conditions.

"Je l'espère vraiment", a-t-il indiqué au site officiel du MotoGP lorsqu'il lui a été demandé s'il comptait sur une résolution du problème pour le week-end à venir. "Je sais que je ne suis pas en haut de la liste de Yamaha pour le moment, alors je ne sais pas avec quelle urgence ils vont se saisir de ce problème, mais j'espère qu'ils vont le traiter avec beaucoup de sérieux." Le message est clair.

partages
commentaires
Photos - Viñales triomphe au Qatar devant les Ducati

Article précédent

Photos - Viñales triomphe au Qatar devant les Ducati

Article suivant

Joan Mir : "Mon ambition m'a coûté le podium"

Joan Mir : "Mon ambition m'a coûté le podium"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa