Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Des expérimentations infructueuses pour Morbidelli au Mans

Franco Morbidelli a testé de nouvelles solutions sans succès au Grand Prix de France, et a encore vécu un week-end difficile.

Franco Morbidelli, Yamaha Factory Racing

Photo de: Marc Fleury

Yamaha a multiplié les expérimentations pendant le week-end du Grand Prix de France. Le vendredi, Fabio Quartararo a roulé avec un nouveau châssis, déjà évalué au test de Jerez, mais s'est senti "très mal" à son guidon et a déploré qu'aucune des nouveautés apportées par Yamaha cette année ne se soit révélée efficace.

Franco Morbidelli a également mené des expérimentations infructueuses au cours de la première journée au Mans. "On a testé certaines solutions pour améliorer le package mais malheureusement, rien n'a aidé", déplorait l'Italien au terme de la journée, précisant avoir "clairement senti" que le comportement de sa moto se dégradait avec ces nouvelles pièces.

Contrairement à Quartararo, Morbidelli n'a même pas cherché à évaluer à nouveau les évolutions apparues sur sa moto au lendemain du Grand Prix d'Espagne. "On a testé différentes solutions pendant le test mais rien n'a semblé fonctionner, donc on n'a rien apporté", a résumé le vice-Champion 2020.

Qualifié à une lointaine 17e place le samedi et en difficulté dans les phases d'accélération, Franco Morbidelli a vite compris que les points n'étaient pas à sa portée en course sprint, qu'il a préféré transformer en séance d'essais grandeur nature : "On a eu de mauvaises qualifications puis c'était une course sprint difficile. J'avais un bon rythme mais après, je n'avais pas assez de rythme pour rester là, j'ai juste ramené des données au garage parce que j'ai compris qu'il fallait prendre trop de risques pour rester avec les autres."

Le lendemain, Morbidelli a encore vécu une "course difficile" selon ses propres termes. Relégué en 18e position après le premier tour, il a profité des nombreuses chutes pour prendre la dixième place après un Grand Prix anonyme : "Malheureusement, je n'ai pas pris un bon départ et j'étais à l'arrière du groupe, là où la pression et la température [du pneu avant] atteignent des sommets. Je ne pouvais plus attaquer. Je suis sorti large au virage 8 et ça a suffi à faire baisser la température et à retrouver du rythme."

Et si Fabio Quartararo a senti une petite amélioration en revenant à des réglages vieux de deux ans, Franco Morbidelli est encore allé dans la voie opposée... sans percevoir de réelle différence : "[En course] j'ai utilisé les réglages de cette année et ça ne semble pas faire une grosse différence", a déploré l'Italien, néanmoins déterminé à trouver une solution : "On doit continuer à creuser, continuer à travailler, parce qu'on n'a pas le potentiel des leaders et on veut arriver à leur niveau. On doit continuer à travailler et à creuser."

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Bagnaia aimerait freiner les équipes satellites au nom de la sécurité
Article suivant Poncharal "très, très fier" de la "fantastique" 4e place de Fernandez

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse