Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer

Les premières analyses des soucis rencontrés par Franco Morbidelli en EL1 au GP de Doha montrent que ses moteurs n'ont pas subi de casse, mais Yamaha souhaite prendre le temps de les analyser, ce qui va contraindre le pilote italien à utiliser son troisième bloc de la saison en EL2.

Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer

Yamaha a été rattrapé par ses vieux démons au Qatar, et à deux reprises. La marque japonaise, frappée par des soucis sur ses moteurs dans les premières courses de la saison 2020, a connu de nouveaux problèmes dans la première séance d'essais libres du GP de Doha, impliquant à chaque fois Franco Morbidelli.

Six minutes après le début des EL1, l'Italien a reçu l'ordre de s'arrêter, sa moto laissant échapper de la fumée. De retour en piste sur sa seconde Yamaha,  le pilote du team Petronas a fait deux tours rapides avant de rencontrer un problème visiblement identique. Morbidelli n'a plus été vu en piste mais son mécontentement s'est vu sur son visage lorsqu'il discutait avec son chef mécanicien, Ramon Forcada.

Selon les informations de Motorsport.com, aucun des moteurs n'a subi de casse et le problème réside dans le système par lequel passe le carburant, ce qui a causé l'apparition de la fumée. Après avoir eu la confirmation que les moteurs étaient intacts, Yamaha a néanmoins décidé de ne plus les utiliser ce vendredi pour mener des analyses approfondies et en EL2, Morbidelli utilisera donc déjà son troisième moteur de l'année, sur les sept autorisés pour la saison 2021. L'accord des autres constructeurs est nécessaire pour qu'un moteur soit ouvert, mais Yamaha a la possibilité utiliser des caméras miniaturisées pour ses vérifications.

Lire aussi :

En 2020, avec un quota réduit à cinq moteurs en raison du calendrier plus court sur fond de pandémie de COVID-19, les pilotes de la marque ont rencontré des soucis dans la première course à Jerez et la marque a été pénalisée pour l'utilisation de soupapes non conformes. Plusieurs moteurs ont été retirés du parc de chaque pilote, les contraignant à limiter leur roulage en fin de saison, et Maverick Viñales a dû dépasser le quota, ce qui lui a valu une pénalité sur la grille de départ du GP d'Europe.

La saison 2021 de Morbidelli débute dans la douleur, un mystérieux problème technique l'ayant vu dégringoler jusqu'à la 18e position au GP du Qatar. Jeudi, le vice-Champion du monde a précisé que le souci n'avait pas été identifié et que son équipe a remplacé toutes les pièces pouvant être en cause, afin de repartir sur une base plus saine pour le GP de Doha, où ce sont donc de nouveaux dysfonctionnements qui apparaissent.

Morbidelli a également tempéré ses critiques envers Yamaha, lui qui avait estimé après l'arrivée ne pas être " en haut de la liste" des priorités du constructeurs. "Cela a mené à de bonnes réponses, alors je suis content", a-t-il assuré jeudi.

partages
commentaires

Related video

Lecuona sera opéré d'un arm-pump avant Portimão
Article précédent

Lecuona sera opéré d'un arm-pump avant Portimão

Article suivant

EL2 - Miller emmène un triplé Ducati, Quartararo résiste

EL2 - Miller emmène un triplé Ducati, Quartararo résiste
Charger les commentaires