Un GP de Hongrie rejoindra le calendrier MotoGP en 2023

Le Championnat du monde moto fera escale en Hongrie à partir de la saison 2023, sur un tout nouveau circuit qui sera construit dans la province de Debrecen.

Un GP de Hongrie rejoindra le calendrier MotoGP en 2023

Ce jeudi, lors d'un événement organisé à Budapest, le PDG de la Dorna, Carmelo Ezpeleta a rencontré József Pacza, PDG de Kelet Kelet-Magyarország Versenypálya Kft., ainsi que le ministre hongrois de l'Innovation et de la Technologie László Palkovics, des représentants du gouvernement et l'ancien pilote Gabor Talmácsi, Champion du monde 125cc en 2007 et auteur d'une douzaine de Grands Prix en MotoGP en 2009. Des discussions ont eu lieu, avant la signature d'un accord pour le retour de la discipline en Hongrie.

Ce futur Grand Prix de Hongrie MotoGP sera organisé sur un nouveau circuit dans les environs de Debrecen, à l'est du pays, dont la construction devrait débuter cette année. L'objectif plus global sera de créer en ce lieu un pôle dédié aux sports mécaniques. Il ne s'agira pas d'une première puisque le circuit du Hungaroring, qui accueille par ailleurs depuis 1986 la F1, a été le théâtre des deux seules courses hongroises du Championnat du monde de vitesse moto, en 1990 et 1992.

S'exprimant dans le cadre de la signature du contrat, Ezpeleta a déclaré : "Ce projet se concrétise enfin et j’en suis ravi car c’est un pays qui entretient une grande passion pour la discipline. Gabor y a été titré par le passé et cela permettra à plus d’Hongrois d’intégrer nos Talent Cups et notre paddock."

Lire aussi :

"Notre souhait est aussi d’apporter au circuit des spectateurs, de la visibilité à l’échelle mondiale et donc un impact économique. Nous sommes en contact avec les personnes qui sont à l’origine de ce projet depuis pas mal de temps. J’avais déjà visité cette région il y a deux ans. Ce qui s’y passe est très spécial. La FIM suit de près le travail d’homologation et je pense que ce circuit sera un des meilleurs au monde."

Pour Talmácsi, la concrétisation de cet accord était un moment fort : "C’est un moment très émouvant pour moi, je suis fier d’être ici. Pendant près de dix ans, j’ai porté les couleurs de la Hongrie en MotoGP. Me voici maintenant dans une toute autre position, certes en tant qu’expert des sports mécaniques auprès de mon pays, mais j’ai toujours essayé de rendre ce que cette discipline m’avait offert, en soutenant de tels projets. Je suis d’ailleurs très fier d’en faire partie. J’aime la moto, j’aime les compétitions et je n’ai jamais cessé de suivre cette discipline, même une fois que je m’étais retiré."

"C’est un événement marquant d’être là, pour assister à la signature de ce contrat avec Dorna Sports […] L’emplacement de ce futur circuit est également très important. Il faut dire que les pays frontaliers, que ça soit la Slovaquie, l’Ukraine ou la Roumanie, sont assez proches. Ça permettra aux fans de pouvoir y venir, tout en découvrant la région."

Quand au ministre de l'Innovation et de la Technologie, il souligne à la fois l'importance de l'investissement consenti mais aussi des retombées attendues. "Nous sommes très reconnaissants que Dorna Sports ait accepté notre offre. Nous allons construire un tout nouveau circuit, qui conviendra au MotoGP. Certes, c’est un gros investissement, mais ça en vaut la peine du point de vue des retombées."

partages
commentaires

Related video

Pour Aprilia, 2021 est l'année "la plus importante" en MotoGP

Article précédent

Pour Aprilia, 2021 est l'année "la plus importante" en MotoGP

Article suivant

Rossi estime que Crutchlow peut "faire la différence" pour Yamaha

Rossi estime que Crutchlow peut "faire la différence" pour Yamaha
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Fabien Gaillard