Bautista 2e pilote Ducati à Sepang, même sur une GP17

partages
commentaires
Bautista 2e pilote Ducati à Sepang, même sur une GP17
Par : Willy Zinck
7 nov. 2018 à 12:04

Comme en Australie le week-end précédent, l'Espagnol aura réussi à soutenir le rythme de Dovizioso en course, empochant une brillante septième place.

Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team, Jack Miller, Pramac Racing
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team

Le retour au sein de l'Ángel Nieto Team n'aura finalement pas été si brutal pour Álvaro Bautista, qui a bouclé le Grand Prix de Malaisie à une très intéressante septième place.

On aurait pu craindre en effet un saut de performance plus important à la suite de sa pige pour le compte de l'équipe officielle Ducati, une semaine plus tôt en Australie. Mais l'Espagnol a réussi à faire bonne figure durant tout le week-end à Sepang, signant une belle neuvième place en qualifications avant de pousser son avantage jusqu'à la septième place en course.

Lire aussi :

Manque de grip à l'arrière

Le numéro 19, à qui il ne reste plus qu'une course à disputer en MotoGP avant un passage en Superbike avec Ducati, a néanmoins regretté d'avoir souffert d'un important patinage en course, conséquence sans doute de la fournaise qui régnait dimanche en Malaisie.

"J'ai vu que les motos d'usine [les Ducati] étaient en difficulté durant la course, mais nous aussi nous étions en difficulté avec le grip arrière", a-t-il ainsi souligné après la course au micro du site officiel du MotoGP. "Les entrées en virage n'étaient pas si mal, mais sur les gaz j'ai beaucoup souffert car la moto glissait beaucoup. J'ai été en difficulté durant toute la course et j'ai fait mon maximum. C'est la moto qui m'a imposé ses limites."

Faute de pouvoir livrer tout son potentiel en course, Bautista s'est donc contenté d'assurer le coup en affichant des temps au tour constants tout au long de l'épreuve. Une tactique qui a fini par payer.

"Je pense que nous avons fait une bonne course, car durant toute l'épreuve nous avons été très réguliers", reprend-il. "Mais j'ai ressenti ce problème dès le début, et je n'ai pas pu attaquer plus fort. Je n'ai donc pas eu d'autre choix que d'essayer de garder le rythme et d'être le plus régulier possible."

Dans le sillage de Dovizioso

Quatrième une semaine plus tôt à Phillip Island après une belle bagarre pour la troisième marche du podium avec Andrea Dovizioso, c'est de nouveau dans le sillage de ce dernier que l'Espagnol a bouclé le Grand Prix, à moins de cinq secondes de l'Italien.

Lire aussi :

Un classement flatteur, d'autant plus que les deux hommes n'évoluaient pas cette fois-ci sur la même machine, Bautista ayant retrouvé le guidon de sa GP17. "Au final, nous sommes la deuxième Ducati [au classement], après la moto d'usine de Dovizioso, et devant toutes les autres Ducati, je pense donc que c'est positif."

Une chose est sûre : avec un tel niveau de performance, Bautista promet d'être un pilote à surveiller lors de son passage en Superbike l'an prochain.

Article suivant
Les points manqués de peu pour un Siméon en progrès

Article précédent

Les points manqués de peu pour un Siméon en progrès

Article suivant

Petrucci bridé par un mauvais choix de pneu arrière

Petrucci bridé par un mauvais choix de pneu arrière
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Ángel Nieto Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions