Le GP de France maintenu à ses dates malgré le confinement

Le GP de France MotoGP avait déjà garanti qu'il se tiendrait en mai, et cela est à présent confirmé une nouvelle fois malgré les dernières restrictions entrées en vigueur en France.

Le GP de France maintenu à ses dates malgré le confinement

L'annonce mercredi soir par le président de la République d'une nouvelle phase de confinement de quatre semaines ne change pas les plans du Grand Prix de France MotoGP, qui confirme sa tenue aux dates prévues par le calendrier actuellement en place.

La Sarthe n'était jusqu'ici pas concernée par les mesures restrictives qui touchaient 19 autres départements français, mais elle passera elle aussi dès samedi soir dans le système de confinement généralisé mis en place pour freiner la propagation du COVID-19. Si une certaine flexibilité est permise en comparaison des deux phases précédentes de confinement, ce tour de vis implique néanmoins la fermeture de commerces et des écoles sur tout le territoire et une limitation des déplacements.

Les organisateurs du Grand Prix de France MotoGP ont toutefois réitéré ce vendredi matin, que suite à une réunion tenue jeudi soir avec le ministère des Sports, l'épreuve est bien maintenue aux dates prévues, à savoir du 14 au 16 mai prochains. Il s'agira de la cinquième manche de la saison, la troisième en Europe après celles du Portugal et d'Espagne qui doivent se tenir à la mi-avril et début mai.

Lire aussi :

Par ailleurs, après avoir été l'un des rares circuits de la saison 2020 du MotoGP à avoir accueilli du public, avec une jauge toutefois très réduite par rapport aux chiffres habituels, Le Mans peut encore espérer tenir son épreuve devant des spectateurs cette année. Il est confirmé que la décision quant à la présence de public, et leurs conditions d'accès le cas échéant, sera prise mi-avril. Cela permettra de confirmer ou d'annuler les réservations d'environ 20'000 spectateurs ayant conservé leur billet de l'édition 2020 après avoir dû renoncer à y assister et les nouvelles, faites depuis fin janvier. Comme déjà communiqué précédemment par les organisateurs, il s'agira d'une décision prise avec les autorités et basée sur les règles qui seront alors en vigueur auprès du ministère des Sports et de la Préfecture de la Sarthe.

Rappelons par ailleurs que le Grand Prix de France souhaite innover cette année, là aussi si les conditions le permettent, en créant des Fan Zones. Le projet, baptisé "Grand Prix de France Experience", va dupliquer le Village du circuit sarthois sur cinq autres pistes le samedi et le dimanche de l'épreuve : les spectateurs pourront ainsi se rendre au Circuit Carole (93), au Pôle Mécanique Alès Cévennes (30) et sur les circuits de Chambley (54), de Dijon-Prenois (21) et de Nogaro (32) pour suivre le Grand Prix et bénéficier des animations mises en place.

partages
commentaires

Related video

Un Viñales plus confiant que jamais mais qui garde les pieds sur terre

Article précédent

Un Viñales plus confiant que jamais mais qui garde les pieds sur terre

Article suivant

EL1 - Espargaró place Aprilia en tête, Zarco victime d'une chute

EL1 - Espargaró place Aprilia en tête, Zarco victime d'une chute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Auteur Léna Buffa