La grille MotoGP pourrait perdre deux motos l'année prochaine

partages
commentaires
La grille MotoGP pourrait perdre deux motos l'année prochaine
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
21 juin 2018 à 16:34

Les turbulences qui secouent l'équipe Marc VDS pourraient provoquer la perte de deux motos sur la grille MotoGP l'année prochaine, laquelle passerait de 24 à 22 engagés.

Les accords actuellement en vigueur dans le championnat pour la catégorie reine garantissent aux 12 équipes leur place jusqu'en 2021 à la suite de l'engagement pris la saison dernière par la Dorna, promoteur du championnat.

Cependant, la crise qui secoue la structure Marc VDS, et qui a conduit au départ de Michael Bartholemy, qui était jusqu'il y a quelques semaines le directeur de l'équipe, dessine un nouveau scénario qui pourrait bien faire passer la grille MotoGP de 24 à 22 motos en 2019.

Selon les informations de Motorsport.com, cette hypothèse est bien réelle à ce jour. Il faut voir à présent comment évolueront les négociations qui pourraient permettre à Dani Pedrosa et Franco Morbidelli de disputer la saison prochaine au guidon d'une Yamaha et avec pour sponsor principal Petronas, c'est-à-dire avec la formule initialement créée pour accueillir Jorge Lorenzo avant qu'il ne signe pour Honda.

Le projet de Yamaha avec Petronas est très avancé, à tel point que certains ont déjà pu jeter un œil au design de la M1. Néanmoins, l'engagement de Lorenzo avec Honda a modifié la feuille de route des deux parties, qui sont en train de finaliser leur restructuration avant le lancement.

Jorge Lorenzo, Ducati Team

La semaine dernière, en marge du Grand Prix de Catalogne, Lin Jarvis a déjà indiqué que ça n'était qu'une question de jours avant que toutes les pièces du puzzle soient réunies.

"La situation n'est pas encore confirmée, mais je dirais que les discussions avancent très bien et je suis optimiste quant au fait que nous trouverons une bonne solution. Nous espérons que dans les deux prochaines semaines, il pourrait y avoir des nouvelles positives quant à nos plans pour 2019 et au-delà", a fait savoir le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

"Si Dani est disponible et souhaite piloter une Yamaha satellite, cela serait quelque chose de très positif et un plaisir pour Yamaha. Personnellement, j'ai toujours été curieux de voir ce que Dani ferait sur une Yamaha, et nous avons eu des discussions les années passées. […] Si Dani devait enfin être l'un des pilotes, je pense que Yamaha et moi-même ne pourrions qu'en être heureux."

Au-delà de ce que pourra décider Pedrosa, qui − selon ce qu'il indiquait au début du week-end de Montmeló − continue à évaluer ses options, les possibilités semblent être au nombre de deux.

Un premier cas verrait Petronas s'allier au team Ángel Nieto, qui arrêterait ainsi d'aligner des Ducati et passerait à Yamaha. Si cela n'était pas le cas, tout semble indiquer que la formation serait créée en partant de zéro ou bien en rachetant ce qu'il reste de Marc VDS.

Dans l'une ou l'autre des alternatives, le plus probable est que la grille perde deux motos en 2019 et que seuls 22 pilotes soient alignés. Si tel était le cas, il ne serait pas surprenant que la majorité des acteurs impliqués dans la promotion du championnat s'accordent pour réserver ces places à l'équipe de Valentino Rossi lorsqu'il décidera de faire passer sa structure à la catégorie reine, ce qui selon le pilote ne se fera pas avant 2021.

Les pilotes officialisés en MotoGP pour 2019 :

TeamPilotes
Repsol Honda

 Marc Márquez

 Jorge Lorenzo

Movistar Yamaha

 Valentino Rossi

 Maverick Viñales

Ducati

 Andrea Dovizioso
 Danilo Petrucci

Suzuki

 Álex Rins
 Joan Mir

Aprilia

 Aleix Espargaró
 Andrea Iannone

Red Bull KTM 

 Pol Espargaró

 Johann Zarco

Tech3 KTM

 Miguel Oliveira

 Hafizh Syahrin

Pramac Ducati

 Jack Miller

 Francesco Bagnaia

Marc VDS*

 Franco Morbidelli

?

LCR Honda

 Cal Crutchlow

?

Ángel Nieto Team*

?
?

Avintia*

 Xavier Siméon

?

* Constructeur à confirmer

Article suivant
Jonas Folger a repris la piste pour un test Moto2

Article précédent

Jonas Folger a repris la piste pour un test Moto2

Article suivant

Lorenzo, Dall'Igna et ces objectifs "qui semblent impossibles"

Lorenzo, Dall'Igna et ces objectifs "qui semblent impossibles"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont