Grosse chute pour Petrucci au test de Barcelone

Le pilote Pramac s'est fait secouer mais semble avoir échappé à toute blessure importante malgré des douleurs au pied.

Danilo Petrucci a été victime ce lundi d'une chute qualifiée "d'effrayante" par son équipe. Le pilote italien a été piégé en début d'après-midi, dans le virage 9 de la piste de Barcelone, où se déroule aujourd'hui un test post-course réunissant la grande majorité des pilotes MotoGP.

"Ça a été un low-side assez simple, mais on va assez vite à cet endroit – 150 km/h", explique Petrucci, qui indique qu'il allait à la même vitesse que d'habitude dans ce virage, et avec le même degré d'inclinaison, mais que les données ont montré qu'il avait exercé sur les freins une pression plus forte d'un demi bar. "Ça n'est pas grand-chose, mais j'étais assez à la limite. C'était le seul virage dans lequel je passais plus fort que Jorge et Dovi, et maintenant j'ai compris pourquoi !"

Au-delà de la chute en elle-même, c'est surtout dans le bac à gravier que le pilote s'est fait malmener. "Il y a toujours une petite 'marche' entre l'herbe et le gravier et quand je suis arrivé dans le gravier, je me suis mis à tourner, tourner, tourner", raconte-t-il. "Le problème c'est qu'on demande toujours d'abaisser le gravier, mais il se trouve toujours au-dessus [de l'herbe]. J'ai donc roulé pas mal, j'ai même cassé mon casque. J'ai tout jeté – casque, bottes, tout un set à jeter."

Lorsque Petrucci s'est exprimé face à la presse dans l'après-midi, il ne parvenait pas à poser le pied droit au sol, néanmoins les premiers éléments semblent écarter toute blessure importante. "Sur le moment, j'avais très mal aux doigts, aux phalanges, et maintenant j'ai très mal au pied. Il n'y a pas de fractures, mais je pense qu'il y a une lésion au niveau des tendons parce que ça a enflé", indique-t-il, prévoyant de passer des radios à son retour en Italie afin d'en savoir plus.

De nouvelles pièces intéressantes

En l'absence de l'équipe officielle Ducati, Danilo Petrucci était le seul aujourd'hui à piloter la GP18 à Barcelone et il occupait la troisième place du classement au moment de son accident, avec un chrono de 1'39"488, après avoir bouclé 41 tours. Il avait mis à profit cette demi-journée pour tester un certain nombre de pièces pour la première fois.

"La matinée a été très utile parce que j'ai testé un nouvel échappement, une nouvelle boîte de vitesses, un nouveau châssis, certaines anciennes choses qu'il restait à Ducati Factory", explique le pilote Pramac, destiné à passer au rang de pilote officiel l'année prochaine. "On a trouvé quelque chose avec l'échappement. La distribution de puissance est beaucoup plus fluide, le moment où je mets les gaz se passe un peu mieux. Ce sont des choses que le team officiel a déjà et j'espère que ça m'arrivera aussi à moi."

"C'est dommage que je n'aie pas pu terminer l'essai du bras oscillant – ou plutôt, je l'ai terminé dans le gravier. C'était mon septième ou huitième tour avec cette pièce, j'essayais de pousser et j'ai fait une erreur", regrette Petrucci. "Heureusement, je vais bien et la majorité du test est fait. Je suis content parce que j’ai été assez rapide."

Avec Germán Garcia Casanova

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Test post-course Barcelone
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Type d'article Actualités