Guy Coulon de retour auprès de Miguel Oliveira à Misano

Paul Trevathan, chef mécanicien de Miguel Oliveira, est positif au COVID-19 et donc absent au GP d'Émilie-Romagne. Il sera remplacé par Guy Coulon, qui va renouer avec son pilote.

Guy Coulon de retour auprès de Miguel Oliveira à Misano

Miguel Oliveira va renouer son ancien chef mécanicien ce week-end au GP d'Émilie-Romagne. Épaulé par Paul Trevathan depuis le début de la saison, le Portugais ne pourra pas compter sur son ingénieur habituel, privé du déplacement à Misano par une contamination au COVID-19. KTM a donc fait appel à Guy Coulon, figure de Tech3 qui a pris du recul fin 2020 mais est resté impliqué avec l'équipe française, et qui a répondu favorablement à la demande de l'équipe officielle.

"Paul ne va pas mal, il a juste été testé positif après Austin", a rassuré Oliveira. "Il n'a pas le moindre symptôme, il va bien, sa famille va bien. Mais il est toujours positif, et pour entrer dans le paddock, il faut un test négatif après un PCR. C'était impossible pour lui d'être ici, mais il sera derrière son ordinateur pour essayer de donner autant d'informations que possible. On a demandé à Guy et il était heureux de pouvoir nous aider. C'était le meilleur plan B possible."

Miguel Oliveira n'a plus vu l'arrivée d'une course dans le top 10 depuis Assen. Seulement 14e lors de la précédente visite du championnat à Misano au mois de septembre, avec une RC16 endommagée, il se fixe pour objectif de remonter dans la hiérarchie ce week-end, Brad Binder y ayant pris la neuvième place le mois dernier.

"C'est sûr que l'objectif est d'essayer de jouer le top 10. C'est là qu'on sent qu'on devrait être. Après une course décevante ici en septembre, avec un aileron cassé sur la moto, c'était dur de voir mon vrai potentiel en course. On a l'impression qu'on peut faire mieux. Ça sera un week-end difficile entre la température et la météo. Ça sera dur de comprendre les choses sur lesquelles travailler. L'atmosphère est positive et j'espère un bon week-end."

"Le résultat d'Austin ne nous a pas vraiment réjoui", a-t-il ajouté. "On a eu quelques soucis en course et les qualifications n'ont pas été faciles donc ça a vraiment compliqué les choses. Mais j'ai senti que quand j'étais sur la moto, j'étais performant, je pouvais me battre, et l'équipe et moi nous en étions satisfaits."

Dans les dernières courses, Oliveira était limité par un poignet blessé, conséquence d'une chute lors des essais du GP de Styrie. La gêne a maintenant disparu et il espère être de retour à son meilleur niveau : "Ce qui est sûr, c'est que mon poignet est enfin revenu à la normale, c'est une chose qui a été là depuis deux mois. Ça me permettra d'être moi à nouveau sur la moto."

"J'ai eu une ecchymose osseuse, et c'est un peu plus grave qu'une fracture", a précisé le pilote KTM. "J'avais plus de douleur, moins de douleur, la convalescence n'était pas linéaire. Il y avait beaucoup de hauts et de bas. Certaines pistes étaient plus exigeantes que d'autres. Misano est très exigeant pour le poignet. Mais à Austin, c'est la première fois que j'ai senti que le poignet était à nouveau normal. C'était surtout une douleur. C'est assez difficile quand on a une si grosse limite sur le poignet pour freiner et accélérer, parce qu'on est toujours un peu sur la défensive. Ça a l'air d'être revenu à la normale donc je suis très content."

Lire aussi :

partages
commentaires
Johann Zarco : "J'ai raté ma deuxième partie de saison"
Article précédent

Johann Zarco : "J'ai raté ma deuxième partie de saison"

Article suivant

Mir et Rins seraient heureux du retour de Brivio chez Suzuki

Mir et Rins seraient heureux du retour de Brivio chez Suzuki
Charger les commentaires