Heurté par la moto de Crutchlow, Lorenzo a cru s'être cassé la main

Lorenzo et Crutchlow ont été protagonistes d'un accident impressionnant pendant les EL1 du Grand Prix du Japon, mais tous deux s'en sortent finalement sans trop de mal.

La première séance touchait à son but lorsque Cal Crutchlow a perdu le contrôle de sa Honda sur la piste détrempée de Motegi, désarçonné au freinage du virage 9. Dans sa chute, la RC213V heurtait Jorge Lorenzo, placé devant l'Anglais, et tous deux en terminaient dans le gravier, groggy et passablement agacés l'un envers l'autre.

"J'ai vraiment eu peur, parce que 20 secondes après la chute ma main était très enflée et j'avais très mal, j'ai donc pensé que quelque chose était cassé", raconte le pilote Ducati, immédiatement passé par la Clinica Mobile pour des examens. "Heureusement les radios ont montré que je n'avais pas de fracture, j'étais donc très content parce que ça aurait pu assez mal se finir vu les images et vu comment la moto m'a heurté. L'impact a été énorme."

"On peut en sourire maintenant parce qu'on va bien tous les deux", pointe également Cal Crutchlow, qui rapporte avoir heurté le bras oscillant de la Ducati de la tête et avoir, lui aussi, échappé à toute blessure notable.

 

S'ils peuvent en sourire maintenant, les deux pilotes n'ont pas caché leur colère sur le moment, et Jorge Lorenzo s'est notamment ému du temps qu'il a fallu au pilote LCR pour lui présenter ses excuses. "Au départ, Cal ne m'a pas demandé pardon, en fait il m'a demandé pourquoi j'étais si lent. C'est Cal… Mais au bout de deux heures il est venu dans mon bureau, il s'est excusé et il a dit qu'il avait compris que c'était de sa faute", relate le Majorquin, convaincu de n'avoir aucunement fauté pour provoquer un tel accident.

"Certes, j'étais lent, mais il pouvait me voir devant lui et je pense qu'il a compris que c'était la bonne trajectoire pour ne rien faire de stupide pendant la première séance. Il a freiné très fort, de façon très agressive, et il a perdu le contrôle de la moto. Quoi qu'il en soit, il était désolé et ça va."

Désolé, oui, néanmoins Cal Crutchlow se montre moins tranchant sur la part de responsabilité à assumer. "Je pense que c'était du 50-50… probablement plus 60-40 en sa faveur", suggère-t-il, estimant avoir été poussé à freiner plus fort qu'il ne l'aurait dû par un Lorenzo particulièrement lent dans cette portion de la piste.

"Je suis désolé pour lui, parce que je l'ai heurté et au final on a l'impression que je suis complètement le méchant. Mais il était vraiment lent sur la trajectoire", explique l'Anglais. "On dirait que j'étais très rapide, mais si vous regardez le pilote devant lui, […] il freine plus tard que moi. Je freine plus fort car j'allais heurter Jorge parce qu'il était lent. J'ai bloqué la roue sur l'eau. Mais il savait que j'arrivais et il était six secondes plus lent que dans son tour précédent."

De bonnes sensations pour débuter

Au-delà de cet incident, Jorge Lorenzo s'est dit satisfait de sa journée, lui qui a signé le quatrième temps de chacune des deux séances et qui figure ainsi à trois dixièmes et demi du leader, son coéquipier Andrea Dovizioso.

"Une bonne journée pour moi", se félicite l'Espagnol. "Les EL2 ont été bons, en particulier mon dernier run, pendant lequel j'ai eu un rythme très fort. On est très optimistes de pouvoir se battre pour la première ligne, voire pour la pole position demain."

"Sous la pluie, on ne sait jamais quelles sensations on peut avoir. Le feeling change beaucoup d'un bitume à l'autre ou d'une piste à l'autre, mais aujourd'hui on a démontré que la moto était très compétitive. On est premier et quatrième, avec un très bon rythme, on peut donc se battre pour quelque chose d'important", prévient-il.

De son côté, Cal Crutchlow apparaît en neuvième position au terme de cette première journée, intégralement disputée sous la pluie. "Je pense que notre position ne reflète probablement pas notre vitesse. J'ai été assez régulier et assez rapide, mais le problème a été que j'ai changé de pneus trop tard dans la dernière séance et je n'ai pas pu les faire monter en température, ça prend trop de temps", explique-t-il, ayant déjà identifié les progrès à réaliser demain : "On doit un peu améliorer le frein moteur mais on a demain pour cela, je suis certain qu'il va encore pleuvoir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Jorge Lorenzo , Cal Crutchlow
Équipes Ducati Team , Team LCR
Type d'article Actualités