Le nouveau pneu arrière pose toujours des difficultés à Honda

Honda ne parvient pas à bien exploiter le pneu arrière introduit par Michelin en 2020 et Marc Márquez peine aussi à le comprendre selon le constructeur. Toutes les nouveautés apportées ont pour but de progresser sur ce front.

Le nouveau pneu arrière pose toujours des difficultés à Honda

De nombreux facteurs viennent expliquer la baisse de forme subie par Honda depuis la saison 2020, de l'absence de Marc Márquez à une multitude de faiblesses techniques. Mais pour la firme japonaise, le principal problème reste l'exploitation du pneu arrière introduit par Michelin l'an passé, conçu pour offrir plus d'adhérence et une meilleure endurance à travers une carcasse plus rigide. Souvent décrié par le clan Ducati au cours de l'année 2020, c'est maintenant chez Honda qu'il concentre tous les efforts.

"Il est évident que l'on a des problèmes", reconnaît Takeo Yokoyama, responsable technique du HRC. "On est derrière les autres, c'est plus qu'évident. Quel est le souci ? Je pense que notre principal problème est de tirer le maximum du pneu arrière que Michelin a introduit l'an dernier. C'est en cours, je pense qu'on progresse. Mais on n'a pas atteint le niveau des autres."

"De l'extérieur, vous voyez que nous testons des nouveautés, de nouvelles idées. Elles ont toutes pour but de tirer le maximum du pneu arrière. Nous continuons à travailler. Nous aurons des nouveautés à chaque course, des pièces, des choses sur l'électronique ou dans le pilotage. Nous allons continuer à travailler. On verra si nous pouvons atteindre le niveau des autres ou faire mieux."

En 2020, Honda a été privé de sa boussole en l'absence de Marc Márquez, référence de la marque dans les résultats mais aussi pour le développement, et le #93 n'est pas encore pleinement en mesure d'apporter son aide aux ingénieurs. Neuf courses après son retour, il ne parvient toujours pas à exploiter au mieux la nouvelle carcasse selon Yokoyama : "Son retour d'informations a immédiatement été bon, mais je dirais qu'il reste au milieu du processus de compréhension du nouveau pneu, en partie en raison de sa condition encore imparfaite."

Dans cette nouvelle ère du MotoGP, les pneus ont une telle importance sur la moto qu'on n'a pas besoin d'une machine rapide, on a besoin de préparer la meilleure moto possible pour ces gommes.

Pol Espargaró

Après avoir quitté KTM pour Honda durant l'intersaison, Pol Espargaró est l'un des rares pilotes à avoir pu tester cette nouvelle construction sur différentes machines et il sent que la RC213V n'est pas encore parfaitement adaptée au produit fourni par Michelin, y voyant même la principale raison des moins bons résultats de la marque depuis l'an passé. Le Catalan juge pourtant cet aspect primordial pour espérer de bons résultats.

"Honda gagnait la plupart des courses avec l'ancienne carcasse et depuis que nous avons la nouvelle, tous les pilotes ont souffert", souligne Espargaró. "Taka [Nakagami] a souffert, c'est sûr qu'Álex [Márquez] a souffert, Marc souffre maintenant, Cal [Crutchlow] avait du mal [en 2020]. Au final, c'est la même carcasse pour tout le monde donc ce n'est pas une excuse. Quand on a de nouveaux pneus, ça peut fonctionner mieux ou moins bien, on peut être plus ou moins chanceux mais il faut travailler pour s'adapter."

Lire aussi :

"Je pense que dans cette nouvelle ère du MotoGP, les pneus ont une telle importance sur la moto qu'on n'a pas besoin d'une machine rapide, on a besoin de préparer la meilleure moto possible pour ces gommes, pour les carcasses apportées par Michelin. Malheureusement, nous n'avons pas le contrôle sur les pneus parce que nous aimerions les comprendre aussi bien que les pièces fabriquées par Honda."

"Je ne sais pas si les autres ont travaillé plus, mais il est certain qu'ils ont travaillé mieux. Ils ont mieux adapté leurs motos aux carcasses, d'une façon meilleure et différente de Honda. On souffre un peu mais ça ne veut pas dire que Honda ne travaille pas. En ce moment, nous n'avons pas la solution ou le potentiel pour corriger les problèmes mais j'espère qu'en travaillant, nous résoudrons ce souci et nous aurons une meilleure moto."

Avec Angus Martin

partages
commentaires

Related video

Succès trop tardifs pour que Martín intègre l'équipe officielle Ducati

Article précédent

Succès trop tardifs pour que Martín intègre l'équipe officielle Ducati

Article suivant

KTM avait sous-estimé les défis posés par la taille de Petrucci

KTM avait sous-estimé les défis posés par la taille de Petrucci
Charger les commentaires