Iannone a payé cher une mauvaise manipulation à Jerez

Dans ce Grand Prix d'Espagne, il y aura eu l'auriculaire gauche gauche de Marc Marquez qui a souffert le martyr pour tout de même finir second de la course. Mais il y aura eu aussi le coup de doigt malheureux d'un Andrea Iannone qui, en une mauvaise manœuvre sur un bouton situé sur le guidon de sa Ducati, a ruiné tout le travail effectué qui l'avait porté jusque sur la première ligne de la grille de départ.

Et pour le coup, il s'en mord les doigts l'équipier d'un Andrea Dovizioso qui lui, en course, a aussi connu un passage à vide technique. Mais à son corps défendant. Dans le cas de Iannone, l'erreur est humaine et elle s'est jouée peu avant l'extinction des feux. L'Italien explique : "Lorsque j'ai rejoint ma place sur la grille de départ après le tour de chauffe, j'ai sélectionné le mode pluie sur le guidon de la moto, au lieu de celui gérant la procédure d'envol. Evidemment, une fois le départ donné, ça a été un désastre. Car tout venait de changer sur la moto. La puissance, l'anti-cabrage, le contrôle de traction, tout."

Lorsque j'ai rejoint ma place sur la grille de départ après le tour de chauffe, j'ai sélectionné le mode pluie sur le guidon de la moto, au lieu de celui gérant la procédure d'envol. Un désastre !

Andrea Iannone

Résultat, un quasi surplace alors que la meute se ruait jusqu'au premier virage. Mais Iannone a résisté en campant à la onzième place tout en essayant de remettre l'électronique à niveau : "ce n'est pas facile en roulant. Il suffit d'une pression sur un bouton pour se mettre en configuration pluie. Mais il faut respecter une procédure avec trois boutons pour revenir en arrière. Enfin, je suis désolé pour Ducati. Il me faudra être plus concentré à l'avenir car ça ne peut plus se reproduire" annonce le transalpin qui ne critique pas le fait que les deux boutons situés à gauche du guidon sont assez proches l'un de l'autre.

La déception est d'autant plus grande que les ambitions étaient là : "Pendant le warm-up, j'étais performant avec des tours en 1'39.8 Clairement, j'aurais pu jouer le podium." Un rythme qui s'est vérifié une fois les choses rentrées dans l'ordre, soit après cinq tours, puisque l'officiel Ducati est remonté comme une balle dans le peloton pour échouer de très peu sur un Pol Espargaro qui le prive de la cinquième place.

Reste que Iannone fait un début de saison intéressant : "J'ai montré durant ces quatre premières courses que j'avais le niveau pour jouer le podium. Ce même niveau sera présent au Mans et je vais continuer avec le même esprit. Il ne faut plus que je refasse une telle bévue. Je vais donner le meilleur de moi-même pour la suite." Andrea Iannone est cinquième au championnat avec cinquante points, six unités derrière Marc Marquez mais avec seulement trois d'avance sur Cal Crutchlow.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé de course
Tags andrea dovizioso, cal crutchlow, ducati, espagne, jerez, jorge lorenzo, marc marquez, valentino rossi