Iannone : Avec Aprilia "on sait ce qu’on fait"

partages
commentaires
Iannone : Avec Aprilia "on sait ce qu’on fait"
Par :
19 avr. 2019 à 08:00

Après une fin de week-end extrêmement compliquée en Argentine, où le pilote italien s’était vu partir et terminer la course en dernière position pour la première fois de sa carrière, lui et Aprilia ont redressé la barre aux États-Unis, et continuent de travailler dur pour se rapprocher des premiers.

Le rendez-vous argentin a été un coup dur pour Andrea Iannone, qui, encore en fin de saison dernière, montait sur le podium et s’élançait de la première ligne avec Suzuki. Bien que la RS-GP ne soit pas encore au niveau de la GSX-RR qu’il a connue durant deux ans, la différence de performance a été difficile à accepter. Il a toutefois finalement préféré passer au-dessus et rester calme.

À la veille du troisième Grand Prix de la saison, à Austin, il annonçait donc, très serein : "Je ne m'attends à rien car je veux débuter dans un état d'esprit positif", avant d’ajouter : "Je suis dans un très bon groupe. Je suis content en ce moment."

Une moto nerveuse mais "des choses positives"

Malgré une très bonne dixième place en EL1, The Maniac a retrouvé le bas du classement dès les EL2. Il est cependant parvenu à se qualifier en 17e position, ce qui correspond à son meilleur emplacement sur une grille de départ avec Aprilia, et a ensuite tenu le rythme en course pour terminer à la 12e place, également son meilleur résultat. S’il reste encore loin, Iannone progresse, et a terminé à moins de cinq secondes des dix premiers.

"Il y a du positif", a-t-il commenté auprès du site officiel du MotoGP. "Nous sommes très proches du top 10. Notre objectif est de nous battre pour les premières places. Ceci est difficile, pas simple, mais dans tous les cas nous essayons chaque dimanche. Ce week-end nous avons eu un peu de mal. À la fin de la course j’ai retrouvé un peu de feeling. Au final nous terminons avec un résultat plus ou moins bon."

Lire aussi:

"Au début, j’avais de bonnes sensations avec la moto, j’ai bien piloté et j’ai commencé à récupérer des places, ce qui est important. Malheureusement, dans les sept derniers tours j’ai commencé à rencontrer des difficultés, je perdais l’avant, la moto était un peu nerveuse et c’était un peu difficile de gérer et de continuer dans les mêmes chronos. Nous allons voir. [Dimanche] nous étions là et pour moi c’est très important. Je suis nouveau, mon chef mécanicien aussi, et c’est une course de plus et une expérience de plus pour nous. Nous retournons en Europe avec des choses positives."

Aprilia, très à l’écoute

L’Italien apparaît extrêmement calme depuis le Grand Prix argentin, où il aurait pourtant facilement pu stresser, partir dernier sur la grille n’étant jamais simple surtout pour un pilote qui, il n'y a pas si longtemps, était un habitué des avant-postes. "On sait quels sont [les problèmes] que l'on a rencontrés pendant le week-end et cela vient beaucoup du manque d'expérience de mon équipe et de moi-même avec cette moto", expliquait-il à l'heure d'entamer le rendez-vous d'Austin.

Andrea Iannone semble avoir trouvé sa place parmi les troupes de Noale qui ont, dès le début, beaucoup compté sur son arrivée pour progresser : "Aprilia avait besoin de moi et moi aussi j'avais besoin d'Aprilia. C'est une marque qui m'écoute beaucoup et je travaille avec des personnes très compétentes, avec lesquelles je me trouve très bien. C'est pour cela que je suis très détendu, que je ne suis pas nerveux. Par le passé il m'est arrivé d'être plus rapide, mais aussi plus nerveux et stressé. Aujourd'hui par contre, même si on n'est pas aussi rapides qu'on le voudrait, on est détendus parce qu'on sait ce qu'on fait."

Reste à savoir s'il passera un cap lors du prochain Grand Prix à Jerez, où il était monté sur le podium l'an dernier. Rendez-vous est donc pris pour l'Italien du 3 au 5 mai.

Avec Willy Zinck et Léna Buffa

 
Article suivant
Rins : "Continuer sur la même voie" après la victoire

Article précédent

Rins : "Continuer sur la même voie" après la victoire

Article suivant

Miller : "Mon objectif : un guidon dans une équipe d'usine"

Miller : "Mon objectif : un guidon dans une équipe d'usine"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir toute l'actu