Iannone ne comprend pas sa pénalité pour faux départ

partages
commentaires
Iannone ne comprend pas sa pénalité pour faux départ
Par : Léna Buffa
11 avr. 2017 à 12:00

Andrea Iannone n'a pas encore ouvert son compteur avec Suzuki. Après son abandon au Qatar, il a vu sa course argentine gâchée par une pénalité pour faux départ.

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Le reflet de la moto d'Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Andrea Iannone a connu un Grand Prix d'Argentine des plus compliqués. Un an après l'accrochage avec son coéquipier chez Ducati, qui avait fait grand bruit, cette fois l'Italien a vu l'arrivée de la course. Ce sera sa seule récompense, car il n'a pu obtenir qu'une 16e position, très éloignée de ses attentes et vierge de tout point.

Iannone, qui a rejoint Suzuki cette année, prenait le départ de la course depuis la 12e place, mais a rapidement glissé hors de la zone des points au cours du premier tour. Il était remonté jusqu'au 14e rang lorsque, après la quatrième boucle, la direction de course lui a intimé l'ordre d'observer un ride-through, le pénalisant pour faux départ.

Andrea Iannone reconnaît avoir effectivement bougé sur la grille de départ, néanmoins il réfute l'idée d'avoir pris un faux départ tel que décrit par le règlement. "J'ai été pénalisé pour faux départ, mais je n'ai pas pris de départ anticipé, j'ai juste bougé quand j'ai enclenché la première," assurait-il dimanche.

"Depuis l'année dernière [2015, ndlr], le règlement a changé et dit que si l'on bouge en grille et que l'on ne gagne pas de positions, le départ est analysé et la commission décide s'il y a faux départ ou non et donc si l'on doit s'acquitter d'un ride-through ou non", expliquait ensuite Andrea Iannone à Sky Sport Italia pour appuyer son propos.

Le règlement portant sur la procédure de départ a en effet été modifié en 2015, de sorte qu'un pilote n'est plus sanctionné pour avoir simplement fait bouger sa moto avant l'extinction des feux, mais pour être en mouvement au moment où ceux-ci s'éteignent. L'article 1.18.14 précise qu'en cas de mouvement mineur suivi d'un arrêt lorsque les feux rouges sont encore allumés, les officiels sont seuls juges quant au fait qu'un avantage ait pu être tiré ou non, et décident donc de sanctionner le pilote ou non.

"Ils ont fait valoir le règlement qui n'existe plus, celui qui disait que quand on bougeait sur la grille, c'était un faux départ", martelait le pilote italien, assurant n'avoir tiré aucun gain du mouvement de sa Suzuki sur la grille : "Étant donné que j'ai perdu des places, puis que [Jorge] Lorenzo m'a heurté et que j'ai encore perdu beaucoup de positions, au point d'être 17e ou 18e, pourquoi me punir pour faux départ ? Je ne sais pas."

Un top 5 possible selon Iannone

Le pilote au numéro 29 s'est acquitté de son passage par la voie des stands dans le sixième tour, puis a fait son retour en piste à la 21e et dernière position, après avoir laissé filer une trentaine de secondes dans cette pénalité. Les différents abandons l'ont peu à peu fait remonter au classement tandis qu'il se rapprochait par ailleurs des KTM, néanmoins il lui a manqué du temps pour prendre l'avantage et faire son retour dans les points.

"J'ai fait de mon mieux après le ride-through. Je pense que j'avais un très bon rythme, pas pour me battre pour le podium mais il m'aurait été possible de me battre pour la quatrième ou la cinquième place. Après une mauvaise journée hier [samedi], c'était une très bonne performance pour moi", soulignait Andrea Iannone, qui pointait à la veille de la course des problèmes d'électronique, amplifiés sur le mouillé, et un manque de confiance. Le warm-up l'avait toutefois replacé sur un bon rythme, au point qu'il pouvait envisager enregistrer un premier résultat notable avec Suzuki. Il devra cependant retenter sa chance à Austin, la semaine prochaine.

Article suivant
Rossi : "Une grande dose de confiance" et de précieux enseignements

Article précédent

Rossi : "Une grande dose de confiance" et de précieux enseignements

Article suivant

Une 11e place et quelques regrets pour Loris Baz

Une 11e place et quelques regrets pour Loris Baz
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa