Iannone distancé mais concentré sur le travail de fond

partages
commentaires
Iannone distancé mais concentré sur le travail de fond
Par : Léna Buffa
17 févr. 2017 à 14:00

Iannone a connu en Australie une séance d'essais plutôt compliquée, peinant parfois à trouver de bonnes sensations au guidon de sa GSX-RR. L'Italien veut néanmoins retenir les progrès accomplis et le travail très précieux mené sur la distance.

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Après les essais prometteurs de Valence et de Sepang, essentiellement dévolus à la découverte pure de sa nouvelle moto, Andrea Iannone est entré de plein fouet cette semaine dans la préparation plus minutieuse de la Suzuki en vue de la saison. Alors que le constructeur avait un nouveau carénage et un nouveau bras oscillant à tester, différents set-ups ont également été évalués afin d'avancer dans l'adaptation moto-pilote.

"Pour le moment, la priorité c'est de se concentrer sur la moto pour l'ajuster un peu mieux mon style et pour que je m'adapte un peu plus à elle car elle est complètement différente [de la Ducati]", expliquait le pilote italien dès le début de cette séance.

Alors qu'il indiquait avoir connu une première matinée "très difficile", avec "beaucoup de problèmes en pneus usés" et de mauvaises sensations, Andrea Iannone a peu à peu progressé, mais principalement sur son rythme de fond. Or, jeudi, au terme de la deuxième journée, ce constat le préoccupait quelque peu. "On a beaucoup travaillé sur la moto et beaucoup modifié les réglages", expliquait-il, "mais on a amélioré le rythme et pas le temps. Cela m'inquiète un peu, car quand j'essaye d'attaquer un peu plus, j'ai du mal à progresser."

"Pour le moment, quand je veux pousser à 100% pour améliorer mon temps, je n'ai pas un très bon feeling", poursuivait-il. "Je pense que c'est parce que j'ai un style complètement différent, un autre instinct. Quand j'attaque, mon instinct se souvient de mon ancienne situation. Je pense qu'on va peu à peu progresser dans ce domaine et je suis sûr que je vais mieux m'adapter à cette moto et à ce style."

Ce vendredi, troisième et dernière journée de ce test, l'Italien a pourtant continué à privilégier le rythme sans chercher le time attack. "Je n'ai pas réussi à monter de pneu pour faire un temps à la fin, parce que je n'avais plus de pneu avant après avoir fait deux longs runs, un avant la pause et un autre à mon retour en piste. Je ne suis donc pas haut placé dans le classement final, en revanche si on regarde notre rythme, on n'est pas si loin."

"Mon adaptation à la nouvelle moto n'est pas finie", poursuit-il, "alors plus on tourne, plus les tests et le temps passent et mieux ce sera pour moi. Sur chaque tracé, je ressens des sensations complètement différentes par rapport au passé et ça n'est parfois pas facile. Il m'est encore difficile d'arriver à la limite, donc il faut s'en approcher doucement car on ne sait jamais où elle se situe."

Pilote d'essais plutôt que pilote de course

Chez Suzuki, loin de s'arrêter sur le 13e temps d'Andrea Iannone au classement combiné et sur ses 0"998 de retard, on préfère retenir le précieux travail de fond réalisé cette semaine. "Ce test a été différent de celui de Sepang", constate Ken Kawauchi, directeur technique. "En Malaisie, nous avions pu obtenir un bon temps, mais nous avions laissé de côté beaucoup de choses à tester. Ici, nous avons eu plus de mal avec les chronos, cependant le travail a été très intense et nous avons pu tester beaucoup de solutions. De mon point de vue, c'est très important car nous allons pouvoir fournir une grande quantité d'informations au Japon pour développer des améliorations pour le test du Qatar et, in fine, pour la course."

Parmi les données désormais transmises aux ingénieurs, celles du nouveau carénage développé pour compenser l'interdiction des ailerons seront assurément étudiées avec attention. Andrea Iannone, qui ne s'était exprimé qu'à demi-mots jeudi après l'avoir testé, ne semble pas y voir un changement révolutionnaire. "On n'a pas beaucoup d'informations au sujet du nouveau carénage et de l'ancien. Ils sont plus ou moins similaires", indique-t-il. "Bien sûr, on s'est beaucoup focalisé [sur ce point], c'était important pour nous car il nous faut envoyer au Japon le plus de données possibles sur la distance et on essaye donc de faire le plus de tests possibles et les plus longs possibles, pour essayer d'accélérer les choses."

"On recherche des améliorations, et pas seulement dans le domaine électronique. On sait qu'on a des points faibles sous cet aspect, mais il y a aussi d'autres domaines dans lesquels on peut progresser", ajoute le pilote de Vasto. "Bien entendu, les tests comme celui-ci requièrent beaucoup de temps et de patience, c'est un peu comme être pilote essayeur […], mais je pense que l'on verra après la course au Qatar ce qu'il ressortira de tout ce travail."

Prochain rendez-vous à Losail, justement, pour une ultime séance d'essais réalisée dans les conditions du Grand Prix et qui, aux dires du team manager Davide Brivio, est "probablement le plus important" des trois tests de cette pré-saison.

 

Prochain article MotoGP
Honda prévoit deux jours d'essais privés à Jerez

Previous article

Honda prévoit deux jours d'essais privés à Jerez

Next article

Viñales toujours invaincu lors des essais de pré-saison

Viñales toujours invaincu lors des essais de pré-saison

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de février à Phillip Island
Catégorie Vendredi
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Andrea Iannone
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions