En difficulté avec son pneu, Iannone a vu le podium lui échapper

Très incisif durant la course, le pilote italien a pourtant vu le podium lui échapper à domicile, gêné par l'usure de son pneu arrière tendre.

En difficulté avec son pneu, Iannone a vu le podium lui échapper
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Déjà deux fois sur le podium sur les cinq premières courses de la saison, Andrea Iannone est passé tout près d'un nouveau top 3. Il lui a manqué plus précisément 1"2, ayant été battu par Valentino Rossi après lui avoir tenu tête jusqu'à trois tours de l'arrivée. C'est particulièrement dans la dernière boucle que le pilote Yamaha a pu exploiter sa gomme dure à l'avant pour trouver un regain de performance. Il s'est alors détaché de son compatriote, qui lui ne pouvait plus tenir la cadence, gêné par un pneu arrière qui avait atteint ses limites.

Les gommes ont beaucoup pesé dans l'équation lors de cette course, particulièrement à l'avant où seuls six pilotes avaient fait le choix du hard – certains avec regret, comme Dovizioso, d'autres avec soulagement, comme Rossi. Le pilote Suzuki avait, lui, préféré opter pour le pneu medium à l'avant, associé au soft à l'arrière, la combinaison la plus communément choisie sur la grille de départ.

"Je suis content de comment ça s'est passé", commentait Iannone après la course auprès du site officiel du MotoGP, même s'il restait sur sa faim en ayant manqué de peu un podium à domicile qui est toujours fort en émotions. "Bien sûr, j'espérais un podium, un résultat un peu meilleur. Sincèrement, ça a été dur pendant toute la course parce que la dégradation du pneu a été importante."

"J'ai eu beaucoup de difficultés avec le pneu arrière", poursuivait-il. "Il a fait très chaud et on a beaucoup perdu dans les points d'accélération. En ligne droite aussi, on a perdu trois dixièmes en comparaison des Ducati et c'est très dur de complètement rattraper cela dans les virages."

Cette question de l'usure pneumatique a préoccupé l'ensemble du plateau et Andrea Iannone estime que Suzuki devrait encore progresser sur le front de l'électronique pour réduire ce phénomène. "On n'arrive pas encore à bien gérer les glissades et le patinage. L'électronique ne nous aide pas encore à 100% et, même quand on modifie la cartographie, on n'arrive pas à y trouver un avantage et on continue à subir encore fortement la dégradation du pneu, or c'est quelque chose de très important pendant une course."

"Quoi qu'il en soit je suis très content de la course", poursuivait le pilote de Vasto, déjà quatrième sur la grille de départ. "J'ai beaucoup attaqué au départ, puis à la mi-course j'ai un peu réduit mon rythme pour [alléger] un peu les pneus en température et ne pas les stresser, parce que je savais que la dernière partie de la course serait très importante pour nous. J'ai fait de mon mieux. La quatrième place est très bonne pour nous, mais il est important qu'on progresse dans certains domaines pour se maintenir régulièrement très proche du sommet."

Andrea Iannone se maintient à la septième place du championnat, avec 60 points à son compteur et un retard sur le top 3 passé de 11 à sept unités.

partages
commentaires
Viñales : Yamaha m'a "promis une moto pour gagner"

Article précédent

Viñales : Yamaha m'a "promis une moto pour gagner"

Article suivant

Michele Pirro, amoché mais bel et bien sur pied !

Michele Pirro, amoché mais bel et bien sur pied !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Lieu Mugello
Pilotes Andrea Iannone
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa