Interview Jorge Lorenzo - En grande forme pour Le Mans!

Malchanceux en début de saison, Jorge Lorenzo s'est rappelé au bon souvenir de ses adversaires à l'occasion du premier Grand Prix européen, disputé à Jerez. Entamée l'an dernier à Valence, c'est une série de quatre courses hors du podium qui a pris fin en Andalousie, une disette qu'il n'avait plus connu depuis sept ans.

Toutes les photos de Jorge Lorenzo

Alors, soulagé? "J'utiliserais surtout le mot "heureux". C'est celui qui décrit le mieux comment je me sentais après cette victoire," explique Jorge Lorenzo à Motorsport.com, arguant avoir toujours gardé la foi malgré l'adversité : "Il faut toujours continuer à croire en soi, sinon mieux vaut s'arrêter. Il faut garder confiance en ses capacités, et ce surtout parce que, quand on peut se renforcer et retrouver un bon rythme, on devient plus fort mentalement. Toute ma vie, j'ai toujours pensé que je devais travailler vraiment très dur pour atteindre mes objectifs, même si je savais que j'allais connaître des moments difficiles."

Problème de casque à Losail, bronchite à Austin, délicatesse avec ses pneus en Argentine : aucune des trois premières courses de la saison n'avait tourné à son avantage. A Jerez, c'est une domination totale qu'il a exercée en dictant son rythme à la fois pendant le week-end du Grand Prix, en course et en essais le lundi.

Des essais d'après-course qui ne semblent pas avoir soulevé d'enthousiasme particulier chez le pilote, ce qu'il explique par une feuille de route manquant de nouveauté majeure : "Durant cette séance, nous avons testé en particulier différents réglages ainsi qu'un nouvel embrayage, mais rien de spécial. Je ne me suis pas senti très à l'aise avec le nouvel embrayage, par contre nous avons pu analyser de nombreuses données concernant les réglages de la moto."

"Nous avons recueilli beaucoup d'informations et je pense que cela pourrait s'avérer utile pour les prochaines courses. En ce qui concerne les nouvelles pièces, nous n'avions rien de particulier, juste de petits éléments."

Venez au Grand Prix de France, on vous promet une belle bagarre!

Jorge Lorenzo

Place maintenant au Grand Prix de France, avec un enjeu de taille : son retour à la victoire prendra en effet toute son importance si Lorenzo confirme cette tendance. Mais Le Mans sera-t-elle une piste favorable pour cela? "Je pense, oui," estime-t-il. "Le Mans est toujours un circuit compliqué où tout dépend de la météo, mais j'y ai gagné trois fois en MotoGP et la moto est généralement bonne pour cette piste, plutôt stop-and-go."

"Ces deux dernières années, nous avons souffert de problèmes extérieurs qui nous ont empêchés de décrocher un meilleur résultat, mais je suis plutôt confiant quant à nos capacités à faire beaucoup mieux que cela," poursuit le Majorquin, seulement sixième et septième lors des dernières éditions. "La moto se comporte vraiment bien, et ce depuis le début, et je me sens en parfaite forme. Après, il faut qu'on attende de voir ce que donnera la météo..."

Alors, un petit mot pour les fans français avant ce rendez-vous dans la Sarthe? "Venez au Grand Prix de France! Je suis certain qu'il sera aussi excitant que les premières courses. Le Championnat est désormais très équitable et on vous promet une belle bagarre, alors venez et profitez-en au maximum! Et puis c'est un circuit historique et un endroit sympa où passer du temps parce que les gens sont vraiment enthousiastes."

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Interview
Tags circuit bugatti, grand prix de france, jorge lorenzo, le mans, motogp, yamaha