Blessé à l'entraînement, Jack Miller est forfait pour Motegi

Le pilote australien s'est fracturé le tibia et sera par conséquent absent du Grand Prix du Japon, la semaine prochaine.

Mauvaise nouvelle pour Jack Miller à moins de trois semaines de son Grand Prix national. Accidenté à l'entraînement vendredi, le pilote Marc VDS souffre d'une fracture du tibia droit et se voit par conséquent contraint au repos.

C'est en Andorre, alors qu'il faisait du trial, que l'Australien s'est blessé, se fracturant la tête du tibia en posant son pied au sol pour tenter d'éviter une chute. Transporté à l’hôpital Dexeus de Barcelone, il a été opéré samedi matin. Sa fracture a été stabilisée à l'aide d'une plaque et de huit vis.

"Bien entendu, je suis à la fois déçu et frustré de devoir manquer le Grand Prix du Japon, à cause d'une blessure subie à l'entraînement, surtout que ça n'était même pas une chute", regrette Jack Miller. "On faisait du trial et j'ai posé le pied au sol quand j'ai perdu l'avant. Neuf fois sur dix, ça se serait arrêté là, surtout que c'était à vitesse réduite, mais mon pied a dû heurter quelque chose et ça s'est soldé par une fracture du tibia droit près du genou."

Retour espéré à Phillip Island

Dans un premier temps, Miller doit renoncer à la prochaine manche du MotoGP au programme la semaine prochaine à Motegi. En revanche, l'Australien, qui doit bientôt entamer un programme de rééducation, veut tout mettre en œuvre pour prendre part à son rendez-vous national, à Phillip Island, du 20 au 22 octobre.

"La blessure a été stabilisée avec une plaque et des vis et j'ai déjà retrouvé un peu de mobilité, mais il est clair que je ne serai pas remis pour Motegi", explique-t-il. "Je suis déterminé à l'idée de remonter sur la moto à Phillip Island, et c'est dans ce but que je vais travailler avec le physiothérapeute."

"Jack a été extrêmement malchanceux de se casser le tibia dans un accident en apparence bénin. C'était juste de la malchance", souligne Michael Bartholemy, directeur de l'équipe Marc VDS. "Le timing est lui aussi malheureux, car nous sommes sur le point de quitter l'Europe pour trois courses en autant de week-ends, cependant Jack veut absolument ne manquer que le GP du Japon. Son but est d'être de retour sur la moto pour sa course à domicile à Phillip Island, et le pronostic est bon. Il va désormais travailler avec un physiothérapeute pour gagner en mobilité et, avec ses médecins, il prendra immédiatement après le GP du Japon une décision quant à son habilité à courir à Phillip Island."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Jack Miller
Équipes Marc VDS Racing Team
Type d'article Actualités