Malgré son meilleur temps, Miller a "un peu peur" des qualifications

À nouveau impressionnant au cours de la première journée d'essais à Losail, Jack Miller reste cependant prudent sur ses chances en qualifications. Il se méfie particulièrement de Franco Morbidelli, qui n'a selon lui pas montré son véritable potentiel et qu'il qualifie de "pilote à battre".

Malgré son meilleur temps, Miller a "un peu peur" des qualifications

Après avoir été l'homme fort des tests de Losail, Jack Miller a encore été le plus rapide ce vendredi, lors de la première journée du Grand Prix du Qatar. Ce meilleur temps devrait rester suffisant pour assurer une entrée directe en Q2 mais il ne rassure pas totalement le pilote Ducati, méfiant face aux faibles écarts parmi les leaders. Parmi eux, un l'inquiète plus que les autres, Franco Morbidelli, auteur d'un septième chrono qui pourrait sembler modeste mais qui ne montre pas tout le potentiel de l'Italien, qui n'a pas pris des pneus neufs en fin de séance.

"Comme vous le voyez, les chronos sont déjà très serrés", a déclaré Miller à l'issue de la journée. "Ce sont les EL2, ok j'ai été en tête, mais Zarco est quatrième et il n'est même pas à deux dixièmes, et j'étais à sept millièmes du record du tour. Disons que ce n'est pas normal. J'ai un peu peur des qualifications, mais beaucoup de pilotes sont rapides ici. Dès le début, Francky [Morbidelli] était rapide et bon, il fait un bon tour cet après-midi, dans le troisième relais, et il n'a pas changé de pneus, contrairement à la plupart [des pilotes]. J'ai dû changer de pneus, j'avais prévu de faire comme Franky mais après ma chute, je n'avais pas le choix."

Lire aussi :

"D'après moi, Franky est le pilote à battre, mais on verra ce qu'il se passera. Concernant les Ducati, j'étais dans le box quand Pecco [Bagnaia] a fait son meilleur temps et c'était impressionnant. Quand on voit quelqu'un contrôler la moto comme ça, c'est toujours sympa."

Interrogé par le site officiel du MotoGP, Miller s'est également dit "un peu nerveux" à l'idée de qualifications très disputées : "Si on est déjà si proches en EL2, en Q2 ce sera très serré", a précisé l'Australien, qui a cependant désormais un chrono assez bon pour pouvoir maintenant travailler sur les relais longs en vue de la course : "Je pense que je suis plus ou moins à l'abris avec ce 1'53 [pour le passage en Q2] et on va pouvoir se concentrer sur la course dans les EL3 et EL4."

Jack Miller avait déjà signé un encourageant troisième temps en EL1, une séance dans laquelle il est également parti à la faute, en chutant alors qu'il avait un pneu medium à l'avant, qu'il ne compte pas utiliser dans les moments décisifs du week-end. Il minimise les conséquences de cette erreur, Johann Zarco ayant été piégé de la même façon quelques minutes avant lui.

"Je me sens bien, ce n'était vraiment rien. Juste la combinaison du vent et du pneu medium. J'ai juste un peu trop attaqué au virage 4. Je m'étais déjà fait une frayeur dans le relais précédent et j'avais demandé à l'équipe qui avait chuté, c'était Zarco. C'était facile [de partir à la faute]. C'était très glissant. J'ai pris la piste et je suis tombé dans mon premier tour rapide."

Lire aussi :

La Ducati était dotée de l'ancienne version du carénage au moment de la chute, l'équipe ayant anticipé la situation en préservant les pièces plus récentes, à ce stade disponible en exemplaires limités. "On a roulé avec l'ancien parce qu'on n'a pas de données, et j'ai chuté avec l'ancien. On essaie d'être prudents et de garder le stock !" s'est amusé Miller, qui utilisera la spécification la plus récente dimanche : "Je préfère [le nouveau], c'est sûr, [mais] je pense que c'est dur d'expliquer en quoi les sensations sont différentes. Je préfère l'autre, il a semble meilleur. C'est sûr qu'on va l'utiliser en course."

partages
commentaires

Related video

Pol Espargaró apprend de ses chutes : "C'est ce dont j'ai besoin"
Article précédent

Pol Espargaró apprend de ses chutes : "C'est ce dont j'ai besoin"

Article suivant

Photos - La première journée en piste à Losail

Photos - La première journée en piste à Losail
Charger les commentaires