Pour Jack Miller, Pol Espargaró a été "l'homme fort" des tests de Losail

Jack Miller a été impressionné par la rapidité à laquelle Pol Espargaró s'est adapté à la Honda à Losail. L'Australien fait cependant des pilotes Suzuki et Yamaha ses principaux rivaux pour le titre, se méfiant également de Franco Morbidelli.

Pour Jack Miller, Pol Espargaró a été "l'homme fort" des tests de Losail

Recruté par Repsol Honda cette année, Pol Espargaró n'a eu que quatre jours pour découvrir sa nouvelle machine, connue pour son comportement difficile et réputée pour ne convenir qu'à Marc Márquez, auteur des 21 derniers succès de la marque en MotoGP. Espargaró a pourtant fait forte impression, estimant que son style de pilotage agressif se prêtait à la RC213, et son adaptation a été si bonne qu'il a lui même reconnu sa surprise quant au bon déroulement de ses tests. Les promesses montrées par le Catalan au guidon de sa nouvelle moto ont également impressionné Jack Miller.

"Je pense que Pol a été l'homme fort de ces tests", déclarait le nouveau pilote Ducati au cœur de la semaine d'essais. "Il a fait le plus gros travail de tout le monde, après avoir été chez KTM pendant quelques années. La KTM étant un châssis nouveau, je pense qu'elle a des caractéristiques assez différentes de la Honda. Je pense qu'il s'y est très bien adapté. Je pense que ses chronos et son rythme ont été fantastiques."

"C'est une bonne surprise parce qu'on a vu que tout le monde ne sait pas manier la Honda. Je pense qu'on savait tous que Pol avait un style agressif et si quelqu'un pouvait le faire, c'était lui. Il le prouve. Il pilote bien la moto."

Lire aussi :

Après une saison 2020 très ouverte, le Grand Prix du Qatar offrira à la fin de la semaine un premier verdict sur les forces en présence cette année mais s'il salue l'adaptation d'Espargaró à la Honda, Miller n'en fait pas forcément un prétendant au titre : "Pol a l'air de faire un assez bon travail sur la Honda jusque-là, donc je pense que c'est celui qui m'a le plus impressionné. Mais je pense que les principaux [favoris] sont Yamaha et Suzuki", a précisé celui qui a réalisé le meilleur temps des tests.

L'Australien a cependant du mal à se prononcer sur le véritable niveau de l'équipe championne en titre et de Yamaha, la marque qui a placé le plus grand nombre de pilotes aux avant-postes pendant les essais : "Je n'ai pas l'impression que Suzuki a vraiment montré son jeu dans ces tests. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense qu'ils sont quand même une menace, Álex [Rins] comme Joan [Mir]. Et il y a les deux Yamaha factory évidemment, Fabio [Quartararo] et Mav' [Viñales] ont été rapides durant tout le test, mais on verra leur niveau en conditions de course."

Lire aussi :

Fin 2020, Jack Miller a régulièrement été à la lutte avec Franco Morbidelli, finalement vice-Champion et meilleur représentant de Yamaha malgré une machine différente, la spécification 2019 dotée de certaines évolutions. L'Italien, qui dispose encore de cette moto cette année, a terminé les tests de Losail juste derrière les pilotes du team officiel et Miller pense qu'il sera "peut-être" en retrait dans les deux courses disputées sur ce circuit, mais qu'il restera une menace sur l'ensemble de la saison.

"Je ne mets pas Franky dans le même bateau que les Yamaha, j'ai l'impression qu'il reste discret, il ne se montre pas trop en ce moment, mais c'est sûr qu'il sera là en course. On sait comment est Franky en course, c'est un pilote fantastique. Je pense qu'il plus fait pour les courses que pour les tests, c'est un vrai compétiteur, donc c'est sûr qu'il sera aussi dans le coup."

partages
commentaires

Related video

Canal+ va diffuser les GP de Bahreïn F1 et Qatar MotoGP en clair

Article précédent

Canal+ va diffuser les GP de Bahreïn F1 et Qatar MotoGP en clair

Article suivant

Marc Márquez renonce au début de saison

Marc Márquez renonce au début de saison
Charger les commentaires