Jarvis : "C'est difficile de dire quand arrivera la moto de 2019"

partages
commentaires
Jarvis :
Par : Carlos Guil Iglesias
Traduit par: Willy Zinck
2 oct. 2018 à 17:26

Le directeur général du Yamaha Factory Racing, Lin Jarvis, a annoncé que Yamaha ne pourra pas fournir la révolution demandée par Rossi, et ce en dépit de la pire série de courses sans victoire de son Histoire.

Maverick Viñales a expliqué lors du Grand Prix de Saint-Marin que si on lui avait dit l'an dernier qu'il resterait 22 courses sans gagner, il ne l'aurait pas cru. Depuis ces propos, cette période de disette s'est étendue à 23 Grands Prix avec la dernière épreuve en Aragón, soit la pire séquence de ce type pour Yamaha depuis sa traversée du désert entre 1997 et 1998.

Cependant, il y a une grande différence entre ces deux séries noires. Il y a deux décennies, les motos d'Iwata avaient été totalement surclassées par les Honda, qui avaient d'ailleurs fini par remporter toutes les manches de la saison 1997. Par ailleurs, sur les 22 dernières courses, Yamaha n'a signé aucune pole, ni même un tour rapide, et n'a obtenu que sept podiums sur 66 possibles.

Bien que le nombre de courses sans victoire soit supérieur, les motos japonaises ont tout de même démontré un certain niveau de compétitivité. Depuis que Rossi s'est imposé à Assen le 25 juin 2017, les pilotes de la marque aux trois diapasons sont montés sur le podium à 18 reprises, et ont obtenu sept poles mais aussi sept meilleurs tours en course.

Lire aussi :

Résultats des pilotes Yamaha lors des 23 derniers Grands Prix

Saison

Manche

Rossi

Viñales

Zarco

Folger

2017

Allemagne

5e

4e

9e

2e

2017

République tchèque

4e

3e

12º

10e

2017

Autriche

7e

6e

5e

-

2017

Grande-Bretagne

3e

2e

6e

Forfait

2017

Saint-Marin

Forfait

4e

15e

9e

2017

Aragón

5e

4e

9e

16e

2017

Japon

-

9e

8e

- (Nozane)

2017

Australie

2e

3e

4e

22e (Parkes)

2017

Malaisie

7e

9e

3e

16e (Van der Mark)

2017

Valence

5e

12e

2e

17e (Van der Mark)

Saison

Manche

Rossi

Viñales

Zarco

Syahrin

2018

Qatar

3e

6e

8e

14e

2018

Argentine

19e

5e

2e

9e

2018

États-Unis

4e

2e

6e

-

2018

Espagne

5e

7e

2e

16e

2018

France

3e

7e

-

12e

2018

Italie

3e

8e

10e

12e

2018

Catalogne

3e

6e

7e

-

2018

Pays-Bas

5e

3e

8e

18e

2018

Allemagne

2e

3e

9e

11e

2018

République tchèque

4e

-

7e

14e

2018

Autriche

6e

12e

9e

16e

2018

Saint-Marin

7e

5e

10e

19e

2018

Aragón

8e

10e

14e

18e

L'arrivée de Rossi chez Yamaha en 2004 fut le point de départ de l'une des périodes les plus glorieuses pour le constructeur japonais, qui obtint par la suite sept titres, que ce soit par le biais de l'Italien que de Lorenzo. En 2016, l'équipe nippone laissa partir le Majorquin – alors vice-Champion du monde – et anticipa la prolongation de contrat de Rossi, avant que Viñales ne rejoigne l'équipe.

Est-ce une coïncidence ou non : depuis le départ du numéro 99, le niveau de performance des M1 n'a fait que chuter, c'est un fait. En parallèle, le niveau de compétitivité de Ducati a progressé, et les Rouges peuvent dorénavant se targuer d'avoir la moto la plus complète du plateau. En effet, la marque de Borgo Panigale n'avait gagné que deux courses entre 2011 et l'an passé, une par le biais de Iannone et une autre par le biais de Dovizioso. Depuis, ce sont 12 succès qui sont venus s'ajouter dans le clan italien.

Le futur, l'inconnue la plus préoccupante

Le plus grand mal qui touche Yamaha est de ne pas avoir été capable de résoudre le problème qui affecte ses performances ces deux dernières saisons. Et 2019 ne s'annonce guère mieux.

Alors que la majorité des teams disposent d'ores et déjà de la base de la moto qui sera alignée l'an prochain, Rossi s'est demandé en Aragón où se trouvait la M1 dédiée à l'an prochain. Le plus inquiétant fut sans doute l'absence de réponse de la direction de l'équipe.

Lire aussi :

"Nous sommes en crise", a reconnu ouvertement Jarvis au MotorLand. "Pour 2019, nous avons fait un test en Aragón pour essayer le nouveau moteur. Il est difficile de dire quand arrivera la nouvelle moto, mais lors du prochain test ce sera après la course de Valence. Nous ne pouvons pas arriver sur la prochaine saison dans cette situation, et nous avons quatre ou cinq mois devant nous pour la déverrouiller. Je ne peux pas dire que nous allons procéder à une révolution comme en 2004, car dans ce cas ce serait différent. Nous devons faire de profonds changements et nous avons besoin de nouvelles idées. Cela signifie que nous allons avoir de nouveaux ingénieurs."

Prochain article MotoGP
Pour Aprilia, le travail sur la moto 2019 a d'ores et déjà commencé

Article précédent

Pour Aprilia, le travail sur la moto 2019 a d'ores et déjà commencé

Article suivant

Scott Redding officialisé en BSB pour 2019

Scott Redding officialisé en BSB pour 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Carlos Guil Iglesias
Type d'article Analyse