JD Beach remporte le Superprestigio, Zarco chute

L'Américain JD Beach a succédé à Marc Márquez et Brad Baker en remportant la cinquième édition du Superprestigio, qui se tenait ce week-end à Barcelone.

Superprestigio est devenu depuis 2013 le rendez-vous incontournable de la fin d'année pour les amateurs de dirt track. Fait inédit cette année, les deux vainqueurs précédents manquaient à l'appel, qu'il s'agisse de Marc Márquez, qui a opté pour le repos après son quatrième titre MotoGP, ou de Brad Baker, convalescent.

En dépit de la baisse du nombre de spectateurs dans l'enceinte du Palau Sant Jordi, quelques noms attiraient l'œil des amateurs de Grand Prix face aux spécialistes de la glisse, à commencer par celui de Johann Zarco, l'un des huit Champions du monde inscrits à l'événement, ou encore Xavier Siméon. Le Français et le Belge ont toutefois vu leurs chances compromises par une chute dans la troisième phase finale, dernière étape avant l'accession à la "Superfinal".

C'est Toni Elías, classé deuxième de l'édition 2016, qui a émergé comme l'un des favoris après les essais, auteur du meilleur temps dans la catégorie Superprestigio. Il a poursuivi son chemin en accédant à la Superfinal, au même titre que le pilote Moto2 Remy Gardner et les habitués du Moto3 Albert Arenas et Fabio Di Giannantonio. En catégorie Open, c'est JD Beach et Ferrán Cardús qui ont dominé les essais, accompagnés en finale par Briar Bauman et Guillermo Cano.

Ces huit pilotes se sont affrontés samedi pour décrocher la timbale. Beach a alors pris l'avantage sur Elías et Cardús dès l'entame des 16 tours de la Superfinal et s'est peu à peu échappé pour aller s'imposer avec un peu moins d'une seconde d'avance sur son dauphin, son compatriote Bauman, qui a remporté son duel contre Cardús dans le dernier tour.

"Cela a été une super journée pour moi. J'ai d'abord eu des problèmes mécaniques, mais le team a bien travaillé et c'était parfait pour la finale. Le niveau était très élevé, mais je me suis bien habitué à la piste du Palau Sant Jordi et au style de compétition, je ne pourrais donc pas être plus heureux de ma première visite ici", se félicitait JD Beach, pilote habitué des séries américaines. Proche de la famille Hayden et de leurs cousins, les Gillim, il arborait son numéro habituel, le 95 (en l'honneur d'Ethan Gillim, décédé en 2007), ainsi que le 69 de Nicky Hayden.

Meilleur pilote venu de la piste, Toni Elías s'est classé quatrième devant Fabio Di Giannantonio et Albert Arenas. Quant à Fabio Quartararo, il a remporté le trophée de Rookie de l'année.

Avec Carlos Guil Iglesias

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , AMA , Bike , Moto2 , Moto3
Pilotes Toni Elias , Xavier Siméon , JD Beach , Johann Zarco
Type d'article Résumé de course
Tags superprestigio