Jerez fait partie des circuits préférés de Valentino Rossi

Ce week-end, sur le tracé de Jerez, le MotoGP jouera la quatrième de ses dix huit parties inscrites au calendrier. Un rendez-vous pour un Grand Prix d'Espagne impatiemment attendu par un Valentino Rossi totalement revenu aux affaires. Et pour cause ; c'est sur ce circuit que le « Doctor » a le plus brillé durant sa prolifique carrière avec pas moins de huit victoires à son actif. En dix neuf participations, il n'a manqué le podium qu'à six occasions. Cette année, il arrive avec une Yamaha affûtée aux commandes du classement général provisoire en revendiquant sa meilleure entame de campagne depuis 2009. Et avec soixante six points au compteur, c'est son meilleur bilan depuis 2005!

En trois Grands Prix, l'homme de Tavullia a ainsi fait comprendre à ses adversaires que ses déclarations distillées durant l'intersaison au sujet d'une dixième couronne mondiale ne relevaient pas de la chimère. A trente six ans, celui que l'on appelle "Vale" est loin d'être sénile. Il a repris en main les destinées de la marque aux trois diapasons pour relancer la comptabilité de son palmarès. Il en est à présent à cent dix victoires dont quatre vingt quatre ont été acquises en catégorie reine. Et ce dimanche, il sera en lice pour atteindre le vertigineux résultat de deux cents podiums.

L'équipier d'un Jorge Lorenzo mis pour l'instant sous l'éteignoir compte six points d'avance sur un Andrea Dovizioso officiel d'une usine Ducati qui sait que Jerez sera sans doute l'étape la plus délicate à négocier pour sa moto. Il tient aussi et surtout en respect un Marc Marquez repoussé à trente longueurs et qui devra à nouveau être offensif pour garder le contact. On a vu le résultat en Argentine. La pression quoi qu'il en dise, est bien sur l'Espagnol qui se présentera qui plus est avec un auriculaire gauche fraîchement opéré d'une fracture.

En dix neuf participations à Jerez, Valentino Rossi n'a manqué le podium qu'à six occasions et a remporté huit victoire. Ce dimanche, il est en lice pour monter sur son deux centième podium de carrière.

Les augures sont donc favorable pour l'Italien, mais ce dernier sait que tout peut aussi tourner très vite à la moindre déconcentration : « je suis très heureux de revenir en Europe » a-t-il commenté : « Ces trois premières courses ont été très positives même si certains de ces circuits ne comptaient pas parmi mes favoris, ni les préférés de ma Yamaha. Jusqu'à présent, ma M1 se comporte très bien et, ensemble, nous avons fait de belles courses. » De si belles courses qu'elles sont synonymes de remontées du diable vauvert. On notera en effet que Valentino Rossi a remporté ses trois derniers Grand prix en partant de la huitième position sur la grille. Depuis le début de cette saison, il a enlevé deux épreuves sur trois disputées en ne menant que quatre tours au total. De quoi miner le moral de ses adversaires!

« Arriver à Jerez après une victoire en Argentine et en tant que leader du championnat c'est évidemment très positif » concède le nonuple titré. « Mais le plus important est que nous faisons du très bon travail dans l'équipe. Il faut poursuivre ainsi ensemble car le championnat est encore très long! J'aime Jerez, j'y ai fait de belles courses par le passé et je vais essayer d'en faire une aussi bonne cette année! » L'an dernier, il avait fini second du Grand Prix d'Espagne à 1:4s de Marc Marquez.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview
Tags andrea dovizioso, jerez, jorge moenzo, marc marquez, yamaha