Joan Mir mise sur la constance pour défendre son titre

Joan Mir ne pense pas être le principal favori pour le titre, mais il pense que sa constance peut être un atout. Plusieurs de ses rivaux estiment que l'Espagnol est le pilote à battre.

Joan Mir mise sur la constance pour défendre son titre

Joan Mir pourra-t-il rééditer l'exploit ? Champion du monde à la surprise en générale dans une saison 2020 au calendrier atypique et perturbée par l'absence de sa référence Marc Márquez, le pilote Suzuki entend bien défendre sa couronne mondiale. Au moment de désigner un favori pour 2021, Mir estime que de nombreux pilotes ont leur chance... mais il espère être le mieux placé.

"L'an dernier, on a vu beaucoup de gens capables de gagner des courses", a rappelé le #36 en conférence de presse. "Mais il n'y avait pas beaucoup de monde capable de garder la constance, donc je ne sais pas. Si je dois choisir un nom, il faut que ce soit moi ! Mais on verra [rires]."

"Je ne me vois pas comme le favori, mais comme l'un des favoris", a ajouté Mir lors de sa rencontre avec les journalistes. "Mais si je ne dois citer qu'un nom, je préfère que ce soit le mien ! Mais beaucoup de gens sont super bons et on sait tous que ce sera très dur de conserver le titre cette année. On jouera notre carte, comme toujours, on va essayer de gagner en vitesse de pointe, on va essayer de tout améliorer. On verra où on sera en donnant 100%."

Lire aussi :

Pour de nombreux pilotes, Joan Mir est pourtant le favori de fait, grâce à son titre conquis la saison passée. "Cette année, avec un niveau si élevé, c'est difficile [de désigner un favori]", a précisé Pol Espargaró. "Mais il y a un pilote qui commence avec le numéro 1 derrière lui, Joan, donc il a fait une année incroyable l'an dernier. C'est lui qu'il faudra battre pour être numéro 1. Je pense que le favori sera Joan au début, c'est sûr." Un avis totalement partagé par Fabio Quartararo : "Je pense qu'il y a beaucoup de pilotes qui sont très rapides, mais celui qui a le numéro 1 dans le dos c'est Joan, donc à l'heure actuelle il est l'homme à battre", a analysé le nouveau pilote Yamaha factory.

Aleix Espargaró estime que la constance montrée par Joan Mir en 2020 ne doit pas être négligée : "À mon avis, l'année dernière a été plus difficile que la plupart des gens le pensent. C'était un championnat court, mais il était très difficile d'être régulier et rapide, et Joan y est arrivé donc pour moi ça ne fait aucun doute : il est le numéro 1 et le favori pour gagner à nouveau cette année."

Avec des machines en grande partie identiques, le développement sur le moteur ayant été gelé et un seul nouvel ensemble aérodynamique étant permis durant la saison, Valentino Rossi mise de son côté sur la continuité : "Je pense qu'il faut repartir de la fin de la saison dernière, et sur les dernières courses, les plus rapides étaient Mir, Morbidelli et Miller", a estimé l'Italien.

Mir ne ressent pas une pression supplémentaire

Ce statut de favori n'apporte pas une pression supplémentaire à Joan Mir, qui ressentait déjà un poids important l'an dernier, dans la quête de son premier succès puis du titre mondial. "La pression est toujours là, parce qu'on est des pilotes, c'est notre travail", a-t-il expliqué. "L'équipe veut qu'on soit performants, et on veut l'être aussi. C'est de la pression. Cette année, la pression est d'être performant et de refaire ce qu'on a fait l'an dernier. Il n'y a pas particulièrement plus de pression que l'an dernier, parce qu'elle était de commencer à décrocher des résultats en MotoGP, d'être dans la position que nous voulons tous. On l'a fait l'an dernier, et c'est la même chose cette année."

Lire aussi :

La constance évoquée par Joan Mir comme sa force en 2020 était en grande partie due aux bonnes performances de sa Suzuki sur une grande variété de pistes, surtout en rythme de course, le time attack étant une faiblesse de la marque en raison d'un moteur à la puissance perfectible.

Le pilote espagnol s'attend à ce que sa machine conserve ses forces comme ses faiblesses cette année : "Le moteur et la moto sont toujours les mêmes, il n'y a pas de gros changements sur la moto. Cette saison, il faudra conserver la constance de l'an dernier et essayer de gagner en vitesse pour gagner plus de courses. Ce sera l'objectif."

Mir ne pense pas être le pilote à battre ce week-end, en raison de la forme affichée par Ducati et Yamaha au cours des tests de Losail : "Je pense qu'on a un package performant, comme d'habitude. On sait que la Suzuki est une moto très équilibrée qui fonctionne presque partout. Mais par le passé, on a eu peu de succès ici. Je pense qu'on peut être bons, la moto fonctionne bien, mais la Ducati, Jack en particulier, est très bonne, et les Yamaha aussi. Je pense qu'ils seront assez forts et qu'il y aura quelques surprises, qui peuvent être Aleix ou quelqu'un d'autre. Je me sens prêt."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Pol Espargaró : "La Honda n'est pas la moto la plus difficile"
Article précédent

Pol Espargaró : "La Honda n'est pas la moto la plus difficile"

Article suivant

Morbidelli savoure une pression nouvelle de candidat au titre MotoGP

Morbidelli savoure une pression nouvelle de candidat au titre MotoGP
Charger les commentaires