Joan Mir doit "gagner deux ou trois courses" pour garder le titre

Joan Mir, défenseur de la couronne MotoGP, voit ses chances se réduire au fil des courses, mais il veut encore tenter d'en gagner plusieurs pour tenter de conserver le titre.

Joan Mir doit "gagner deux ou trois courses" pour garder le titre

Auteur de quatre podiums mais d'aucune victoire à ce stade de la saison, Joan Mir estime qu'il va lui falloir "gagner deux ou trois courses" pour espérer conserver le titre de Champion du monde décroché l'an dernier. Le leader actuel, Fabio Quartararo, qui fut son adversaire au championnat en 2020, s'est déjà imposé quatre fois, sur un total de six podiums en 11 manches.

Le pilote Suzuki a réussi à opérer une première progression en faisant mieux que Quartararo lors des deux courses autrichiennes qui marquaient la reprise du championnat après la pause estivale. Il lui a ainsi repris huit points, mais le Français garde encore 47 longueurs d'avance sur Bagnaia et Mir, désormais ex æquo à la deuxième place.

Alors qu'il reste sept à huit courses selon comment évoluera le calendrier face à la crise sanitaire, Joan Mir concède qu'il serait lui-même surpris de conserver sa couronne s'il ne gagnait pas au moins deux courses. L'an dernier, il ne s'était imposé qu'une fois, en fin de saison, mais la hiérarchie très éparse qui s'était dessinée et le nombre moindre de manches avaient mené à une tendance différente.

"Je pense qu'on doit gagner deux ou trois courses pour remporter le championnat", a-t-il estimé après le GP d'Autriche. "De meilleures courses pour nous arrivent désormais, plus favorables, et je pense qu'on aura notre chance sur certaines d'entre elles. Mais ce qui est important, c'est de rester sur la moto, comme sur cette course [en Autriche], de continuer à s'améliorer, y compris la moto, et de gagner des courses. Ce sera la clé. Je pense qu'on aura besoin de gagner au moins deux courses pour remporter à nouveau le titre. Je serais surpris de ne pas en avoir besoin."

Lire aussi :

Longtemps sixième du Grand Prix d'Autriche quand Fabio Quartararo se battait pour la victoire avec notamment Pecco Bagnaia, Joan Mir est rentré au stand au même instant que ses deux adversaires, et c'est dans cette manœuvre qu'il a réussi à prendre l'avantage sur le Français. Une performance réussie à ses yeux, et ce alors que l'arrivée du très attendu holeshot device arrière sur la Suzuki lui a permis d'améliorer ses performances globales à Spielberg.

Il a toutefois assuré que ces points repris et cette remontée au classement ne changeaient pas son approche pour la suite du championnat : "Non, ça ne change rien du tout. Je vais avancer course par course, mais il est vrai qu'il en reste de moins en moins. Les trois courses seront déterminantes. Il est important de conserver ces très bonnes sensations. Même si l'Autriche n'est pas la meilleure piste pour nous ou pour notre moto, j'ai réussi à récupérer quelques points au championnat lors de ces deux courses. Donc, pour moi, on a plutôt bien fait nos devoirs, mais est vrai que j'en attends toujours plus."

partages
commentaires
Yamaha ne laissera pas Maverick Viñales courir à Silverstone
Article précédent

Yamaha ne laissera pas Maverick Viñales courir à Silverstone

Article suivant

Pol Espargaró : "Les courses passent et ma frustration grandit"

Pol Espargaró : "Les courses passent et ma frustration grandit"
Charger les commentaires