Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné
Prime
MotoGP Interview

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Par :
Co-auteur:
Vincent Lalanne-Sicaud

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

La saison 2020 a vu Joan Mir décrocher le titre mondial grâce à sa constance, le pilote Suzuki enchaînant les podiums face à des adversaires incapables de se montrer aussi réguliers au premier plan. La situation est bien différente cette année : après les neuf premières manches au programme, le Majorquin occupe la quatrième place du championnat, deux rangs plus bas qu'au même stade en 2020. Mais c'est surtout son déficit sur le leader Fabio Quartararo qui a évolué, son retard étant de 55 points durant cette pause estivale, contre dix après le même nombre de courses l'an passé.

Souvent à la peine en qualifications avec une Suzuki en manque de puissance, le gel du développement des moteurs imposé cette année n'ayant pas permis de progrès dans ce domaine, Joan Mir n'a jamais accroché les deux premières lignes cette année et il se retrouve contraint à des remontées en course. Cela se fait avec moins d'aisance que dans la seconde partie de la saison 2020, la concurrence ayant selon lui réussi à faire de plus gros progrès que son équipe durant l'intersaison, ce qui s'illustre avec la régularité de Quartararo, en mesure de jouer le podium à chaque week-end de course.

partages
commentaires

Ducati voit le titre "difficile mais pas impossible"

Malgré les 22 points repris à Fabio Quartararo grâce à ses deux victoires, Pecco Bagnaia a cumulé au fil de la saison un retard qui parait aujourd'hui difficile à combler.

Le bon niveau de Viñales ne surprend pas Lorenzo et Espargaró

Maverick Viñales a signé de très bons chronos au cours du week-end du GP de Saint-Marin, ce que Jorge Lorenzo et Aleix Espargaró jugent naturel malgré sa faible expérience de l'Aprilia.

Pour Dovizioso, Quartararo masque les faiblesses de la Yamaha

Andrea Dovizioso estime que Fabio Quartararo a adopté un style de pilotage "spécial" qui permet probablement de masquer les faiblesses de la Yamaha.

MotoGP
27 sept. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021

Razgatlioglu pourrait tester la Yamaha du MotoGP

Après avoir plusieurs fois renoncé à tout lien avec le MotoGP ces derniers mois, Toprak Razgatlioglu pourrait finalement tester la Yamaha M1. Andrea Dosoli, patron du leader du WorldSBK, y est favorable.

MotoGP
27 sept. 2021

Déplacement à Austin : Aleix Espargaró fait confiance à la Dorna

S'il n'avait pas caché son inquiétude à l'idée de courir au Texas en pleine vague de COVID-19, Aleix Espargaró veut faire confiance à la Dorna et à la manière dont le Grand Prix des Amériques MotoGP a été organisé.

MotoGP
26 sept. 2021

Les analyses de Dovizioso "aident beaucoup" le team SRT

Andrea Dovizioso est déjà en mesure de faire des commentaires utiles pour le développement de la Yamaha selon Wilco Zeelenberg, son patron dans le team Petronas. L'équipe devrait désigner son second pilote pour 2022 avant la seconde manche de Misano.

MotoGP
26 sept. 2021

Valentino Rossi et la retraite : "Je suis sorti de ma bulle"

L'idée de la retraite a mûri durant deux ans dans l'esprit de Valentino Rossi, au gré de ses mauvais résultats et de sa prise de conscience de ce que la vie pouvait lui offrir en dehors des courses.

MotoGP
26 sept. 2021
Puig épaté par les prouesses de Márquez avec "un bras et demi"

Article précédent

Puig épaté par les prouesses de Márquez avec "un bras et demi"

Article suivant

Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public

Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public
Charger les commentaires