Vingt ans après Roberts Jr, Mir ramènerait-il le titre à Suzuki ?
Prime
MotoGP Analyse

Vingt ans après Roberts Jr, Mir ramènerait-il le titre à Suzuki ?

Par :
Co-auteur:
Léna Buffa

Ils sont nombreux à tenter de profiter du champ libre laissé par Marc Márquez au championnat. Et si c'était finalement Joan Mir, 23 ans, qui prenait l'ascendant sur les plus expérimentés des favoris ?

Trois podiums obtenus lors des quatre dernières courses en date ont propulsé Joan Mir dans la plus improbable des bagarres pour le titre MotoGP. Mais le jeune pilote espagnol ne compte pas uniquement sur ces récents résultats : d'autres facteurs pèsent dans la balance pour que l'on puisse estimer qu'il a bel et bien une chance de remporter ce qui serait le premier titre de Suzuki dans la catégorie reine depuis Kenny Roberts Jr il y a vingt ans.

Il existe certaines similitudes entre cette saison 2020 et celle de 2000. À l'époque, c'est la pluie qui avait touché plus de la moitié des courses, ce qui avait eu tendance à niveler la hiérarchie et à favoriser les spécialistes du pilotage sur piste mouillée comme Kenny Roberts Jr, qui par ailleurs avait senti que l'arrivée de Valentino Rossi dans la catégorie reine n'allait laisser que peu de temps aux autres pilotes pour tenter de décrocher une couronne avant la prise de pouvoir du pilote italien sur le championnat. Cette année, l'absence inédite de Marc Márquez et l'introduction d'un nouveau pneu arrière par Michelin ont été, du moins jusqu'à présent, les ingrédients de ce qui est la saison la plus ouverte et la plus imprévisible de l'Histoire.

partages
commentaires

Quartararo et Mir ne veulent pas d'un calendrier plus long

Plusieurs pilotes du MotoGP ne sont pas favorables à une augmentation du nombre de courses en MotoGP, par crainte de rouler dans de mauvaises conditions ou de vivre des saisons trop éprouvantes.

Joan Mir espère un "nouveau championnat" après la pause

Joan Mir est convaincu que Suzuki peut vivre une deuxième partie de saison meilleure que la première, grâce à plusieurs nouveautés.

Pour Pramac, la victoire n'est pas l'objectif principal

Selon le team manager de l'équipe italienne, le lien très fort qui unit Pramac et Ducati rend la victoire presque secondaire par rapport aux objectifs globaux à atteindre.

MotoGP
31 juil. 2021

Qui est Aramco, le sponsor de VR46 qui bat les géants Apple et Amazon ?

La société Saudi Aramco fera une entrée remarquée en MotoGP lors de la saison 2022, puisqu'il s'agira du sponsor principal de l'équipe VR46 dirigée par Valentino Rossi. Mais de quoi s'agit-il au juste ?

MotoGP
31 juil. 2021

Pour Bagnaia, ce n'est pas Yamaha qui domine mais Quartararo

Devancé de 47 points par Fabio Quartararo alors que le MotoGP s'apprête à passer le cap de la mi-saison, Pecco Bagnaia salue le niveau très élevé atteint par le Français.

MotoGP
31 juil. 2021

Pour Petrucci, Gardner et Fernández méritent d'être en MotoGP

Danilo Petrucci sait faire la part des choses entre ses difficultés avec la KTM et le mérite des deux jeunes pilotes attendus chez Tech3 la saison prochaine.

MotoGP
30 juil. 2021

Dovizioso a "beaucoup aidé" Aprilia avec ses tests

Malgré la discrétion qui règne sur les essais privés menés par Andrea Dovizioso avec Aprilia, ceux-ci apportent un réel bénéfice, selon le responsable technique de Noale.

MotoGP
30 juil. 2021

Bezzecchi courtisé par VR46 et Petronas : "Un choix difficile"

De plus en plus proche d'un passage en MotoGP, Marco Bezzecchi pourrait être promu par VR46, mais il intéresse aussi le team Petronas SRT. Voilà qui pourrait s'avérer utile si Valentino Rossi devait lui-même compléter le line-up de son équipe...

MotoGP
29 juil. 2021
Rupture des ligaments à la cheville pour Crutchlow

Article précédent

Rupture des ligaments à la cheville pour Crutchlow

Article suivant

Márquez attendait beaucoup plus de Quartararo et Dovizioso

Márquez attendait beaucoup plus de Quartararo et Dovizioso
Charger les commentaires