Mir va "tout donner" pour finir 2e au championnat

Champion du monde 2020, Joan Mir sait que le titre lui échappera cette année, mais il est bien décidé à n'être battu que par un seul pilote malgré tout.

Mir va "tout donner" pour finir 2e au championnat

À quelques jours de passer le témoin à un nouveau champion, Joan Mir n'a pour le moment pas réussi à retrouver le chemin de la victoire cette saison. Sacré l'an dernier juste après avoir connu les joies du succès pour la première fois au Grand Prix d'Europe, le pilote Suzuki n'a pas vu son compteur évoluer depuis, bien qu'il ait continué à s'inviter sur le podium. Cette saison, on l'a vu cinq fois soulever un trophée pour la deuxième ou la troisième place en course, mais le gros lot des 25 points n'a eu de cesse de lui échapper.

Un temps descendu au sixième rang du championnat, il a fait son entrée dans le trio de tête au Grand Prix de Styrie, justement après avoir enchaîné deux podiums, et s'y est depuis maintenu. Après la contre-performance de Pecco Bagnaia à Silverstone, Joan Mir a même pu se hisser un cran plus haut, avant de bien vite se faire reprendre par le pilote Ducati, capable de signer deux succès coup sur coup au mois de septembre.

Aujourd'hui, Mir est mathématiquement sorti de la course au titre au vu de ses 79 points de retard sur Fabio Quartararo, en revanche il peut encore nourrir l'espoir de rattraper Bagnaia et de faire évoluer la troisième position qu'il occupe actuellement. C'est désormais l'objectif qu'il se fixe, même si 27 points le séparent de Bagnaia et que ses poursuivants, Jack Miller en tête, ont eux aussi l'intention de ne pas en rester là.

"Les trois dernières courses sont très importantes, car on veut finir la saison de la meilleure façon possible", prévient Joan Mir. "On veut voir quelles sont nos chances. On n'a plus la possibilité de gagner, mais on a encore de sérieuses chances de finir à la deuxième place du championnat."

"Bien sûr, ça n'était pas mon objectif mais je vais tout donner pour essayer d'y arriver et je serais très heureux si j'arrive à finir deuxième du championnat. On verra. Je sais que les Ducati, et particulièrement maintenant Pecco, sont toujours fortes et que leur potentiel est très élevé, mais je vais essayer de faire de mon mieux et on verra."

"Je me sens très bien", promet le pilote espagnol en vue de la deuxième course organisée ce week-end à Misano, déterminé à faire mieux que son précédent résultat, sixième. "J'ai pris un peu de repos à la maison, je me suis aussi entraîné dur pour être prêt pour ces trois dernières courses de la saison et j'ai hâte. Je pense qu'on peut faire un très bon week-end ici ; on a fait un très bon test et notre potentiel pendant le week-end lors de la manche précédente à Misano a été très bon. La seule chose qui nous a manqué, c'est de bien finir la course, mais je sais que je peux avoir un bon potentiel ici alors on verra."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Sécurité : Márquez et Rossi veulent qu'Austin soit un tournant
Article précédent

Sécurité : Márquez et Rossi veulent qu'Austin soit un tournant

Article suivant

La FIM revoit l'âge minimum à la hausse et réduit les grilles

La FIM revoit l'âge minimum à la hausse et réduit les grilles
Charger les commentaires