Johann Zarco veut garder son calme et rester intelligent

Sur une piste du Sachsenring qui ne lui permet pas d'exprimer d'emblée tous les points forts de sa moto et de son style de propre pilotage, Johann Zarco entend avancer dans le week-end de façon intelligente.

Johann Zarco veut garder son calme et rester intelligent

"Neutre et positif", tel était l'état d'esprit que décrivait Johann Zarco en arrivant au Sachsenring pour un Grand Prix pourtant théoriquement défavorable aux Ducati au contraire des deux précédents. "On peut avoir de bonnes surprises", prévenait le Français, bien décidé à s'inscrire dans le début de championnat réussi du constructeur pour apporter sa pierre à l'édifice et contribuer à faire de cette saison celle de la confirmation d'un retour de la marque à une machine beaucoup plus complète.

Il n'en reste pas moins que le Sachsenring est une piste singulière, qui répond peu aux points forts habituels de la Desmosedici, et en cette première journée sur place ce sont les autres marques qui ont pris les devants. Premier représentant du constructeur italien au classement ce soir, Zarco occupe la huitième place, à moins d'une demi-seconde cependant du leader. Une performance qui appelle à poursuivre le travail sur les réglages, mais face à laquelle le pilote Pramac veut afficher son calme et une approche intelligente. Voici ce qu'il en a dit en rencontrant la presse en fin de journée.

C'était ta première sur ce circuit avec la Ducati : quelles sont tes impressions ? Et pourquoi penses-tu que plus ou moins toutes les Ducati sont en difficulté dans la deuxième partie de la piste ?

C'est difficile à dire. J'essaye d'apprendre beaucoup de choses sur cette piste. Même si je suis content de retrouver ce tracé particulier, je vois que mon style naturel ne convient pas partout. J'ai vraiment besoin de prendre les choses calmement et de trouver des solutions, à la fois me concernant et concernant la moto, pour faire un pas en avant et garder le sourire.

Je pense que les secteurs 2 et 3 sont ceux où l'on passe beaucoup de temps sur l'angle maximal, on y glisse beaucoup et ça n'aide pas à avoir des performances très élevées. C'est donc peut-être une raison, mais je suis certain qu'on peut trouver des solutions. Avec l'expérience, on peut garder notre calme, laisser l'équipe bien jouer avec les réglages et, dès qu'on aura trouvé les bonnes choses, je pense pouvoir prendre du plaisir et être rapide. Parfois, il s'agit juste de trouver trois dixièmes au tour, ça n'est pas beaucoup mais on ne peut pas le faire tout seul.

Je suis content de mon dernier run en pneus neufs, [il m'a permis] d'obtenir une amélioration et de meilleures sensations sur la moto et ça m'a aidé à fournir de bons commentaires. Cet après-midi, je n'ai pas fait de très longs runs car on aura le temps d'en faire demain et je voulais tester des choses pour changer mes sensations et vraiment obtenir la performance sur cette moto. Le meilleur exemple ce week-end c'est Marc Márquez : on s'attendait à ce qu'il soit fort, et il l'est, mais il est vraiment le spécialiste du Sachsenring. Je dois dire qu'avec l'expérience je comprends de mieux en mieux pourquoi il est si fort et je dois travailler sur moi-même pour trouver ces solutions.

C'est un beau challenge et ça me plaît. Je peux travailler de cette façon avec l'équipe car ils travaillent bien et j'ai pleinement confiance dans ce qu'ils font sur la moto. C'est toujours un bon job, même si ce serait mieux encore si je pouvais mener la séance, mais on est au plus haut niveau alors il faut que j'en passe par quelques difficultés. En tout cas, j'ai vraiment confiance dans le fait qu'on pourra trouver de bonnes choses.

S'il commence à y avoir vraiment des conditions délicates au niveau météo, ça peut être vraiment une opportunité à prendre.

Johann Zarco

Ce circuit n'est pas taillé pour les Ducati, mais est-ce que tu sens que tu peux gagner ce week-end ?

À mon avis, au niveau des performances j'en étais plus proche à Barcelone. Là, c'est un circuit très délicat et il y a beaucoup de monde dans le paquet de dix. À conditions constantes, ce sera difficile. S'il commence à y avoir vraiment des conditions délicates au niveau météo, ça peut être vraiment une opportunité à prendre.

Quel est ton objectif du week-end ?

Donner le meilleur, c'est exactement ça. Quand je donne le meilleur et que tout matche, je suis le plus heureux si ça peut donner un podium. Mais comme les podiums se sont enchaînés, il ne faut pas s'alarmer si j'en rate un, il faut continuer à être intelligent tout au long de l'année. Donc ça commence par donner le maximum et ensuite c'est en course qu'on analyse quelle place on peut faire.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

EL2 - Oliveira devance Quartararo, Márquez sort du top 10
Article précédent

EL2 - Oliveira devance Quartararo, Márquez sort du top 10

Article suivant

Quartararo : "Les sensations n'étaient pas très bonnes"

Quartararo : "Les sensations n'étaient pas très bonnes"
Charger les commentaires