Johann Zarco, d'une matinée décevante à de solides qualifs

Johann Zarco n'a pas caché avoir été déçu par sa performance aux EL3 du Grand Prix de l'Algarve. En revanche, le Français a vite su rebondir, pour livrer une performance remarquée en EL4 et en qualifications.

Johann Zarco, d'une matinée décevante à de solides qualifs

Pour la quatrième fois cette saison, Johann Zarco a dû en passer par la Q1 et l'a remportée, pour ensuite pouvoir participer à la phase finale des qualifications. Quatorzième à l'issue des EL3 du Grand Prix de l'Algarve, ce matin, le Français a vite effacé sa déception en réalisant un solide milieu de journée, de quoi lui redonner confiance pour livrer une attaque payante à l'heure où s'est décidée la grille de départ.

"Ce matin, j'étais déçu", admet-il. "Le vent et les températures fraîches m'ont fait un peu trop hésiter. Or, quand on ne veut pas pousser partout, on perd du temps, alors que les autres sont capables de pousser, prennent plus de risques et y arrivent. Mais cet après-midi, j'ai vraiment bien progressé en EL4 et ça m'a bien redonné confiance."

Malgré sa déception, ce matin, Zarco a réussi à relativiser et à analyser sa performance de manière constructive : "Je voyais bien que les conditions ne m'aidaient pas à bien progresser, il manquait toujours quelque chose. Mais on a fait ces progrès en EL4. Ce sont de petites choses mais j'ai eu de bien meilleures sensations."

Comme bien souvent avec le pilote tricolore, tout est une question de sensibilité et de détails qui peuvent engendrer un déclic. "Avec de petites choses, je me suis immédiatement senti beaucoup mieux. C'est un peu mon point faible, mais quand on arrive à mettre le doigt dessus je peux devenir assez fort et super compétitif", pointe-t-il. "En EL3, j'étais déçu mais en analysant bien les choses j'ai vu que je n'étais vraiment pas trop loin, et ce sont aussi les autres qui ont été très bons."

Le ton a changé en EL4. Auteur du deuxième temps, à seulement six centièmes du futur poleman Pecco Bagnaia, le pilote Pramac y a réalisé sa meilleure performance à ce stade du week-end. De quoi lui permettre de se lancer dans la Q1 le mors aux dents dans les minutes qui ont suivi.

"La Q1 a été une bonne confirmation", souligne-t-il, observant que cette séance supplémentaire ne l'a pas fatigué outre mesure. "Habituellement, la Q1 requiert beaucoup d'énergie et ensuite, en Q2, on n'a plus assez d'énergie pour pousser. C'est un peu comme dans un jeu vidéo, on a utilisé nos deux vies avec les deux pneus de la Q1 et il ne nous reste plus de vie pour la Q2 ! Mais, aujourd'hui, ça n'a pas tellement été ça."

Lire aussi :

Après un chrono de 1'39"130 en Q1, Zarco a en effet repris la piste sur un rythme toujours très solide. "Même avec un pneu usé au début de la Q2, j'ai eu le feeling et j'ai fait un 1'39"3, ce qui n'était pas trop mal", se félicite-t-il. "Je n'avais plus qu'un pneu neuf à utiliser, mais je pense que c'était suffisant car j'ai pu faire un petit 1'39 et même un 1'38"9 [avec le pneu neuf]."

"C'est bon pour le cerveau", souligne le Français. "Étant donné que j'ai manqué cela ce matin, le fait d'être rapide en EL4, en Q1 et en Q2, d'avoir fait ce genre de tours, ça a été bon pour moi et je crois que ça a été très bon pour ma confiance."

Ainsi qualifié cinquième, Johann Zarco figure parmi un solide groupe de Ducati à l'avant de la grille. Se voit-il désormais jouer le podium ? "On verra ça demain", tempère-t-il. "Cinquième, c'est une bonne place pour partir, et Miller et Mir sont très, très motivés. Mir a fait sa meilleure qualification en MotoGP et on voit qu'il a une grosse attaque. Il faudra donc être malin pour bien être avec eux, sans faire d'erreur. Mais ensuite, il y a Martín qui a toujours cette capacité à faire de grandes choses. Et là il part quatrième, il a fait un superbe après-midi aussi. On verra, le podium ça serait magnifique. Si je peux l'avoir, je serai très, très heureux, mais il n'est pas gagné d'avance."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Related video

Quartararo perplexe après de mauvaises sensations en qualifs
Article précédent

Quartararo perplexe après de mauvaises sensations en qualifs

Article suivant

Miller a profité des conseils de Bagnaia en qualifications

Miller a profité des conseils de Bagnaia en qualifications
Charger les commentaires