Zarco : "Si c'est un point de départ, il est très bon"

Johann Zarco espère que son podium au Grand Prix du Qatar amorce une saison qui le verra prétendre régulièrement aux premières places. Le Français fait confiance à Ducati pour continuer à améliorer sa moto.

Zarco : "Si c'est un point de départ, il est très bon"

En rejoignant le team Pramac, Johann Zarco a affiché son ambition de jouer fréquemment le podium et de briguer une bonne position au championnat, une approche différente de celle qu'il avait avec Avintia en 2020, quand son principal objectif était de réaliser quelques coups d'éclats, ce qui le poussait à prendre de gros risques en course. La deuxième place du Français au Grand Prix du Qatar lui permet de débuter la saison 2021 de la meilleure des façons et le potentiel montré par sa Ducati lui fait penser qu'il pourra être régulièrement aux avant-postes cette année.

"Ce serait l'objectif idéal et la saison idéale, mais je pense que la moto a le potentiel", a déclaré Zarco au site officiel du MotoGP après le Grand Prix du Qatar. "Tant que j'aurai la bonne énergie et que je me sentirai bien sur la moto, je pourrai faire ce genre de course à chaque fois, mais je ne veux pas trop y penser, parce que je peux me perdre. J'ai plutôt confiance en l'équipe et la moto, je sais que quand on a confiance avec elle, elle est inarrêtable, elle va très vite, et je veux trouver cette sensation presque à chaque fois, pour vraiment apprécier cette saison."

Lire aussi :

La dernière partie du Grand Prix du Qatar a pourtant mis en avant une faiblesse que Ducati ne semble pas avoir suffisamment corrigée, une dégradation excessive des pneus. Zarco a reconnu avoir trop sollicité ses gommes, ce qui l'a empêché de tenir le rythme de Maverick Viñales dans les derniers tours, tandis que dans l'équipe officielle, Pecco Bagnaia et Jack Miller ont tous les deux perdu des positions en raison de difficultés avec le pneu arrière.

"Je ne suis pas trop inquiet, parce que les informations qu'on aura avec cette course seront très importantes", a cependant tempéré Zarco en conférence de presse, convaincu qu'une solution sera rapidement trouvée : "Je suis confiant quant à ce que Ducati va pouvoir trouver, et de mon côté aussi je peux encore m'améliorer dans le pilotage afin de toujours mieux contrôler beaucoup de petites choses pour que la course soit encore meilleure. Si c'est un point de départ, il est très bon et j'espère qu'à partir de là on obtiendra cette amélioration. Mais, à mon avis, on n'a pas à s'inquiéter, on a fait une bonne course et on a l'opportunité de la rééditer."

La première opportunité sera ce week-end avec le Grand Prix de Doha, également disputé à Losail. Un nouveau duel entre Ducati et Yamaha est attendu malgré des machines aux qualités différentes : la Desmosedici est redoutable dans la longue ligne droite du tracé qatari, grâce la puissance de son moteur et son efficacité aérodynamique, tandis que la Yamaha est à son aise dans les portions plus sinueuses, profitant d'une meilleure agilité dans les changements de direction et à la relance. Zarco espère trouver des solutions pour égaler les forces de la moto japonaise.

"On sait pourquoi la Yamaha fonctionne bien et c'est ce qui est bien dans le championnat : il y a différentes stratégies de développement, différentes motos, et on est très proches. Avec les réglages ainsi qu'une façon de contrôler la moto, on pourra peut-être avoir le niveau de Maverick en entrée ou en sortie de virage, et ensuite avoir le bénéfice de notre moteur. Alors il faut être patient et rester concentré sur le travail pour ne pas manquer l'opportunité quand elle se présente."

Avec Léna Buffa 

partages
commentaires

Related video

Il y a 25 ans : Valentino Rossi dispute son 1er Grand Prix

Article précédent

Il y a 25 ans : Valentino Rossi dispute son 1er Grand Prix

Article suivant

Michelin : de l'usure au Qatar, mais pas de perte de performance

Michelin : de l'usure au Qatar, mais pas de perte de performance
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Pramac Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud