Johann Zarco prêt à "attendre une année de plus" pour le MotoGP

Johann Zarco a su se mettre en valeur cette année, séduisant le paddock MotoGP par ses résultats autant que par son attitude.

Le Français mène une campagne victorieuse en Moto2 et possède à ce jour 79 points d'avance sur son plus proche poursuivant, à sept manches de la conclusion du Championnat. Sa route vers la catégorie reine pourrait sembler tracée, tant son nom circule depuis déjà plusieurs semaines... et pourtant, il pourrait être contraint à la patience.

Car les opportunités sont rares en MotoGP. Les équipes officielles sont à exclure, leurs effectifs sont au complet. Même chose pour LCR, qui s'apprête à renouveler le contrat de Cal Crutchlow. Tech3? Là aussi, il semble ne plus y avoir de poste à pourvoir. "Apparemment les pilotes veulent continuer avec eux," confirme Zarco.

Quant à l'équipe Pramac, elle a témoigné d'un intérêt plutôt frileux, son directeur préférant miser sur Danny Kent qui afficherait, selon lui, plus d'intérêt pour l'affaire. Et ils sont nombreux dans la file d'attente, prêt à saisir leur chance s'il devait décliner l'offre, de Yonny Hernández (actuel titulaire appelé à faire ses preuves) à un Scott Redding en perdition sur la Honda. Zarco pourrait donc devoir se contenter de la seconde moitié du plateau, or les places sont également très chères parmi les machines de l'actuelle catégorie Open, destinée à disparaître.

Et c'est sans compter sur le fait que Johann Zarco semble décidé à ne pas mélanger vitesse et précipitation : aller en MotoGP, oui, mais pas sur une moto de second niveau ni au sein d'un team où il risquerait de se brûler les ailes. Est-ce à dire qu'il sera encore en Moto2 l'année prochaine? Peut-être bien et cela ne paraît pas inquiéter le principal intéressé, qui assume son approche pondérée.

"Je n'ai pas beaucoup d'opportunités pour aller [en MotoGP]," reconnaît-il. "Bien sûr, quand on arrive à être bon en Moto2 et à se battre pour le Championnat, on pense que c'est le moment de franchir le cap, mais cette année j'ai appris que le team était très important pour que je me sente vraiment en confiance sur la moto. Quand c'est le cas, je peux être très fort. En MotoGP, les motos sont beaucoup plus rapides, alors si tu hésites ou si tu n'es pas en confiance ce peut être un problème et ce peut être dangereux."

"Avec Aki Ajo (son team manager, ndlr), j'ai pu apprendre que l'atmosphère particulière qu'il crée au sein du team, est utile pour moi. En 2011, déjà, j'étais avec lui en 125cc et j'ai pu me battre pour le titre. Après trois ans en Moto2, je suis de retour avec lui et je suis à nouveau en lutte pour le titre. C'est peut-être une petite lumière qui m'incite à faire attention."

Trop vieux pour attendre?

Johann Zarco serait-il prêt à suivre l'exemple de Tito Rabat, premier Champion du Moto2 à remettre son titre en jeu en attendant l'opportunité rêvée de gravir l'échelon supérieur? Si certains s'interrogent face à son âge, le Français, là encore, appelle à la mesure.

"Je ne pense pas être trop vieux : je n'ai que 25 ans, j'en aurai 26 l'année prochaine. Même s'il est le meilleur de tous, Valentino [Rossi] a démontré que l'on pouvait encore être très fort à la trentaine. Voilà pourquoi je vais peut-être attendre une année de plus, pour avoir plus de meilleures opportunités. Vraiment, je ne sais pas."

"Quand Marc [Márquez] a franchi le cap, il a rejoint une très bonne équipe (Repsol Honda, ndlr) et il a fait des choses fantastiques. Je ne pense pas être comme lui parce qu'il est beaucoup plus jeune et il a fait des choses incroyables auparavant, en Moto2 notamment. Cependant, je pense pouvoir être bon pour trouver la bonne équipe."

"J'ai des opportunités et ça n'est pas encore sûr," conclut Johann Zarco.

S'il n'est sûr de rien, l'actuel leader de la catégorie intermédiaire a su marquer les esprits, et notamment celui de Valentino Rossi. Le Champion s'est fendu d'un hommage au jeune Français, dont il admire la saison, et lui a prédit un avenir en catégorie reine : "Ce que Johann fait cette année, c'est assez impressionnant. Notre Championnat est encore assez serré, mais en Moto2 et en Moto3 les leaders ont une avance nette, des favoris se sont clairement affirmés. Franchement, je ne m'attendais pas à ce que Zarco soit à ce niveau et qu'il ait plus de 70 points d'avance. Clairement, il peut être un pilote très fort pour le MotoGP." Quand? L'avenir nous le dira.

A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Johann Zarco
Équipes Ajo Motorsport , Tech 3 , Pramac Racing
Type d'article Actualités
Tags Johann Zarco, avenir, contrat, moto2, motogp