Zarco : "Tout de suite dans le coup" au Mans

La manière dont s'est déroulée la première journée d'essais libres sur le tracé du Mans amène Johann Zarco à penser que ses objectifs de podium ou victoire en France demeurent valides.

Zarco : "Tout de suite dans le coup" au Mans
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Cinquième des séances d’EL1 et EL2 ce vendredi sur le tracé du Mans, Johann Zarco a vu la différence par rapport à la référence marginalement s’étirer entre la matinée et l’après-midi, mais demeure dans le bon wagon.

Après avoir concédé exactement 0"279 à la Honda RC213V de Marc Márquez lors de la première séance de libres, le pilote français a vu la Ducati GP18 d’usine de Dovizioso prendre les commandes en EL2, 0"343 devant sa Yamaha YZR-M1 privée.

En arrivant ce week-end sur le Grand Prix de France, Zarco vise la lutte pour le podium ou la victoire, et l’assure après ces deux séances : "Il n’y a pas de raison de revoir cet objectif."

"Je pense que le plus important est la motricité", débriefe-t-il cet après-midi lors de son point presse. "On passe bien en virage, mais dès que j’accélère plus, j’ai tendance à glisser. La moto reste sous contrôle, mais dès qu’on glisse, c’est signe qu’on ne peut pas aller plus vite et là je sens sur la moto qu’une fois qu’on va trouver la solution, alors ça va rouler vite. On a cerné [le] pourquoi [de la] glisse. On a déjà fait un beau pas en avant ce matin. On n’a pas fait ce même pas dans l’après-midi, mais on reste dans le coup et donc c’est toujours du calme et de l’envie."

Serein dans le rythme graduel d'un week-end

Les deux Yamaha d’usine de Valentino Rossi et Maverick Viñales ont devancé la machine cliente du Français cet après-midi. Zarco a été bien placé pour évaluer les possibles différences de comportement entre les deux machines durant les EL2 et ne voit pas de disparité.

"Non, à ce moment-là, [Rossi] avait un pneu neuf, moi des pneus usés. C’était tant mieux qu’il soit devant : c’est toujours bien d’avoir une roue et ça permet d’analyser, mais pas de différence particulière."

En revanche, on aura constaté une vitesse déjà très spectaculaire dès ce vendredi, au Mans, battant déjà la pole position de de 2017 : l’an dernier, Maverick Viñales avait pris le commandement des qualifications avec un chrono de 1'31"994. La référence du jour, inscrite par Andrea Dovizioso, a été établie en 1’31’’936.

"Les motos sont bonnes et les pneus ont bien évolué," analyse Zarco. "Je pense que les Michelin sont de plus en plus performants et ça ressemble au Qatar, où le record en course était aussi le record de la piste, alors qu’il y a 10 ans, il fallait un pneu de qualification qui ne faisait qu’un tour pour faire un temps très rapide. À mon avis, c’est en grande partie grâce aux pneus. Depuis deux-trois ans, on commence à avoir aussi cette électronique similaire et ça permet de mieux gérer la moto avec l’expérience. Donc ce sont les pneus, et un règlement qui reste constant depuis quelques années."

Vivant "plutôt bien" selon ses propres mots les attentes forcément élevées le concernant sur ce GP national, le #5 remarque par ailleurs que sa manière de gérer les week-ends dans leur ensemble lui permet d’aborder ceux-ci avec bien plus de sérénité, pour sa seconde saison parmi l’élite.

"Le style qui évolue, ça permet d’attaquer les vendredis tout de suite de bonne manière, c’est-à-dire sur le bon rythme : de bien conduire la Yamaha pour qu’elle réagisse le mieux possible, et ainsi donner les bonnes informations. Et là, je vois que je suis tout de suite dans le coup et que ce que je demande à la moto ne va pas la dérégler ; c’est ça, le plus important. Après, en course, on donne le max et si à un moment, le max n’est ni suffisant pour gagner ni pour le podium, alors il faut savoir être intelligent et assurer. Mais pour l’instant, il n’y a pas de raison de revoir cet objectif !"

Propos recueillis par William Zinck

partages
commentaires
Viñales satisfait de sa moto au Mans
Article précédent

Viñales satisfait de sa moto au Mans

Article suivant

Une deuxième place "surprise" pour Márquez

Une deuxième place "surprise" pour Márquez
Charger les commentaires