Johann Zarco satisfait malgré un dernier tour perdu

Les drapeaux jaunes à la fin de la Q2 ont peut-être privé Johann Zarco d'un meilleur résultat au GP de Valence, mais le Français est néanmoins satisfait de sa journée.

Johann Zarco satisfait malgré un dernier tour perdu

Johann Zarco a beau être le moins bien placé des pilotes disposant de la Ducati version 2022, la marque ayant signé un triplé avec Jorge Martín devant les pilotes officiels alors qu'il a signé le cinquième temps, il se réjouit de ses qualifications. Le pilote Pramac n'était que dixième après les premiers essais et il a fait des progrès ce samedi, concrétisés dans le résultat final même si les drapeaux jaunes qui ont suivi les chutes de Pecco Bagnaia et Jack Miller l'ont peut-être empêché de faire mieux.

"Plutôt satisfait", résume Zarco. "La journée a été bonne. Un bon progrès par rapport à hier. Je suis content de ça. Les EL3 ont été bons, j'ai pu prendre le temps de gagner en confiance et ça fonctionnait bien. Et quand j'ai dû attaquer pour le time attack, les performances étaient assez bonnes. Je suis plutôt content de ça."

"En qualifications, il fallait utiliser deux pneus, comme tout le monde. Le premier time attack n'était pas très bon mais le deuxième a été bien meilleur. J'ai fait un ou deux bons tours. Je m'attendais peut-être à faire encore mieux mais on a eu le drapeau jaune. Mais je suis quand même satisfait. La cinquième place est bonne."

Martín a réalisé sa quatrième pole de l'année avec la seconde machine du team Pramac et Zarco reconnaît la supériorité de son coéquipier dans cette séance : "Un tour incroyable de Martinator. C'est toujours bien d'analyser sa capacité à dépasser la limite en restant sur la moto. C'est son point fort. C'est bien de le voir et de l'analyser."

Johann Zarco

Johann Zarco

Zarco devra également se pencher sur les données des pneus pour faire la meilleure sélection en vue de la course. Les pilotes pour la plupart s'orientent vers un dur à l'avant et un medium à l'arrière. Le pneu dur arrière n'a pas donné satisfaction au Provençal, faire monter cette gomme en température étant un défi ce week-end.

"On a testé des choses en EL4 et on a confirmé que ça ne fonctionnait pas trop. Le pneu dur arrière est vraiment difficile à faire fonctionner. Sur cette piste courte, s'il manque un petit quelque chose, on est loin des leaders. C'est pour ça que je pense que ça ne sera pas un bon choix de prendre le dur demain."

Tous les éléments sont réunis pour permettre à Johann Zarco de conclure la saison 2021 sur une bonne note et ainsi confirmer le retour au premier plan amorcé à Misano puis à Portimão. Il espère prouver que les difficultés qui ont été les siennes cet été, entre chutes et contre-performances, sont bel et bien derrière lui.

"C'est à confirmer encore demain. La forme est bonne. Je me sens assez frais pour espérer une bonne course demain. Et il le faut pour passer un bon hiver. J'ai clairement perdu du temps sur plusieurs mois et plusieurs courses. C'est toujours une manière d'apprendre pour ne pas le répéter l'an prochain. Techniquement, le fait de progresser à nouveau, ça permet de comprendre encore plus de choses et normalement, ça ne peut que me rendre plus fort."

Zarco peut également compter sur une condition physique optimale, l'intervention pour un arm-pump pratiquée mois de septembre ayant porté ses fruits : "Le bras va bien. C'est une opération qui a bien servi. Ici, je ne souffre pas du [bras] gauche. Pourtant, ça tourne à gauche. Il y a peut-être un moyen de contrôler autrement. [Je suis content] de ça, ça ne passe même plus dans la tête et ça aide."

Lire aussi :

partages
commentaires
Quartararo en difficulté et "très à la limite pour rien"
Article précédent

Quartararo en difficulté et "très à la limite pour rien"

Article suivant

Pol Espargaró évaluera son état dimanche matin

Pol Espargaró évaluera son état dimanche matin
Charger les commentaires