Zarco : "Il me manque encore la sensation ultime"

Sixième des qualifications à Austin, Johann Zarco est aussi satisfait que perfectionniste.

Zarco : "Il me manque encore la sensation ultime"

Les bonnes nouvelles se confirment pour Johann Zarco après son opération à la suite d'un syndrome des loges : le pilote Pramac s'est maintenu en bonne position ce samedi avec le cinquième chrono en EL3, le quatrième en EL4 et le sixième en qualifications au Grand Prix des Amériques. Zarco aurait peut-être espéré un peu mieux – du moins pense-t-il avoir le potentiel pour ce faire – mais se satisfait d'un tel résultat dans le contexte de sa convalescence.

Lire aussi :

"Très content de cette deuxième journée sur la moto après l'opération", déclare Zarco, n'ayant ressenti "aucune douleur". "Le bras répondait bien mieux [que vendredi]. Cela signifie vraiment que le corps enregistre cette nouvelle force qu'il faut donner au bras." Il précise : "Maintenant que le bras répond bien, je sens encore mieux le reste du corps."

"Les choses se passaient bien. J'en étais satisfait, et j'ai aussi pu faire du bon travail avec de meilleurs chronos, davantage de confiance, beaucoup de choses positives. En qualifications, bien sûr, je voulais faire un pas en avant comme Pecco [Bagnaia] en a été capable, mais cela fait partie du jeu. Il me manque encore la sensation ultime pour combler cette énorme différence dans le chrono. Mais la deuxième ligne, c'est assez bien. Ce sera dur pour tout le monde [en course], je vais vraiment faire de mon mieux pour faire une belle course."

Johann Zarco, Pramac Racing

En effet, Zarco accuse un déficit de six dixièmes sur le poleman Bagnaia, lui aussi au guidon d'une Ducati. Un facteur crucial ce week-end est de composer avec les nombreuses bosses dont le Circuit des Amériques est parsemé. D'après le Français, les pilotes peuvent être répartis en deux catégories : ceux qui "ont trouvé une solution" et ceux qui "ont du mal"… et lui est dans la deuxième !

Reste à savoir ce qu'il parviendra à accomplir en course. "Tout le monde attaquera fort et il peut y avoir des surprises au niveau du rythme", estime Zarco. "Certains peuvent parfois trouver de l'énergie supplémentaire et atteindre un rythme très élevé. Il faudra que je sois très concentré demain afin d'essayer de me battre pour un top 5, je pense que c'est possible mais la seule réponse sera [en course]."

La clé pourrait-elle être d'utiliser un pneu arrière tendre, comme l'intéressé l'a fait en EL4 ? "C'est un point d'interrogation", répond-il, indécis. "J'ai utilisé le tendre car c'était le pneu que j'aimais et nous avons fait quelques tours avec, donc c'était bien d'attaquer pendant quelques tours de plus avec ce pneu et de comprendre la dégradation. Les chronos étaient bons, même à la fin des EL4, les chronos étaient assez bons et ma sensation était correcte avec ce pneu."

"C'est difficile de dire si le pneu dur aura une meilleure performance. [Jack] Miller a fini en dur à l'arrière et il a fait le 2'04"0, mais il n'a pas fait beaucoup de tours avec. C'est toujours un peu difficile de comprendre ce que peut être le pneu [pour la course], mais si le tendre est une option, je l'ai testé et la réponse était assez bonne. Je suis content, au moins, d'avoir eu quelque chose de bien pour les EL4."

partages
commentaires

Related video

GP des Amériques - Programme et guide d'avant-course
Article précédent

GP des Amériques - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

De retour en première ligne, Márquez ne se voit pas favori

De retour en première ligne, Márquez ne se voit pas favori
Charger les commentaires