Zarco commence à rêver du titre : "Je ne peux pas m'arrêter là"

La première partie de saison de Johann Zarco dépasse ses propres attentes. Deuxième du championnat, le Français veut "saisir" l'opportunité qui lui est présentée et espère combler l'écart qui le sépare de Fabio Quartararo.

 Zarco commence à rêver du titre : "Je ne peux pas m'arrêter là"

Deux ans après la très douloureuse aventure KTM, Johann Zarco a totalement changé de dimension en MotoGP. Son arrivée dans le team Pramac, accompagnée du passage sur une Ducati de dernière génération, lui a permis de renouer avec les premières places et c'est à une très belle deuxième position au championnat des pilotes qu'il a entamé la pause estivale, grâce à une moitié de saison au dessus de ses attentes.

Zarco court certes toujours après son premier succès en MotoGP mais jamais le natif de Cannes n'avait décroché autant de podiums que cette année, quatre deuxièmes places étant venues enrichir son palmarès, lui permettant d'être le principal poursuivant de Fabio Quartararo, 34 points derrière son compatriote. À l'heure de dresser un premier bilan sur sa campagne 2021, c'est donc un sentiment de satisfaction qui prévaut, avec la volonté de continuer cette marche en avant.

"[Je suis] heureux comme tout d'avoir fait des deuxièmes positons, pas en pagaille mais j'en ai quand même chopé un paquet", a confié Zarco aux journalistes après le GP des Pays-Bas. "Au championnat, quand tu prends 20 points c'est tout bénef et c'est génial. Heureux d'être deuxième, d'avoir mené le championnat après le Qatar et d'avoir grappillé à nouveau [des points] avec Le Mans, Barcelone, même le Mugello était quand même une belle course. Donc [je suis] content."

Lire aussi :

"J'étais un peu plus alarmé sur le contrôle de la moto, sur la manière de bosser pendant le week-end de la course du Sachsenring, la deuxième moitié de la course a été vraiment difficile, et ça a été génial d'enchaîner sur un week-end sur une piste très différente [à Assen], où j'ai encore appris des choses. Clairement, je pense qu'on avait encore plus de difficultés qu'au Sachsenring, et pourtant le résultat était meilleur [une quatrième place contre une huitième en Allemagne, ndlr]. C'est pour ça qu'il y a une belle satisfaction et une vraie motivation sur ce travail de confiance, pour pouvoir sentir sa moto. Je pense que je n'ai pas encore assez de sensations naturelles dessus. Plus ces sensations naturelles viendront, mieux ce sera."

Mon objectif final est de me battre pour le titre et d'essayer d'être Champion du monde en MotoGP. Pour que tout s'assemble, je dois être plus intelligent et tout tenter. C'est mieux que ce je disais mais je ne peux pas m'arrêter là

Johann Zarco

Dès le début de l'année, Johann Zarco affirmait sa volonté d'être un candidat régulier aux premières places plus que de faire quelques coups. Le Provençal a finalement allié les deux puisqu'à l'exception de sa chute de Portimão, il a toujours vu l'arrivée parmi les huit premiers et s'est même offert six top 4, ce qui lui donne l'envie de faire encore mieux après la reprise.

"C'est mieux que ce que je pouvais annoncer en début de saison, mais une fois qu'on est là, il faut saisir cette opportunité. Je dirais que mon objectif final est de me battre pour le titre et d'essayer d'être Champion du monde en MotoGP. Pour que tout s'assemble, je dois être plus intelligent et tout tenter. C'est mieux que ce je disais mais je ne peux pas m'arrêter là parce que ça a été mieux. Je dois profiter de ce moment. Je suis plutôt content. En pensant au titre, je pourrais être déçu de perdre des points sur Fabio [à Assen], mais si je pense au championnat, je suis content d'avoir pris des points aux pilotes qui sont juste derrière. Donc c'est encore une bonne opération."

"Ce que j'annonçais [en début d'année], c'était plus d'être dans le top 5 pour ensuite jouer le podium", a par la suite précisé Zarco dans un live organisé par Canal + sur Twitch. "Quand tu attaques d'entrée par des podiums, tu sais que tu sais que la moto est capable de gagner, c'était plus pour rester raisonnable [que j'annonçais ces objectifs]. Même aux Pays-Bas, ce qui était bon avec cette quatrième place, c'est que j'ai continué à prendre confiance sur la moto pendant la course. En fin de course, je me suis dit 'Si tu as ça dès le vendredi, tu vas hausser ton niveau d'un bon cran.'"

Zarco est donc désormais un véritable prétendant au titre mondial, sa volonté étant de combler l'écart qui le sépare de Fabio Quartararo plus que rester devant les pilotes du team Ducati factory, Pecco Bagnaia et Jack Miller, sur qui il a respectivement 13 et 22 points d'avance : "L'objectif c'est de chasser Fabio, ce n'est même pas d'être le premier Ducati. En chassant Fabio, je me retrouve premier Ducati, donc c'est bon."

"Pour moi, c'est bien mais ce n'est finalement pas l'objectif principal. Avec cette si belle position au championnat, le but est de grappiller des points et de rêver d'être Champion du monde. Avec Miller et Bagnaia, on a vraiment une bonne entente et ça fait trois pilotes vraiment bons pour Ducati, qui ne se tirent pas dans les pattes."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Puig : Sans sa chute, Márquez "se serait battu pour le podium"
Article précédent

Puig : Sans sa chute, Márquez "se serait battu pour le podium"

Article suivant

Morbidelli : Je ne veux pas "la vie de Rossi ou Márquez"

Morbidelli : Je ne veux pas "la vie de Rossi ou Márquez"
Charger les commentaires