Zarco vise le top 5 à Losail, avant de penser à la victoire

Johann Zarco espère se battre pour le top 5 en début de saison, avant de monter en puissance, sa volonté étant de devenir un prétendant régulier au podium et de décrocher son premier succès en MotoGP.

Zarco vise le top 5 à Losail, avant de penser à la victoire

Désormais au guidon d'une Ducati identique à celle du team factory, Johann Zarco a plusieurs fois affiché sa volonté de décrocher son premier succès cette année. Le pilote Pramac veut cependant se donner le temps et il n'en fait pas un objectif dès le Grand Prix du Qatar, première manche de la saison 2021 ce week-end, même s'il a déjà plusieurs fois brillé sur le circuit de Losail.

Zarco a mené plusieurs tours pour ses débuts en MotoGP sur cette piste en 2017, avant de chuter, et il a signé la pole l'année suivante. Et malgré des tests marqués par la bonne forme de Ducati, par ailleurs vainqueur des deux dernières courses sur cette piste et avantagé par la puissance de son moteur dans la longue ligne droite, le Français est prêt à se contenter du top 5 ce week-end, avant d'espérer mieux plus tard dans la saison.

"Les tests ont été bons", a souligné Zarco ce jeudi à Losail, à la veille des premiers essais libres. "Notre niveau était assez performant pour les débuts avec l'équipe. J'espère être dans le top 5, ce serait un bon premier objectif, réaliste. Le rêve est de gagner et de faire des podiums, comme Jack [Miller, parti dans l'équipe officielle] l'an dernier, il était très performant. C'est l'objectif. Mais pour le début, je pense que le top 5 serait une bonne étape."

Lire aussi :

Cet objectif paraissait encore lointain il y a un an quand Zarco intégrait la famille Ducati via le team Avintia et ses machines version 2019, mais une saison encourageante, marquée par un podium à Brno, lui a permis d'obtenir une moto de la spécification la plus récente chez Pramac. Fort de son expérience du haut niveau, notamment grâce à ses six podiums avec Tech3 en 2017 et 2018, le Cannois se sent désormais prêt à s'imposer.

"C'est mon moment, pour décrocher des victoires et des podiums. Tout est là. La moto est rapide, l'équipe connaît la moto à la perfection et moi, avec mon expérience, je devrais être en mesure de contrôler presque toutes les situations. Ça peut être le moment."

"Par rapport à il y a un an, je suis plus rapide, la moto est plus performante", a-t-il ajouté. "Et je connais la moto depuis un an. C'est pour ça que je dis que tout est là pour progresser. J'y crois vraiment. Physiquement également, je me suis encore mieux préparé parce que je n'ai eu aucune blessure, j'ai pu prendre le temps pour me sentir bien. J'espère que ces bonnes sensations paieront."

Cette victoire n'est cependant pas l'unique objectif de Zarco, qui veut avant tout être régulier aux avant-postes en 201 : "Si je ne fais que des podiums toute l'année et que je suis Champion du monde, ça ne sera pas grave de ne pas avoir gagné, même si vous tous, journalistes, me mettrez une pression, moi je serai content d'être Champion du monde !"

Zarco n'est en effet plus prêt à prendre tous les risques cette année. Alors qu'il faisait d'un second podium avec Avintia son principal objectif dans les dernières manches de la saison 2020, ce qui le poussait à attaquer autant que possible, sa volonté est désormais de mieux appréhender chaque phase des courses.

"Je pense que le fait d'avoir été plus performant pendant les essais me permettra d'avoir une meilleure gestion de course. J'espère avoir une meilleure gestion en course. L'an dernier, Je voulais donner le maximum et tenir le plus possible. Maintenant, on sera toujours au maximum, mais en course, je souhaite avoir la possibilité de contrôler un peu la situation, ça permet vraiment d'avoir une bonne énergie en fin de course."

Lire aussi :

La tension est montée depuis plusieurs semaines pour Johann Zarco, resté au Qatar entre les tests et ce premier week-end de course de la saison, ce qui lui a permis de mener une préparation studieuse et de limiter les risques d'une contamination par le COVID-19 : "Je suis content de commencer. Je me suis bien entraîné à l'hôtel, la salle de sport et la piscine étaient ouvertes. J'ai pu m'entraîner et me reposer assez bien, sans prendre le moindre risque en faisant ces longues procédures dans les aéroports et les avions. Je me sens bien et [...] après 12 ou 13 jours à l'hôtel, ça va, mais je suis content que ça commence."

Zarco reconnaît que la tension se fait de plus en plus ressentir, même s'il fait tout son possible pour la contrôler : "Je ne suis pas impatient, j'ai beaucoup d'envie et ça fait toujours du bien d'attaquer, parce qu'il y a toujours une pression qui monte. Donc, j'ai envie de libérer cette pression, mais j'ai fait en sorte d'être le mieux préparé possible. Je reste concentré pour bien bosser."

 

partages
commentaires

Related video

Viñales et Álex Márquez privés temporairement de chef mécanicien
Article précédent

Viñales et Álex Márquez privés temporairement de chef mécanicien

Article suivant

Un début de saison sans Márquez, "pas la fin du monde" pour Honda

Un début de saison sans Márquez, "pas la fin du monde" pour Honda
Charger les commentaires