Johann Zarco : "Je veux croire que j'ai mes chances"

Qualifié en première ligne pour le Grand Prix de Doha, Johann Zarco a une chance à saisir, une semaine après avoir ouvert sa saison avec un podium.

Johann Zarco : "Je veux croire que j'ai mes chances"

Johann Zarco est passé à un cheveu de la pole position du Grand Prix de Doha, battu sur le fil par son jeune coéquipier, Jorge Martín. S'il estime que Maverick Viñales a un meilleur rythme en vue de la course, le Français savoure malgré tout cette nouvelle réussite dans son parcours, tout juste entamé, avec le team Pramac. Une équipe qui, forte de ce doublé à l'avant de la grille de départ, partira une nouvelle fois en quête d'une première victoire avec le constructeur italien. Et si, cette fois, l'heure de gloire était venue, à la fois pour Pramac et pour Zarco ?

Lire aussi :

Au vu des conditions, tu pensais sans doute qu'un petit 1'53 suffirait pour être en pole ! Mais tu dois malgré tout être très heureux de partir de la première ligne.

Bien sûr, je suis très content. Un petit 1'53 était un bon objectif pour être en première ligne. Quand j'ai vu en passant la ligne d'arrivée que j'avais fait 1'53"2, je m'attendais à être en pole, et puis j'ai compris que c'est le #89 qui y était. J'en ai été très surpris, mais content de toute façon car tout se passe super bien pour notre team Pramac. Premier et deuxième, c'est juste du bonheur.

Je n'ai pas roulé en EL3 afin de ne pas créer de confusion, parce que le vent était assez fort et qu'il y avait aussi du sable dans l'air. Il valait mieux attendre et faire de bons EL4, ce que j'ai fait. Cependant, avec ce vent, on arrive à afficher une bonne vitesse, mais il est dur de garder un rythme très élevé. Je pense que Viñales a un meilleur rythme que nous à l'heure actuelle. On verra ce qu'on pourra faire demain. Partir de la première ligne, avec notre puissante moto, ce sera assurément un avantage, mais ensuite il faudra s'adapter à ce qui se passera demain dans les premiers tours.

Hier, tu disais vouloir trouver quelque chose en plus pour rivaliser avec le rythme de Maverick. Reste-t-il du travail pour la course ?

Il sera difficile de trouver quelque chose au warm-up pour la course, mais pendant les courtes séances qu'on a faites depuis hier on a trouvé quelque chose d'intéressant. Ça ne m'apporte pas tout ce que je voudrais, mais c'est déjà un bon pas en avant et peut-être qu'il me permettra d'avoir des sensations encore meilleures que la semaine dernière. C'est dur à dire pour le moment. Le time attack, ce n'est pas la même stratégie que la course, mais avoir la possibilité d'être aussi rapide met en tout cas en confiance.

Johann Zarco, Pramac Racing, Jorge Martin, Pramac Racing, dans le parc fermé

Qu'est-ce que ça fait de se battre contre un pilote que l'on ne connaît pas trop, un rookie comme l'est Jorge Martín ?

On verra. S'il prend le même départ que la semaine dernière, il devrait entrer dans le premier virage en leader, mais s'il ouvre la piste on verra comment ça se passe pour lui. S'il a les mêmes sensations que celles qu'il a eues tout le week-end, je pense qu'il peut faire de bons premiers tours et il sera intéressant de le suivre. Il est clair qu'on ne le connaît pas tellement, mais s'il est si rapide, ça veut dire qu'il ne fait rien de dingue, alors je pense qu'on n'aura pas de surprise. C'est un coureur, il a de l'expérience même s'il n'en a pas encore en MotoGP. Je l'ai vu la semaine dernière, parce qu'il m'a passé au virage 4 dans le premier tour et je l'ai repassé, alors je sais déjà un peu ce qui pourrait peut-être être mon point [fort].

Lire aussi :

Est-il plus facile pour toi à présent de contrôler le pneu arrière et de l'économiser jusqu'à la fin de la course ?

Après un an sur la moto, quand j'ai commencé les tests ici j'ai immédiatement fait les bonnes choses sur la moto, pas parfaitement mais d'une bonne façon. Cela m'aide beaucoup à contrôler la moto, à être rapide tout en économisant des pneus et de l'énergie physique. Et j'ai toujours l'objectif d'avoir ce genre de sensations, mais de mieux en mieux afin d'avoir plus de contrôle pendant la course, parce que pouvoir contrôler est vraiment un point clé en MotoGP. On peut parfois avoir des surprises avec les pneus : quand on sent qu'on peut pousser, on le fait, mais ensuite on est en difficulté à la fin de la course. Je l'ai vu la semaine dernière, je pensais pouvoir contrôler, mais les quatre ou cinq derniers tours ont été difficiles. J'espère que demain j'aurai plus d'énergie avec les pneus dans les cinq derniers tours pour jouer ma chance.

Je serais le premier à être heureux d'être la surprise de la saison. J'ai une bonne expérience à présent, même si j'ai connu des moments difficiles ces deux dernières années.

Johann Zarco

Tu n'étais pas cité parmi les favoris au début du championnat, mais tu es toujours là et tu sembles pouvoir être l'une des grandes surprises de la saison...

Je serais le premier à être heureux d'être la surprise de la saison. On sait tous que j'ai une bonne expérience à présent, même si j'ai connu des moments difficiles ces deux dernières années. Entre la moto qui est compétitive, le fait que le team contrôle les choses parfaitement, Ducati qui nous soutient comme une équipe officielle, je veux croire que j'ai aussi ma chance.

Je pense tout le temps à m'améliorer, à avoir de meilleures sensations sur la moto, à avoir le contrôle que j'aimerais avoir, et pas à pas ça semble venir. Ici, au Qatar, la Ducati est très compétitive alors je saisis cette opportunité. Mais j'ai aussi dit avant la saison que mon objectif serait d'être au même niveau que celui avec lequel Jack [Miller] a fini l'année dernière, ce qui veut dire se battre pour les podiums et même penser à la victoire. J'ai immédiatement pu partir sur ce rythme à la première course, donc maintenant l'objectif est de continuer sur cette voie. Si j'arrive à être intelligent sur toutes les courses et à avoir ces bonnes sensations, j'aurai de bonnes chances. Il faut juste prendre ce qu'il y a de bon et prendre du plaisir.

partages
commentaires

Related video

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"
Article précédent

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"

Article suivant

Quartararo : Miller est le "héros du jour" après un spectaculaire sauvetage

Quartararo : Miller est le "héros du jour" après un spectaculaire sauvetage
Charger les commentaires