Johann Zarco : "La vitesse est là" mais pas la constance

Johann Zarco n'a pas été troublé par sa chute et a conclu les deux séances de la journée dans le top 4 au GP de Grande-Bretagne, mais le pilote Pramac manque encore de régularité dans ses chronos.

Johann Zarco : "La vitesse est là" mais pas la constance

Johann Zarco s'est remis dans le bain avec l'art et la manière à Silverstone. En EL1, le Français s'est illustré avec une chute à haute vitesse en abordant le virage de Stowe puis en signant le meilleur temps de la séance au guidon de sa seconde machine, avant de prendre la quatrième place en EL2. Malgré son erreur dans la matinée, le premier bilan du week-end est donc positif.

"[Je suis] content de cette première journée. Il y a eu du bon rythme d'entrée, une chute qui remet un peu le cerveau en place", a expliqué Zarco. L'avant a décroché avant de reprendre l'adhérence mais le pilote était déjà à terre, pendant que la moto tirait tout droit dans le bac à graviers.

"J'ai perdu l'avant. J'ai freiné un peu plus tard, j'ai essayé de prendre le virage et j'ai un peu glissé de l'arrière, et ensuite j'ai perdu l'avant. Il est parti puis revenu mais j'étais déjà à terre. J'aurais peut-être pu rattraper ça mais en discutant avec Fonsi [Nieto, team manager de Pramac], on pensait que même si j'étais resté sur la moto, je serais allé directement dans les graviers et à cette vitesse, ça aurait été pire que ma chute. C'était une bonne chose de tomber après la première alerte."

 

Zarco a vite démontré qu'il n'était pas troublé par cet incident, réalisant à sa propre surprise le premier chrono du week-end sous la barre des deux minutes, une performance qui lui a mis du "baume au cœur" : "[La chute] n'a pas atteint la confiance parce que j'ai pu attaquer à nouveau tout de suite et passer sous les deux minutes dès les EL1, ça donne une bonne dynamique pour le reste du week-end."

Une constance à trouver

Le double Champion du Moto2 estime que son après-midi n'a "pas été trop mauvais" même s'il a eu des difficultés à entrer dans un rythme suffisamment régulier pour conclure la journée parmi les principaux favoris à la victoire.

"On essaie de régler la moto pour trouver cette constance qui peut me manquer et c'est encore un peu difficile de faire de réels progrès, mais la vitesse reste là. À la fin, j'ai fait deux bons chronos. La vitesse est là, je bosse pour trouver la constance et avoir une moto qui me convient mieux."

"Je travaille avec l'équipe pour régler la moto et gagner en constance parce que c'est encore un peu dur de maintenir de bons chronos", a-t-il concédé.

Johann Zarco, Pramac Racing

Johann Zarco

Zarco estime qu'il est encore trop tôt pour véritablement finaliser les réglages et les choix de pneus, des conditions de plus en plus chaudes étant attendues tout au long du week-end : "Les températures devraient grimper, donc le medium sera un bon choix à l'avant, un pneu que l'on connaît tous assez bien. Pour l'arrière, le dur peut peut-être fonctionner. Rins a été rapide avec le dur mais je crois que Jack [Miller] ne l'a pas apprécié, donc on a besoin d'un peu plus de données."

Sur le plan physique, Zarco n'est en tout cas pas entamé par cette journée de reprise, s'étant déjà remis dans le bain au cours de la World Ducati Week et d'une séance sur le circuit Bugatti : "Le corps va bien mais les roulages avec la Panigale à Misano et au Mans ont servi. Clairement, si je n'avais pas du tout roulé en cinq semaines, j'aurais vraiment eu du mal. Avoir eu trois fois le contact sur la Panigale la semaine dernière, c'est génial parce qu'on n'est pas à 300 [km/h] mais à un bon 250 et ça permet déjà d'enregistrer pas mal de choses."

"Il y a eu une vraie reprise il y a dix jours et comme la moto de route est déjà assez intense, là ça va bien", a-t-il ajouté. "Avec le kiné, on arrive déjà à bien le gérer. C'est plutôt cool."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

EL2 - Quartararo prend les commandes, Rins se montre
Article précédent

EL2 - Quartararo prend les commandes, Rins se montre

Article suivant

Quartararo ne veut pas "devenir fou" avec son long-lap

Quartararo ne veut pas "devenir fou" avec son long-lap