Jorge Lorenzo a retrouvé le sommeil

La prestation éclatante de Jorge Lorenzo lors d'un dernier Grand Prix d'Espagne, qu'il a dominé de la tête et des épaules, relance l'idée d'une course au titre mondial MotoGP à quatre protagonistes. Jusqu'au rendez-vous de Jerez, on voyait se dessiner les contours d'un duel entre Marc Marquez et Valentino Rossi, arbitré par Andrea Dovizioso. Mais un troisième larron s'est bel et bien déclaré.

Et pas des moindres : un Jorge Lorenzo à nouveau devenu le redoutable "Por Fuera". Tant mieux pour le spectacle. Eteint depuis l'entame de cette campagne, le Majorquin s'est enfin réveillé. Mieux, de son propre aveu, il a même retrouvé le sommeil!

Sur les terres de sa rédemption, le double Champion du Monde a joué les prolongations en effectuant une journée de tests au guidon d'une Yamaha avec laquelle il s'est aussi réconcilié. Il en a profité, enfin, pour fêter ses 28 ans avec un nouveau meilleur temps. De quoi tenir un discours combatif : "C'est vrai que je me sens bien," a simplement avoué l'Espagnol. "Je suis en forme physiquement et moralement, et je dors bien la nuit. J'ai retrouvé les mêmes sensations avec ma moto que j'avais par le passé."

Une osmose retrouvée avec la machine que le pilote explique ainsi : "La M1 va bien et il faut profiter de ce moment favorable pour travailler encore plus. La Honda semble connaître quelques difficultés. Elle est assez nerveuse mais Marc Marquez reste rapide. Il a gagné à Austin, il a mené la course en Argentine, il fait des pole-positions et même avec un doigt cassé, il s'est montré redoutable à Jerez. Cependant, Valentino Rossi et moi avons déjà ramené trois victoires à Yamaha et certains résultats parlent d'eux-mêmes. Ces derniers n'auraient pas été possibles si notre moto n'était effectivement pas rapide."

Mon premier ennemi, c'est moi-même

Jorge Lorenzo

Cependant, revenir de loin rend aussi prudent. Il faut dire que l'officiel de la marque d'Iwata a eu plus que sa ration de pain noir : "Mon premier ennemi, c'est moi-même. Je me bats aussi avec les deux plus grands pilotes du moment que sont Marc et Valentino alors que les Ducati sont également rapides. J'ai de bonnes sensations, et il faut attaquer sur tous les tracés. Mon bilan est positif après trois courses même si je n'ai pas eu la possibilité d'être rapide à chaque fois."

"J'espère avoir trouvé la vélocité et la régularité que j'avais durant la saison 2013 et la fin de la campagne 2014. Je suis dans une meilleure position que celle de l'an passé, je compte plus de points. Mais j'attends encore deux courses pour savoir où j'en suis vraiment."

Rendez-vous donc au lendemain du Grand Prix d'Italie. Jorge Lorenzo est actuellement troisième du Championnat et compte vingt points de retard sur le leader et équipier Valentino Rossi. Il regrette un passif de cinq unités sur Andrea Dovizioso et sa Ducati mais en compte six d'avance sur le tenant du titre Marc Marquez. Le prochain rendez-vous fixé par le calendrier est un Grand Prix de France qui se déroulera au Mans dès le 17 mai prochain.

 

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags andrea dovizioso, espagne, jerez, marc marquez, valentino rossi, yamaha