Jorge Lorenzo - "On peut être fiers de notre performance"

Il est celui que tous craignent. Jorge Lorenzo n'occupe, certes, pas la pole position, mais c'est bien sur ses feuilles de télémétrie que se trouve la meilleure combinaison vitesse / régularité, le Graal recherché par les pilotes durant les essais.

Le pilote Yamaha a pourtant entamé ce week-end du Mugello dans des conditions inhabituelles, son ingénieur Ramon Forcada ayant dû s'absenter pour des raisons personnelles. Lorenzo et son team ont géré tant bien que mal la première journée d'essais, avant de retrouver leur pilier ce samedi et, avec lui, gagner quelques précieux dixièmes.

Toutes les photos de Jorge Lorenzo

Cela s'est soldé ce matin par un chrono que le pilote lui-même qualifie d'impressionnant. "Je ne m'attendais pas à faire ce 1'46.6, mais j'avais monté un pneu neuf et tout s'est bien passé," explique-t-il. Tout s'est bien passé en effet, puisqu'il devançait alors de près de quatre dixièmes son plus proche poursuivant en étant non seulement le seul à avoir tourné en 1'46, mais en l'ayant fait sur deux tours consécutifs.

Cet après-midi, cette fenêtre des 1'46 était essentielle pour se qualifier sur les trois premières lignes, pourtant rares ont été les pilotes en mesure d'y entrer à plusieurs reprises durant ce bref quart d'heure de la Q2. Rossi y est parvenu à deux reprises, Lorenzo lors de chacun de ses trois tours. Dont acte.

"On peut être fiers de notre performance, parce qu'on a amélioré la moto et c'était bien là notre objectif du jour," commente le pilote majorquin. "On devait améliorer notre rythme d'une demi-seconde, on ne l'a peut-être pas fait mais on a quand même gagné trois dixièmes. Ce fut une excellente journée. Même si je n'ai pas pu décrocher la pole, c'est super d'être en deuxième position. Notre moto a d'assez bons réglages. Peut-être qu'on perd un peu en vitesse de pointe en ligne droite, mais sur le reste du tour ça va."

"C'est une journée positive, en particulier pour Jorge qui s'est montré rapide et régulier dans toutes les circonstances. Il était très important de pouvoir partir de la première ligne," juge Massimo Meregalli, directeur de l'équipe Yamaha Factory, qui regrette néanmoins qu'Andrea Iannone ait bouclé son meilleur tour - synonyme de première place - en suivant de près la Yamaha n°99 : "Dommage, sinon [Jorge] serait en pole."

Voilà qui ne semble pas atteindre Jorge Lorenzo, visiblement serein. "Aujourd'hui, avec Ramon, les choses se sont mieux passées. Hier, le team et moi-même n'avions pas l'expérience du travail fourni par Ramon. Son retour a été important. Je veux lui dédier cette première ligne," a-t-il déclaré au terme des qualifications, à la veille, peut-être de lui dédier un autre succès.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Qualifications
Circuit Mugello
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags grand prix italie, jorge lorenzo, motogp, mugello, yamaha