Jorge Lorenzo prêt à profiter d'une dynamique positive

Jorge Lorenzo le stakhanoviste ne laisse pas de place à l'approximation. Ses vacances, il les a en grande partie passées en Californie auprès de John Louch, l'un des coachs les plus respectés du milieu, qui officia notamment aux côtés de John Hopkins. Dix jours de travail intensif pour pouvoir puiser dans un corps parfaitement affûté la solidité physique, mais aussi mentale, nécessaire à la suite du chemin à parcourir.

La suite? Une demi-saison durant laquelle il va devoir livrer bataille contre deux des plus grands Champions de la discipline, l'icône Valentino Rossi et le petit prodige Marc Márquez, avec pour cible le Graal : le titre mondial. "Cette année on a une bonne moto et il faut en profiter," résume le pilote majorquin, revenu à une courbe de résultats qu'il n'avait plus connue depuis deux ans.

"Je me sens super bien, je suis en grande forme et prêt à affronter cette importante seconde moitié de saison. La première moitié s'est bien déroulée compte tenu de ce qui s'est passé au début, je suis donc dans un état d'esprit positif et j'espère me battre de la meilleure façon possible contre Valentino et Marc."

La reprise se fait ce week-end à Indianapolis, Grand Prix dont Jorge Lorenzo a remporté l'édition 2009 et où il compte par ailleurs cinq autres arrivées sur le podium. Si Honda a pris l'avantage en faisant d'Indy l'un de ses terrains de jeu favoris, le Majorquin semble revigoré par les récents travaux : "Je crois que les modifications apportées à la piste l'année dernière ont rendu la vie plus facile aux pilotes Yamaha. La piste est maintenant plus fluide, un peu moins lente, en particulier dans la dernière portion où la chicane modifiée a gagné en fluidité et en vitesse. La piste, en général, est donc meilleure pour nous."

"Sur cette piste, plus fluide, on a une très bonne opportunité," suggère le pilote Yamaha. "Cette année, la moto fonctionne très bien. On a une bonne dynamique. Ca n'a peut-être pas été le cas sur les deux dernières courses, mais globalement les cinq ou six dernières manches ont été positives pour nous. On arrive ici après y avoir disputé une belle course l'année dernière. Je suis très motivé et très impatient de débuter le week-end."

Une dernière course compliquée?

Depuis Assen, Jorge Lorenzo est en délicatesse avec les pneus proposés par Bridgestone, des gommes présentant une bande latérale dure, voire extra-dure en fonction du mélange choisi. Amateur de gommes plutôt tendres, l'Espagnol ronge son frein : "A Assen, dès le début, je ne me suis pas senti aussi bien que sur les quatre manches précédentes (qu'il a remportées, ndlr). Les pneus étaient un peu différents, et c'est le cas ici aussi."

"Cependant, à Indianapolis, le bitume est neuf et offre probablement un peu plus de grip," tempère-t-il. "On devrait donc avoir moins de problèmes que sur les courses précédentes. Ce devrait être la dernière avec ces pneus et je veux obtenir un bon résultat, comme l'année dernière."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Indianapolis
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview
Tags grand prix, indianapolis, jorge lorenzo, motogp, yamaha