Pour Lorenzo, Quartararo a affaibli Viñales mentalement

Pas totalement surpris par les événements qui ont concerné Maverick Viñales cet été, Jorge Lorenzo y voit le signe d'une mauvaise gestion mentale de sa concurrence avec Fabio Quartararo.

Pour Lorenzo, Quartararo a affaibli Viñales mentalement

Venu en spectateur au Grand Prix d'Aragón, Jorge Lorenzo a pris le temps de profiter de son premier week-end de course MotoGP vécu depuis le bord de la piste depuis qu'il a mis un terme à sa carrière. Mais il a aussi répondu volontiers aux sollicitations médiatiques, jamais avare de sa parole pour commenter les événements actuels. Et le sujet du moment, c'est bien entendu le divorce fracassant entre Maverick Viñales et Yamaha.

Lorenzo connaît bien évidemment à la perfection l'équipe qu'a quittée Viñales, puisque le pilote de Roses l'y avait remplacé en 2017. Mais le quintuple Champion du monde a surtout pu observer l'éclosion fulgurante de Fabio Quartararo, sachant pertinemment quel effet dévastateur les performances d'un coéquipier peuvent avoir sur le mental d'un pilote, même le plus compétitif qui soit.

"C'est très surprenant. Ceci dit, Maverick est un super pilote, avec un énorme talent, mais ça n'a pas été la première fois de sa carrière que l'on a vu une réaction, disons, drastique de sa part. Ça a surtout été le cas quand il était jeune. Cette fois, c'est la deuxième ou la troisième réaction drastique qu'il a", analyse Jorge Lorenzo auprès du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

"Il a un caractère fort, spécial. De toute évidence, l'arrivée d'un jeune pilote comme Fabio, qui est très rapide, qui s'adapte très bien à la moto et qui commence à gagner, ne l'a pas poussé à progresser encore plus. Ça a été l'inverse, je pense que ça l'a rendu plus faible mentalement, parce qu'il a fortement ressenti cette force de Fabio", estime l'ancien pilote.

"Quand votre coéquipier est une demi-seconde ou une seconde plus rapide que vous, cela commence à vous détruire un peu l'esprit et si vous n'êtes pas très, très fort et très, très positif, vous commencez à avoir des pensées négatives, tout est négatif. Vu de l'extérieur, je pense que c'est ce qui s'est passé. Je ne suis pas là-bas, je ne peux pas avoir d'opinion claire sur le sujet, mais à mon avis c'est ce qui est arrivé à Maverick."

"Il avait donc besoin d'un nouvel air et de nouvelles personnes pour se sentir un peu plus motivé, ou plus heureux, pour avoir plus d'énergie. Espérons qu'il trouve cela chez Aprilia. En apparence, il a rejoint une plus mauvaise moto et une plus mauvaise équipe, c'est ce que disent les résultats et l'Histoire, mais on ne sait jamais : en MotoGP et dans le sport, on peut parfois surprendre avec une équipe ou une mécanique historiquement moins bonne."

Après deux ans d'apprentissage chez Suzuki, puis quatre ans et demi chez Yamaha, Maverick Viñales a en effet rejoint Aprilia, dont le programme est le moins évolué du championnat, le seul à ne pas avoir encore connu la victoire. Mais un premier podium décroché par Aleix Espargaró est venu récompenser à Silverstone les progrès notables de la RS-GP et le pilote espagnol s'inscrit dans la durée, en s'offrant le luxe de pouvoir prendre ses marques durant toute cette fin de saison, avant de disputer un championnat complet. Pour le moment, alors que sa première course s'est soldée par un faible résultat, il veut retenir la marge de progression qui s'offre à lui, avec une moto qui lui impose de profonds changements dans son pilotage.

Lire aussi :

partages
commentaires
Jorge Martín a ressenti "un arm-pump de la jambe" !

Article précédent

Jorge Martín a ressenti "un arm-pump de la jambe" !

Article suivant

Affaibli physiquement, Márquez est devenu un pilote "normal"

Affaibli physiquement, Márquez est devenu un pilote "normal"
Charger les commentaires